F1 – GP de Toscane – Retour sur l’accident au restart

0
Ligue 1

Ce fut l’événement qui a marqué ce grand prix de Toscane, l’accident terrifiant au restart qui a impliqué plusieurs monoplaces. Un jour après retour sur cet accident afin de l’analyser avec plus de recul.

Retour sur les faits

Dès le premier tour un accrochage entre Gasly et Verstappen provoque la sortie de la voiture de sécurité. Bottas sur le départ a réussi à prendre la tête de la course. Ainsi c’est donc la première monoplace derrière la voiture de sécurité qui restera en piste jusqu’au tour 7. Le Finlandais dicte alors le rythme du restart et accélère au niveau de la ligne de départ cependant l’arrière du peloton semble avoir anticiper le restart. Conséquence Giovinazzi a foncé dans la monoplace de Magnussen et l’effet domino s’est déclenché. Au final ce sont 4 pilotes qui ont abandonné à la suite de cet accrochage, Giovinazzi, Magnussen, Latifi et Sainz. Les images sont d’une violence terrible mais heureusement les pilotes s’en sont sortis indemnes.

Romain Grosjean, le pilote Haas, était aux premières loges de cet accident et a fustigé indirectement Bottas.

“C’était totalement stupide peu importe la personne qui était en tête !! Ils veulent nous tuer ou quoi ?!” Radio de Romain Grosjean juste après l’accident.

Alors Grosjean et d’autres après la course ont fustigé Bottas, pourtant le Finlandais est bien dans les règles.

Petit rappel du règlement

Rapport de décision de la FIA

La FIA a déclaré dans le rapport de décision publié concernant l’accident au restart:

“Infraction: Non respect de l’article 39.13 de la FIA Formula One Sporting Regulations […]

Les commissaires ont conclu que l’origine de l’incident provenait de l’usage irrégulier de la pédale de frein et d’accélerateur, depuis le dernier virage jusqu’à la ligne droite des stands, par les pilotes cités ci-dessus (Magnussen, Kvyat, Latifi, Albon, Stroll, Ricciardo, Perez, Norris, Ocon, Russel, Giovinazzi, Sainz) […]

Nous notons également que certains pilotes auraient pu éviter d’être impliqué dans l’incident s’ils n’avaient pas suivi d’aussi près les voitures à l’avant. Ce faisant, ils ont donc bloqué toute visibilité de ce qui se passait à l’avant de la course[…]

Il a également été noté que le pilote de la voiture 77 (Valteri Bottas) et les autres pilotes impliqués dans le redémarrage non mentionné ci-dessus se conformaient à la réglementation. La voiture 77 avait le droit, en vertu du règlement, de dicter le rythme.”

La reglementation sur les restarts

Comme nous pouvons le voir ci-dessus la FIA donne raison à Bottas qui était dans son bon droit de dicter le rythme du restart ce qui est bien précisé dans l’article 39.13:

“La première voiture derrière la voiture de sécurité dicte le rythme”.

De plus dans cet article 39.13 il est aussi précisé:

“Afin d’éviter les accidents avant le retour de la voiture de sécurité dans les stands, à partir du moment où les lumières de la voiture sont éteintes, les pilotes doivent évoluer à un rythme qui n’implique pas d’accélération ou freinage imprévisibles […] qui pourraient mettre en danger les autres pilotes ou gêner le restart.”

Les pilotes cités dans la décision ont reçu un avertissement. Ainsi la FIA donne raison à Bottas qui n’a pas fauté. Pourtant nous pouvons penser que le fait d’avoir dicté un rythme aussi lent et en plein dans la ligne droite a pu avoir une influence dans l’incident à l’arrière du peloton.

Axes d’évolutions possibles

Nous avons réfléchi au sein de la rédaction à quelques modifications qui pourraient être envisagées:

    • Obligation d’un temps minimum dans le secteur 3 après l’entrée de la voiture de sécurité dans la voie des stands (un décompte comme en l’Indy Car ou Formule E)
    • Une ligne au sol avant la ligne droite à partir du quel le leader a obligation d’accélérer s’il ne l’a pas fait.

Ce ne sont que de petites idées mais qui pourraient éviter que ce genre d’accident au restart se reproduise. Ensuite c’est aux pilotes de ne pas trop (mal) anticiper la relance de la course – ce qui fut un peu le cas lors de cet incident- le manque d’expérience de certains pilotes a pu également avoir son importance.

Après ce GP, la F1 prend une pause bien méritée. Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour le grand prix de Sotchi.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here