Auto/Moto

GP Autriche F1 : Pierre Gasly frustré par son équipe après les qualifs sprint

Le week-end du GP d'Autriche de F1 démarrait officiellement aujourd'hui avec les qualifications sprint où Pierre Gasly et Alpine ont une nouvelle fois prouvé qu'ils étaient sur une pente ascendante. De bon augure avant la course sprint du lendemain et le reste du week-end ? Sûrement. En tout cas Pierre Gasly s'est montré enthousiaste mais un brin frustré par le scénario de la Q3.

Les courses se suivent et se ressemblent de moins en moins pour Alpine et ses pilotes. En effet, après un début de saison catastrophique où la monoplace était à la peine, les récentes modifications ont apporté un gain de performance conséquent pour les voitures de Pierre Gasly et Esteban Ocon. Les points marqués la semaine dernière à Barcelone en témoignent. En finissant respectivement 9e et 10e, les deux Français ont lancé leur écurie dans une spirale positive. Aujourd'hui, à l'occasion des qualifications pour la course sprint du GP d'Autriche, ils ont récidivé en terminant 8e et 9e. Neuvième, Pierre Gasly est tout de même apparu frustré au micro de Canal + :

“J'ai pas fait de tour, j'étais dans la boîte de vitesses de Checo (Sergio Pérez). J'ai dû mettre le mode qualifs dans le tour de sortie des stands et je passais la ligne de départ sans batterie. La Q3 n'a pas été bien gérée du tout, regrettait-il à tête reposée. Après le reste a été très positif, on a montré qu'on avait de la vitesse et on a réussi à mettre les deux voitures dans le top 10 comme à Barcelone. Ensuite sur les gestions de Q3 c'est pas la première fois qu'on se retrouve dans cette situation soit à ne pas passer la ligne, ou à être dans la boîte de vitesses de la voiture de devant pour passer de justesse. Faut juste qu'on fasse mieux la prochaine fois et on fera mieux demain.”

F1 : “C'est frustrant” – Pierre Gasly

Le Normand a également décrypté la scène qui s'est déroulée dans la voie des stands. À trois minutes du terme de la séance, les dix pilotes étaient agglutinés dans celle-ci au point de passer la ligne une fois le chrono écoulé pour Charles Leclerc (Ferrari). “Tout le monde attend au maximum on le sait. On a voulu partir en troisième position mais il y avait d'autres voitures dans la pit-lane donc on a dû attendre que tout le monde passe et je me suis retrouvé dernier. C'est sûr que c'est frustrant là maintenant. Après il va falloir retenir le positif car la performance était là, analysait encore Pierre Gasly. Il y avait potentiellement plus à aller chercher quand on voit le temps de Pérez. On va essayer de se bagarrer demain pour aller chercher un petit point et continuer sur la bonne lancée.”

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut