F2

Formule 2 : première victoire pour Théo Pourchaire à Monaco !

Il l’a fait ! Parti en pole position pour la première fois de la saison, le jeune Français Théo Pourchaire a remporté sa première victoire en Formule 2 dans les rues de la Principauté ! À seulement 17 ans, il devient le plus jeune vainqueur d’une course de F2.

17 ans, 9 mois et 2 jours : voici l’âge du vainqueur de la course principale de F2 à Monaco. Il n’a pas encore le permis et pourtant, Théo Pourchaire roule comme un maître entre les rails de Monaco. Deux ans après la victoire du regretté Anthoine Hubert sur ce même circuit, le jeune Grassois a dominé de bout en bout cette course principale, faisant de lui le plus jeune vainqueur en Formule 2 de l’histoire.

Pour sa première course à Monaco, le vice-champion de Formule 3 a montré toute sa maturité pour résister à la pression de ses concurrents directs. Dès le départ, Théo Pourchaire garde l’avantage de sa pole devant Robert Shwartzman et Oscar Piastri. Derrière, le Britannique Jack Aitken cale sur la grille et doit repartir de la voie des stands. Malgré quelques touchettes, aucun incident n’est à noter. Certains pilotes sont priés par les commissaires de rentrer pour changer leurs ailerons avant. À l’avant, les deux pilotes de tête s’échappent et se rendent meilleurs tours sur meilleurs tours.

 

Mauvais arrêt pour Shwartzman, Pourchaire en profite !

Pendant les trente premiers tours, peu d’actions sont à retenir sur la piste. On notera l’abandon de Jehan Daruvala au 19e tour, tassé contre le rail à la chicane par Gianluca Petecof. L’Italien se verra attribuer une pénalité de 10 secondes pour cette faute. À 15 tours de l’arrivée, Dan Ticktum, alors 4e, s’arrête pour tenter l’undercut, couvert un tour plus tard par Oscar Piastri. Avec une mise en température des pneumatiques difficile, les tentatives d’undercut ne fonctionnent pas et les deux leaders décident d’allonger leur premier relais. Shwartzman rentre aux stands au 30e tour, mais son arrêt est très long ! Il perd près de 10 secondes pour une roue mal fixée. Une erreur qui profite à Théo Pourchaire qui s’arrête au tour suivant et qui ressort confortablement devant ses concurrents directs. Le Russe ressortira des stands derrière Piastri et Ticktum.

 

Rascasse, terre d’accidents

Alors que la course était jusqu’ici relativement calme, quelques évènements viennent perturber la course. Marcus Armstrong se fait tasser par Juri Vips à la sortie de Rascasse et casse sa suspension avant-gauche. La virtual safety car est déployée une première fois avant de revenir quelques secondes plus tard, après une sortie de piste de Zendeli, une nouvelle fois au virage de la Rascasse.

Dès le drapeau vert agité, Dan Ticktum, 4e, met une forte pression à Oscar Piastri pour la troisième place. Après un blocage de roue de l’Australien, les deux pilotes sont côte à côte à l’entrée de l’avant-dernier virage. Dans sa tentative de dépassement, Ticktum freine trop tard et tape le mur à Rascasse. Abandon pour le pilote britannique, après sa victoire en course sprint plus tôt dans la journée. À 5 tours de l’arrivée, Théo Pourchaire récupère la première place après l’arrêt tardif de Guanyu Zhou, qui ressort 4e. Mais avec des pneus froids, le Chinois est dépassé par Shwartzman et passe 5e.

 

Théo Pourchaire en patron

Avec près de 5 secondes d’avance sur Piastri, Théo Pourchaire temporise lors des derniers tours et profite d’une première victoire pleine de maturité, devant Piastri et Drugovich. Presque deux ans jour pour jour après la victoire d’Anthoine Hubert, la nouvelle pépite du sport automobile français a réalisé une grande performance ce week-end. Trois arrivées dans les points, une pole et une victoire, le bilan de ce meeting monégasque est excellent pour le jeune pilote originaire des Alpes-Maritimes.

Au championnat aussi, l’opération est très bonne. Théo Pourchaire (47 points) remonte à la troisième place derrière le leader Guanyu Zhou (68 points) et Oscar Piastri (52 points).

Après ce week-end exceptionnel de notre jeune espoir français, Théo Pourchaire tentera de capitaliser lors du prochain meeting de Formule 2. Rendez-vous à Bakou le 5 juin prochain !

Crédit photo : Formule 2

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire