Basketball

Euroleague : Monaco et l’ASVEL rentrent dans le rang

Après un début de saison de rêve, nos clubs français commencent à s’essouffler en Euroleague. Villeurbanne enregistre un deuxième revers consécutif. Monaco de son coté, s’incline pour la troisième fois de suite. Résumé. 

Après un début de saison de rêve, nos clubs français commencent à s'essouffler en Euroleague. Villeurbanne enregistre un deuxième revers consécutif. Monaco de son coté, s'incline pour la troisième fois de suite. Résumé. 

Nos frenchies :

Que de regrets pour l'ASVEL ! Après un premier acte de bonne facture, ponctué d'une large avance (40-26 à la pause), les hommes de TJ Parker ont peu à peu lâché prise, permettant aux Italiens de revenir progressivement dans le match.. jusqu'à en prendre les commandes, dès le début du quatrième quart-temps. Pour finalement céder. Comme c'était le cas la saison dernière, l'ASVEL a d'abord su s'appuyer sur sa réussite longue distance (6/13 à la mi-temps), et notamment celle d'un de ses hommes forts, Chris Jones (11pts, 3/3 au shoot dans le premier acte). Solide défensivement, les rhodaniens ont ensuite lâché du lest, laissant Nicolo Melli (14pts, 6rbds) et Shavon Shieds (15pts, 5rbds, 5asts) prendre feu. En 6min, les milanais avaient repris l'avantage, à la suite d'un 14-2. Il aura fallu un grand Elie Okobo (25pts à 11/16 au shoot, 3asts), une nouvelle fois, pour passer un 7-0 et permettre aux visiteurs de repasser devant à 5min du terme (56-61). Mais c'est finalement Devon Hall, en fin de match, qui permis à Milan d'aller chercher un 5ème succès en 5 rencontres, au terme d'une fin de match haletante. Terrible pour l'ASVEL, qui avait les moyens de décrocher une 4ème victoire depuis le début de la saison. Un deuxième revers consécutif et Villeurbanne rentre dans le rang.

photo : Euroleague

Si l'ASVEL a été défait pour la deuxième fois consécutive, c'est un troisième revers de suite pour Monaco. La Roca Team, après une première mi-temps équilibrée, a complètement sombrée après la pause, comptant jusqu'à 18 pts de retard (60-42) au cours du troisième quart-temps. Les joueurs princiers ont bien tenté de relever la tête, sous l'impulsion du duo Boutsiele (11pts, 10rbds) – Andjusic (15pts,3rbds). Malheureusement, les joueurs de Mitrovic ont manqué d'adresse pour espérer quoi que ce soit : 3/26 longue distance, seulement 58% sur la ligne des lancers, trop peu pour ambitionner un résultat positif dans la compétition européenne reine. Finalement, les monégasques ont été à l'image de leur tête d'affiche, Mike James, qui a beaucoup tenté, mais surtout beaucoup vendangé (18pts certes, mais à 6/20, dont 1/9 à 3pts). En face, Simone Fontecchio a profité de la faiblesse de la raquette monégasque pour effectuer un véritable chantier : 20pts, 7rbds, 4asts pour un 3ème succès consécutif. Tout l'inverse de la Roca Team, qui sort du top 10 pour la première fois de la saison.

A retenir: 

Enfin ! Après 4 revers consécutifs, l'Anadolu Efes a enfin lancé sa saison, au prix d'un succès étriqué face à un faible Unics Kazan. Toujours privés de Micic, les Stambouliotes s'en sont remis à leur duo de frenchies, Rodrigues Beaubois (14pts, 3rbds, 3asts) – Adrien Moerman (10pts, 9rbds). Tout n'est pas parfait loin de là, mais les hommes d'Ergin Ataman se remettent dans le sens de la marche. C'est également le cas du Bayern, qui a lui aussi obtenu son premier succès face à un Zalgiris, lui, toujours sevré de victoire. Le quatuor de fortes têtes Hillard-Thomas-Walden-Lucic (57pts) a porté les allemands.

photo : Euroleague

Dans l'un des chocs de la journée, le Real a continué sa bonne impression, en venant à bout du Fener, toujours en grande difficulté. Deux français comme meilleurs scoreurs (Causeur 16pts, Heurtel 10pts), un immense Poirier au rebond (17prises) en l'absence de Tavares, et voilà les madrilènes qui enchaînent un 5ème succès toutes compétitions confondues.

En stats :

8: Derrière les inusables Américains, ce sont bien les Français qui ont fait la loi lors de cette 5ème journée. En effet, ils sont 8 à avoir marqué 10pts ou plus. Plus que n'importe quelle autre nation. Cocorico

27 : Ce n'est pas autant que Kazan, mais tout de même… défait 84-58, le Zenith St Petersbourg a pris une véritable claque à Barcelone, qui fêtait pour l'occasion, les 10 ans de son dernier sacre en Euroleague. Cela n'altère en rien le bon début de saison des hommes du président Tserkovny, mais le retour en Russie risque d'être très long.

17: Comme le nombre de rebonds gobés par Vincent Poirier. Un véritable chantier pour le médaillé d'argent aux JO de Tokyo. Record personnel.. et record de son club battu! L'ancien de Levallois prouve que son passage manqué en NBA n'est pas dû à un manque de talent, mais au fait que son profil est sans doute plus “FIBA compatible”.

3 : Petite journée en terme de points que ce 5ème round d'Euroleague. En effet, seules 3 équipes ont dépassé la barre des 80 pts, dont les deux dans le match CSKA-Olympiakos. La part belle a donc été faite aux défenses. Les coachs ont du apprécier, les spectateurs légèrement moins.

Le MVP :

Will Clyburn. Car la vie sans Toko Shengelia est toujours aussi compliquée pour le CSKA. Largués en début de rencontre (4-18 pour l'Olympiakos), les Russes s'en sont remis à leur américain phare.  29pts à 9/16, 8/8 aux lancers, 3rbds, 4asts, 32 d'éval, il fallait au moins cela pour répondre à un Tyler Dorsey (32pts à 11/14 dont 7/10 longue distance !) en feu. Avec ce 4ème succès consécutif, les moscovites se replacent, tout en haut du classement, juste derrière les intouchables Milan et Barcelone.

photo :Euroleague

Les résultats :

Efes 71-68Kazan

Kaunas 73-75 Bayern

Maccabi 77-73 Panathinaikos

Milan 73-72 ASVEL

Real Madrid 70-69 Fenerbahce

CSKA Moscou 88-82 Olympiakos

Etoile Rouge 63-78 Alba Berlin

Baskonia 78-66 Monaco

Barcelone 84-58 Zenith

Crédit photo : Euroleague

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début