Auto/Moto

F1 2024 : Pourquoi les GP de Bahreïn et d’Arabie saoudite ont lieu un samedi ?

La saison de F1 2024 n'a pas encore démarré mais de nombreuses questions habitent déjà le cerveau des fans de la discipline. Entre les pronostics pour déterminer qui viendra détrôner Max Verstappen et Red Bull, ceux pour savoir si Ferrari jouera les premiers rôles, ou bien les interrogations consistant à savoir si un Français montera sur un podium, les analyses vont de bon de train sur les réseaux sociaux. Mais la question qui revient le plus ces derniers jours est la suivante : Pourquoi les Grands Prix de Bahreïn et d'Arabie saoudite ont lieu un samedi ?

Les essais hivernaux ont touché à leur fin la semaine dernière. Après deux mois de vacances, les pilotes ont repris du service sur le circuit de Bahreïn. Tracé où ils disputeront la première manche de la saison de F1 2024 ce samedi. Les téléspectateurs ont pu admirer les nouvelles livrées des monoplaces mais aussi analyser les premiers tours de roue. De quoi débuter la période des suppositions à propos du déroulé du championnat. Dans ce qui a sauté aux yeux, on retrouve la très probable nouvelle domination de Red Bull et de son poulain Max Verstappen. “J'ai compris la voiture et on a pu dérouler le programme sans encombre. Le potentiel est là. La voiture fait ce que je lui demande”, confiait le Néerlandais mercredi. À voir ce qu'il se passera en course samedi au moment de l'extinction des feux.

Pourquoi les GP de F1 de Bahreïn et d’Arabie saoudite ont lieu un samedi ?

Pour celles et ceux qui ne l'auraient pas remarqué, les deux premiers GP de la saison auront lieu un samedi. Si le jour classique pour voir les monoplaces se batailler les meilleures places en Formule 1 est le dimanche, assister à une course un samedi n'est pas non plus inédit. Il n'y a qu'à se souvenir du Grand Prix de Las Vegas en 2023. Cette année, en raison du Ramadan, le mois saint des musulmans, les pilotes termineront leur week-end le samedi au Bahreïn et en Arabie saoudite. En effet, le Ramadan débutant le 10 mars, le GP de Djeddah a été avancé au samedi 9 mars après-midi. Par conséquent, celui du Bahreïn, prévu la semaine d'avant, a lui aussi été décalé d'un jour (2 mars) afin de ne pas trop surcharger les équipes et l'organisation de l'événement entre les deux rendez-vous.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut