Cyclisme

Giro – étape 17 : analyse de la victoire de Dan Martin

Hier, Dan Martin s'est imposé en solitaire après l'ascension du Sega di Ala qui propose 11 km de montée pour atteindre 1246 m d'altitude. Analyse de la victoire de l'Irlandais de la formation Israel Start-Up Nation.

Cette 17e étape du Giro 2021 correspondait au profil de grimpeur avec deux cols répertoriés en première catégorie sur les quarante derniers kilomètres. C'est justement à cette distance de la ligne d'arrivée, que Dan Martin attaque pour faire éclater l'échappée réduite à trois avec Gianni Moscon (Ineos Grenadiers) et Antonio Pedrero (Movistar) qui sont les seuls coureurs en mesure de répondre à l'offensive de l'Irlandais. Le trio de tête est rejoint par Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), bien décidé à conserver son maillot bleu azur du classement de la montagne. L'avant de la course se complète avec le retour de Simone Ravanelli (Androni Giocattoli-Sidermec) et Giovanni Carboni (Bardiani) à 17 km de l'arrivée.

Mauvaise opération pour Egan Bernal

C'est au niveau des 9 km restants que le groupe des six coureurs en tête explose sous l'impulsion de l'attaque de Dan Martin. À 3 km de l'arrivée, João Almeida (Deceuninck-Quick Step) passe à l'offensive suivi par Simon Yates (BikeExchange). Dan Martin bénéficie de 30 secondes d'avance à 2 km du terme. L'Irlandais reste solide sous la flamme rouge et remporte la 17e étape avec 13 s d'avance sur João Almeida. Simon Yates ferme le podium à 30 s. Le grand perdant de cette étape est Egan Bernal (7e de l'étape) qui concède 52 s à Simon Yates au classement général. Le Colombien n'est pas parvenu à suivre le rythme du Britannique qui réalise une bonne opération lui permettant de se placer troisième au général à 3 min 23 s du maillot rose.

Simon Yates passe à l'offensive pour rattraper João Almeida (2e) et Dan Martin (1er). Egan Bernal porteur du maillot rose, craque et ne parvient pas à suivre le rythme. Crédit photo : Eurosport

Crédit de l'image en une : RCS

Dernières publications

En haut