Compétitions internationales

Football : l’Argentine remporte la Copa América grâce à sa victoire contre le Brésil (1-0)

Au Maracanã de Rio de Janeiro, l’Argentine a dominé le Brésil pour s’adjuger la Copa América 2021. Ángel Di María est le seul buteur d’un match marqué par des fautes à répétition. C’est le premier trophée de l’Albiceleste depuis 1993, qui avait remporté la Copa América cette année-là.

 

Pluie de fautes et ouverture du score

Devant quelques heureux spectateurs, Brésiliens et Argentins ne nous ont pas offert une partition digne d’une finale de Copa América. Lionel Scaloni décide de remanier son effectif en titularisant Romero, Montiel et surtout Di María. Ce dernier inscrira ce qui sera le seul but de la rencontre. Dans le premier acte, le Parisien est servi en profondeur par Rodrigo De Paul. Lodi, trop juste, laisse filer Di María au but qui lobe parfaitement Ederson après 20 minutes de jeu.
Les fautes se multiplient tout au long de la rencontre. Au total, l’arbitre uruguayen Esteban Ostojich aura donné 41 coups de sifflet et distribué 9 cartons jaunes. Les deux équipes ne parviennent pas à créer du jeu, les fautes techniques sont présentes en nombre.

Le Brésil sans solution

Tite décide à la mi-temps de faire rentrer un attaquant supplémentaire en la personne de Roberto Firmino. Le joueur de Liverpool prend la place de Fred pour apporter plus de présence devant les cages d’Emiliano Martínez. L’Argentine résiste, et ce malgré l’intensité des fautes qui augmente au fil des minutes. Lionel Messi peut souffler. Malgré une grosse occasion manquée par le joueur du FC Barcelone en fin de match, la Pulga remporte enfin ce trophée qui lui filait entre les doigts avec sa sélection. L’Albiceleste est titrée 28 ans après et succède ainsi au Brésil. L’après-match est marqué par la forte émotion de Neymar, en larmes sur la pelouse. Impuissant, le Parisien n’a pas réussi à faire pencher la balance en faveur du Brésil.

 

La Copa América se clôture donc par une victoire de l’Argentine face à son rival continental. Sur son nuage, Diego Maradona doit être fier du parcours de sa sélection. 

Crédit une : Twitter Copa América

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire