Basketball

Euroleague: L’ASVEL taille patron

Quel exploit, quel exploit ! Largué en première période par le tenant du titre, l’Efes Istanbul, l’ASVEL semblait se diriger vers sa première défaite de la saison… avant de basculer dans le délire après un deuxième acte Hitchcockien. Monaco de son coté a cru rééditer la performance de son homologue français, avant de craquer dans le money-time. Barcelone et Milan continuent leur sans faute, tandis que le Fener et le Maccabi piétinent toujours autant. 


Quel exploit, quel exploit ! Largué en première période par le tenant du titre, l’Efes Istanbul, l’ASVEL semblait se diriger vers sa première défaite de la saison… avant de basculer dans le délire après un deuxième acte Hitchcockien. Monaco de son coté a cru rééditer la performance de son homologue français, avant de craquer dans le money-time. Barcelone et Milan continuent leur sans faute, tandis que le Fener et le Maccabi piétinent toujours autant. 

Nos frenchies :

Soirée de légende à l’Astroballe. Menés de 13pts à la mi-temps, de 19 après 25min, les Villeurbannais n’en menaient pourtant pas large à un quart d’heure de la fin de la rencontre. Et puis, tout a basculé dans l’irrationnel, avec des stops défensifs, et une grosse réussite offensive. Si comme à l’accoutumé, Okobo (7pts, 6rbds, 10asts) et Chris Jones (16pts, 6rbds) ont répondu présent, c’est le collectif des Rhodaniens qui a fini par faire la différence. Encore privés de Wembanyama et Diot, avec un Kahudi toujours limité, les hommes de TJ Parker ont pu compter sur Lacombe (13pts), Antetokounmpo (10pts), ou encore Osetkowski (10pts également). Plus généralement, c’est l’agressivité défensive apportée par tout le banc, et un Strazel tout feu tout flamme, qui a permis de limiter le tenant du titre à 24pts en seconde période.  Car si le trident offensif Micic-Larkin-Beaubois (52pts à eux trois) a tenté de surnager, le reste n’a pas été capable d’élever son niveau de jeu dans le money-time. Après 3 matchs l’ASVEL caracole en tête de l’Euroleague et peut préparer son match face au Maccabi aujourd’hui sereinement.

photo: Euroleague

Monaco a bien cru rééditer l’exploit réalisé 24h plus tôt par Villeurbanne. Bousculée par un Guershon Yabusele en grande forme (18pts, 3rbds,2asts), la Roca Team a pris un véritable éclat d’entrée. Menés 30-12 après un quart, puis 44-19 au cours du deuxième, les Monégasques ont alors appuyé sur l’accélérateur, envoyant des bombes de toutes parts. Avec, comme chef de file évidemment, Mike James, auteur de 24pts, à 60% longue distance, combiné à 10asts. Avec en prime, CE shoot du milieu du terrain. Du Mike James dans le texte.

 Petit à petit, l’ASM a grignoté son retard, malgré la bonne perf’ des Français du Real (51pts pour le quator Yabusele-Heurtel- Causeur-Poirier) pour recoller à 83 partout. Mais la marche était trop haute, le collectif du Real, dirigé par les vieux briscards Llull et Rudy Fernandes dans les moments chauds, a fini par porter l’estocade finale. La Roca Team n’a pas à rougir de sa défaite, mais il faudra montrer plus de consistance et ne pas compter uniquement sur l’adresse extérieure (13/30 hier), pour s’en sortir.

A retenir : 

Au terme d’une rencontre disputée dans un Palau Blaugrana en fusion, le Barça a arraché un précieux succès 79-78 après prolongation face aux grecs de l’Olympiakos. Les hommes de Jasikevicius, finaliste malheureux la saison passée, poursuivent leur sans-faute. C’est le cas également de l’Armani Exchange Milano, qui, sans faire de bruit, se balade pour l’instant en Euroleague. +11 hier contre le Maccabi, +14 à Baskonia la semaine dernière, et +10 contre le CSKA, personne n’est à l’heure actuelle, capable d’inquiéter les lombards. Un vrai test les attend, demain, face au Efes toujours sevré de victoire.

photo: euroleague

En stats : 

33→ Vasilje Micic avait pourtant mis la barre très haute, très vite. 32pts contre le CSKA dès la deuxième journée. Toko Shengelia l’avait vu, de ses propres yeux. Il a donc décidé de faire mieux, en claquant 33 pions pour porter les russes dans un “derby”, face au Zenith. Moscou reste accroché au wagon de tête.

13→ Avec 13 rebonds (en plus de ses 9pts et 7asts), Nick Calathes s’est retrouvé au four et au moulin pour tirer le Barça d’un bourbier nommé Olympiakos. Record de prises pour l’ancien du Pana, et 3ème victoire en 3 matchs pour les Catalans.

9/9→ Il faisait bon jouer à domicile en cette 3ème journée d’Euroleague. En effet, seules les équipes locales se sont imposées !

Le MVP :

Toko Shengelia évidemment. Avec 33pts à 12/20 au shoot, mais également 8rbds et 2asts pour 37 d’éval, l’ancien de Brooklyn a tout simplement porté son équipe. Il avait déjà été exceptionnel contre l’Efes (23pts à 7/8, 4rbds, 3asts), il confirme sa montée en puissance. Sera-t-il l’arme n°1 après le départ de Mike James?

photo : euroleague

Les résultats : 

Kazan 73-70 Bayern

CSKA Moscou 77-67 Zenith

Alba Berlin 84-70 Fenerbahce

ASVEL 75-73 Efes Istanbul

Baskonia 81-79 Panathinaikos

Milan 83-72 Maccabi

Etoile Rouge 73-61 Zalgiris Kaunas

Real Madrid 94-86 Monaco

Barcelone 79-78 Olympiakos (a.p)

Crédit photo : Euroleague

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire