Fiorentina : Encore loin des attentes

0
Fiorentina
Ligue 1

En l’absence de compétitions depuis quelques semaines, We Sport FR vous propose de revenir sur la saison de chaque club européen. Ce soir, c’est au tour de la Fiorentina de passer sous la lumière des projecteurs.

Classement à la 26ème journée : 13ème (7V, 9N, 10D)

Coupe d’Italie : Éliminée en quart de finale par l’Inter Milan (2-1)

L’effet rétro

Après une saison 18-19 décevante, la Fiorentina est rachetée par Rocco Commisso, investisseur italo-américain dans le but de redonner des couleurs au club florentin. Le mercato permet de recruter plusieurs éléments importants comme Franck Ribéry ou Martin Caceres. Cependant, les achats sont calculés puisque les dirigeants ne dépensent pas plus de 50 millions d’euros.

Mais malgré ces recrutements, la Viola ne redémarre pas, alors qu’elle restait sur 14 matchs sans en victoire en fin d’exercice précédent. Les deux premiers matchs se soldent par deux défaites. Lors de la troisième journée, les Violets arrivent tout de même à concéder le point du nul face à la Juve. Mais lanterne rouge du championnat, voilà qui est bien loin des attentes des dirigeants qui aimeraient redevenir un club italien majeur.

Le point positif de ce début de saison, c’est que ce match face aux Turinois a permis de lancer une série positive. Après un nouveau nul sur la pelouse de l’Atalanta, la Fiorentina enchaîne 3 victoires de rang face à la Sampdoria, au Milan AC puis contre Udinese. Enfin, un troisième nul ramené de Brescia fait remonter les Toscans au 8ème rang du championnat, une place qui correspond mieux à leurs objectifs.

Mais rapidement, les choses se compliquent et les résultats deviennent vite moins réjouissants. Les mois de novembre et décembre sont en enfer dans la saison de la Fiorentina. En 8 matchs, les Violets ne récupèrent que 3 points. Une très mauvaise série qui va amener les dirigeants florentins à se séparer de leur entraîneur Vincenzo Montella.

Le bilan de Giuseppe Iachini, son remplaçant n’est pas beaucoup plus joyeux. Le début de son mandat est intéressant avec 4 matchs sans défaites. Début février, la Fiorentina se fait corriger par Cristiano Ronaldo et ses partenaires (3-0). La victoire 5 buts à 1 sur le terrain de la Sampdoria de Gênes mi-février est tout de même à souligner. En attendant l’éventuelle reprise du championnat, la Fiorentina se trouve à la 13ème place, à 5 points de la zone de rélégation.

Montella - Fiorentina

 

Le tournant de la saison

La situation de Vincenzo Montella est sans aucun doute une variable non négligeable dans la saison de la Fiorentina. Alors qu’il a déjà entraîné le club entre 2012 et 2015, il y revient le 10 avril 2019 pour secourir une équipe dans le mal. Il n’arrive pas à remporter le moindre match. Comme nous l’avons vu, cette tendance n’est pas totalement partie au début de saison.  Son 3-5-2 n’a jamais réellement réussi à trouver de solides repères pour pouvoir espérer prétendre aux places européennes. Le 21 décembre, il est démis de ces fonctions et présente alors un bilan catastrophique de 4 victoires en 24 matchs de Série A.

Top/Flop

Top : Franck Ribéry

Après avoir signé le 21 août avec la Fiorentina, Franck Ribéry arrive en Italie en tant que super-star. Dernier de Série A après les 3 premières journées, les florentins comptent bien sur le Français pour remettre de l’ordre dans la maison. Et très rapidement, lors de sa deuxième titularisation, il s’offre son premier but sous ses nouvelles couleurs face à un adversaire sérieux, l’Atalanta. Le week-end suivant, l’ancien marseillais s’offre une nouvelle réalisation sur la pelouse du Milan AC (victoire 1-3). Plusieurs très bonnes performances qui lui permettent d’obtenir le titre du joueur du mois de Série A en septembre. Malheureusement, il se blesse gravement fin novembre et n’a depuis pas refoulé la pelouse.

Flop : Frederico Chiesa

Compère d’attaque de Ribéry, Frederico Chiesa a réalisé une saison en demi-teinte. D’abord étincelant en compagnie du Français, Chiesa a ensuite été plus en difficultés lorsque celui-ci s’est blessé. Malgré de très bonnes statistiques (8 buts, 3 passes décisives), l’Italien a encore une bonne marge de progression au regard de son énorme potentiel. Souvent brouillon dans le jeu, il pourrait gagner en rapidité et ainsi apporter davantage à son équipe.

A lire sur ce sujet : Le malaise Chiesa

 

Ce que l’arrêt de la saison change

Dans le ventre mou du championnat, la Fiorentina n’est pas directement impactée par l’interruption de la saison. En effet, les florentins ne prétendaient pas à une place européenne. Pas d’inquiétude non plus par rapport à une éventuelle relégation.

Sur le plan financier, pas de gros problème majeur avec le rachat du club l’été dernier. Cependant, le propriétaire devrait être plus prudent qu’aux derniers mercatos, en raison d’une saison décevante malgré de nombreux investissements.

La saison prochaine, l’attente sera donc encore plus grandes sur les épaules de la Viola. L’objectif premier des actionnaires étant de redevenir un club majeur d’Italie, voire d’Europe, il faudra être beaucoup plus solides l’année prochaine.

Après Metz, Villareal et West Ham aujourd’hui, le prochain club italien sera l’AC Milan dans deux jours.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here