Formule 1

F1 : très mauvaise pour Red Bull après le crash coûteux de Sergio Pérez

Après son violent crash dans les rues de Monaco, Sergio Pérez va coûter cher à Red Bull. Cependant, cette mauvaise nouvelle s'accompagne d'une suite qui pourrait influencer la hiérarchie en fin de saison. 

Les problèmes se suivent et se ressemblent pour Sergio Pérez. En difficulté du côté d'Imola, il y a 15 jours, le Mexicain a vécu un nouveau week-end dans le dur à Monaco la semaine passée. Éliminé dès la Q1 le samedi, le pilote Red Bull n'a fait qu'une centaine de mètres le dimanche après un accrochage violent avec les deux pilotes Haas dans la montée vers le Casino. Un accrochage qui coûtera plus de 2 millions d'euros de réparation à Red Bull et qui pourrait avoir une incidence sur la suite de la saison.

Un crash qui pourrait amputer Red Bull d'améliorations en fin de saison ? 

Selon le journaliste et co-fondateur de Formu1a_Uno, Giuliano Duchessa ce crash à Monaco pourrait beaucoup plus cher que prévu à l'écurie autrichienne. Si Red Bull subit des coûts supplémentaires dans la suite de la saison, cela pourrait conduire l'écurie à reporter ou même abandonner certaines améliorations sur la fin de la saison. Une donnée à prendre en compte pour rentrer dans le budget cap de la saison 2024. Depuis l'introduction de ce plafond de verre, les écuries calculent le moindre écart et chaque crash a des conséquences plus grosses par la suite.

Red Bull : une hiérarchie rebattue

Sur une fin d'ère comme l'an prochain, la F1 connait très souvent un nivellement des performances et un resserrement de sa hiérarchie. Cette saison, Ferrari et McLaren semblent beaucoup plus proches de Red Bull en termes de rythme et les améliorations amenées par ces dernières semblent également fonctionner. L'écurie autrichienne ne parait plus avoir la main mise comme l'an passé. Si Red Bull est contraint de repousser ou d'annuler ses améliorations de fin de saison, alors les cartes pourront être encore une fois rebattues.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut