ATP

Grigor Dimitrov, à la recherche d’une confiance perdue

Grigor Dimitrov - ATP Genève - 2021

Grigor Dimitrov est à l’affiche de la quatrième édition de l’Ultimate Tennis Showdown. L’exhibition imaginée par son ancien entraîneur Patrick Mouratoglou débute cet après-midi. L’occasion de revenir sur sa saison, loin d’être au niveau de sa gloire passée.

Qu’il semble loin le temps où on le comparaît à l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Surnommé “Baby Federer” très tôt dans sa carrière, Grigor Dimitrov n’a pas eu une carrière aussi flamboyante que son aîné (on ne lui en voudra pas), mais il n’affiche plus un niveau de jeu et de performances à la hauteur de son standing.

Alors qu’il vient d’avoir 30 ans (depuis le 16 mai dernier), le Bulgare traverse une période difficile. Depuis une défaite en quarts de finale à Acapulco mi-mars, il a disputé 5 tournois pour un maigre bilan de 3 victoires. Et le standing de ses bourreaux ne fait pas forcément rêver : Cameron Norrie (56e), Lloyd Harris (54e), Alejandro Davidovich Fokina (48e) sont loin d’être des terreurs du circuit ATP. Seule la défaite contre Rafael Nadal à Barcelone n’a rien d’infamant, mais l’ampleur de la défaite n’est pas de nature à rassurer.

L’Open d’Australie comme racine des maux de Dimitrov

Le début des maux de Dimitrov pourrait trouver ses racines à l’Open d’Australie. À Melbourne, le Bulgare est pourtant en très belle forme. Il se sort des trois premiers tours sans perdre un seul set avant de balayer sans ménagement Dominic Thiem, au point de lui infliger une bulle pour terminer le match (score final 6/4 6/4 6/0). En quarts de finale, face à la sensation Aslan Karatsev, Dimitrov affiche même un excellent niveau de jeu, empochant le premier set avec brio. Malheureusement, son corps va le lâcher. Une blessure au dos va l’empêcher de défendre ses chances à 100 % et il termine le match tant bien que mal, mais défait en 4 sets (2/6 6/4 6/1 6/2).

Depuis, Dimitrov est à la recherche d’une confiance perdue en Australie. Venu à Genève pour accumuler des matchs, le 17e mondial a dû se contenter de deux matchs, battu par le vétéran Pablo Cuevas (7/6 6/3). À une semaine de Roland-Garros, le Bulgare a décidé de se relancer à la quatrième édition de l’Ultimate Tennis Showdown. Si l’exhibition imaginée par Patrick Mouratoglou est avant tout un show, elle lui permettra au moins de reprendre un peu de rythme avant le Grand Chelem parisien.

Crédit photo : Pascal Muller/freshfocus
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire