Angleterre

Everton-Manchester United: à qui le rebond ?

Choc au programme de cette 8e journée de Premier League entre des Toffees en perte de vitesse et des Mancuniens en dents de scie depuis le début de la saison. 

Le contexte

Everton à l’arrêt

Longtemps en tête du championnat avec 4 victoires lors des 4 premiers matchs pour 12 buts marqués (3 par match en moyenne), les Blues d’Everton sont désormais 4e avec 13 points et tournent depuis au ralenti. Si le match nul arraché face au grand rival Liverpool dans le derby de la Mersey est une belle performance, les deux derniers revers face à Southampton (2-0) d’abord puis contre Newcastle (2-1), deux fois à l’extérieur, inquiètent. Avec l’absence de Richarlison (qui purge son dernier match de suspension après son rouge dans le derby ) et celle probable du Colombien James Rodriguez, Carlo Ancelotti devra trouver la bonne formule s’il ne veut pas concéder une 3 défaites de rang.

United à la traîne

Une formule que son homologue Ole Gunnar Solskjær désespère à trouver. C’est simple, les joueurs de l’entraineur norvégien n’ont pour le moment jamais réussi à enchainer deux victoires de suite en championnat. Avec 6 matchs au compteur, soit un de moins que leur hôte du jour, le bilan est alarmant pour le club aux 20 couronnes nationales (le plus titré du Royaume) : 2 victoires, 1 nul, 3 défaites, 7 points et une triste 15e place. Irréguliers, capables d’étriller Newcastle 4-1 à St James Park puis d’accrocher avec la manière un bon Chelsea (0-0) après la claque reçue début octobre 6-1 à domicile face aux Spurs de Tottenham, les Reds Devils sont retombés dans leurs travers lors du dernier match de championnat face à Arsenal (défaite 1-0). Même inconstance sur la scène européenne. Si les Mancuniens sont en tête du groupe H de la Ligue des Champions après leurs éclatantes victoires face au PSG (2-1 au Parc) et au RB Leipzig (5-0 à Old Trafford), ils ont subi la loi du pourtant modeste Basaksehir (2-1 à Istanbul) cette semaine. Alex Telles, positif au coronavirus fin novembre est incertain.

 

Les joueurs à suivre

Calvert-Lewin, l’atout numéro 1

Privé de ses compères d’attaque Richarlison et James Rodriguez, le meilleur buteur du championnat avec 8 buts (à égalité avec l’attaquant des Spurs Heung-min son) sera l’arme principale des Toffees ce début d’après-midi. Buteur en vain lors de la défaite à Newcastle, l’imposant attaquant tentera de retrouver le goût du succès avec son équipe. Une victoire qui leur échappe depuis plus d’un mois, après celle face à Brighton le 3 octobre dernier.

Un Bruno Fernandes revanchard

Remplaçant face à Leipzig en Ligue des Champions, puis titulaire mais décevant lors des défaites  face à Arsenal et Basaksehir, l’ancien du Sporting doit se reprendre face à Everton. Et au vu de la concurrence dans l’entrejeu ( Donny van de Beek, Pogba, Mata, McTominay, Fred, Matic), le Portugais serait inspiré de le faire dès aujourd’hui.

La stat’ : invaincus à domicile, solides à l’extérieur

Alors qu’Everton n’a jamais perdu à domicile cette saison en 6 matchs toutes compétitions confondues (5 victoires pour un nul), Manchester United n’a lui perdu qu’une fois à l’extérieur depuis la reprise, c’était cette semaine à Istanbul. Le reste ? 5 victoires en 5 déplacements.

Les compositions probables

Everton (4-3-2-1) : Pickford – Digne, Keane, Mina, Coleman (c) – Delph, Allan, Doucouré – Sigurdsson, Gomes –  Calvert-Lewin

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea – Shaw, Maguire (c), Lindelöf, Wan-Bissaka – Fred, McTominay – Rashford, Fernandes, Greenwood – Martial

 

Pronostic difficile dans ce match indécis. Everton parviendra-t-il à étirer sa série d’invincibilité à Goodison Park ? Ou bien ce sont les Reds Devils qui repartiront, comme souvent cette saison, avec les 3 points ? Réponse à partir de 13h30, sur Canal+ Sport et RMC Sport 1.

Crédits photo: Getty Image.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
dictum efficitur. vel, venenatis ut Donec diam eget ut dolor.