F1 – Hamilton, sans surprise en Espagne

0
Crédits photo : Formula 1
Ligue 1

Après avoir été dominé lors du GP du 70e anniversaire par son coéquipier Bottas, Hamilton a repris son bien. Il signe sa quatrième pole de la saison en Espagne, sans grande surprise, devant le Finlandais. Nouvelle ligne pleine de Mercedes lors des qualifications cette année. Vettel, 11e, a encore déçu. 

Räikkönen, pour une fois

Comme depuis le début de la saison, ce sont les Alfa Romeo, les Williams et les Haas qui se battent pour sortir un pilote de la Q1. Cette fois-ci, c’est bien le vétéran Kimi Räikkönen qui s’en est sorti, de justesse devant Russell. Alors que les Haas avaient fait des essais de très bonne facture, le soufflet est complètement retombé. Grosjean a avoué au micro de nos confrères de Canal + que ses mécaniciens avaient changé des pièces sur sa voiture, “se couchant à 4 heures du matin. Et aujourd’hui, la voiture ne fonctionnait plus”. Drôle d’histoire encore que nous donne cette écurie, qui devrait signer les accords Concorde dans les prochains jours.

En seconde partie de qualifications, le Finlandais ne faisait pas de miracle, se contentant d’une 14e place. Le plus gros problème de cette Q2 venait des Renault, complètement hors du coup. Sans conviction, les monoplaces jaunes signaient les 13e et 15e temps de l’après-midi, bien loin de leurs standings habituels. Sur une piste qui continuait de chauffer plus le temps passait, peu de pilotes étaient en mesure d’améliorer leur temps, provoquant l’élimination des deux Renault. Vettel restait également à quai, pour 2 millièmes derrière Albon, et 5 derrière Norris. Il se murmure en coulisses qu’un géant vert pourrait prendre sa place en cas de nouvelle déconvenue. Hülkenberg, la roue de secours du paddock ?

Hamilton, sans trembler

Finalement, c’est bien le Britannique qui s’est une nouvelle fois démarqué. Il signe un temps de 1:15:584, devant Bottas et Verstappen. Avec une piste brûlante, il n’a pu cependant battre le record de la piste. En s’élançant pour la 150e fois en première ligne, il a de fortes chances de s’emparer du trophée de vainqueur à l’issu de la course. Surtout si son écurie continue de l’avantager, comme à Silverstone…

Derrière, Perez fait son grand retour sur une grille de départ après deux week-ends d’absence. Il signe un joli 4e chrono, devant son coéquipier Lance Stroll. Albon, 6e, bat enfin Gasly en qualifications, mais est à 7 dixièmes de Max Verstappen. Sainz et Norris ressortent un peu la tête de l’eau, devant un Leclerc qui limite la casse et un Gasly déjà bien heureux d’être là.

5e départ de la saison demain, en Catalogne, pour le GP d’Espagne. Hamilton partira donc en pole une nouvelle fois, devant Bottas et Verstappen, son dauphin. Sur une piste où les dépassement sont difficiles et la chaleur intense, les pneus Pirelli devraient encore souffrir. Gageons que Mercedes saura cette fois mieux conserver sa gomme, ou en tout cas adapter sa stratégie en conséquence. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here