Auto/Moto

Hamilton-Russell : un duo complémentaire pour porter Mercedes vers les sommets

Arrivé à l'intersaison en remplacement de Valtteri Bottas, George Russell incarne le futur de l’écurie Mercedes. Le jeune Britannique allait pour la première fois de sa carrière devoir faire face à un coéquipier de taille : Lewis Hamilton. Face au septuple champion du monde, l’ancien pilote Williams s’est montré à la fois rapide et respectueux. Malgré une rivalité naissante, les deux hommes se sont toujours entendus pour le plus grand bonheur du nouvel arrivant.

 

Sur le papier, la relation entre les deux pilotes Mercedes pouvait inquiéter. D’un côté la légende absolue, 7 fois champion du monde : Lewis Hamilton. Face à lui, le jeune prometteur, bourré de talent, qui a offert un podium à Williams : George Russell. Mais ce choc des générations n’a pas eu lieu, ou du moins pas pour l’instant, car les deux hommes s’entendent bien, se respectent et travaillent main dans la main. Il faut dire que les difficultés de Mercedes cette saison ont obligé les voisins à de garage à communiquer pour avancer dans le bon sens. Si loin des Red Bull et des Ferrari en début de saison, les flèches d’argent sont presque revenues dans le match, même si Max Verstappen a toujours une longueur d’avance.

Au volant de la Mercedes lors du Grand Prix de Sakhir 2020, George Russell avait remplacé un Lewis Hamilton atteint de la Covid-19. Si un problème au stand n’avait pas eu lieu, le N°63 serait aujourd’hui rentré dans le cercle des vainqueurs d’une course en catégorie reine. Fort de cette expérience, il connaissait déjà les rouages du team, ce qu’a apprécié King Lewis. « Quand George est arrivé, il était l’un des plus jeunes ici, expliquait Lewis Hamilton sur le site de la Formule 1. Mais il connaissait le fonctionnement de l’équipe et la configuration que l’on a en débriefing par exemple. Il s’est intégré et il savait ce qu’il devait espérer. De mon côté j’ai juste essayé de l’accueillir du mieux possible. Nous parlions beaucoup de la voiture, de ce que je testais, de ce qu’on pouvait essayer pour ramener Mercedes au sommet. » 

Sans manquer de respect au Finlandais, George Russell a un profil bien différent de Valtteri Bottas. Plus jeune, sûrement plus talentueux et avec une rage de vaincre notable chez les jeunes pilotes, le natif de King’s Lynn n’a pourtant pas bouleversé les habitudes de Sir Lewis Hamilton. « J’ai essayé de travailler avec lui comme je le faisais avec Valtteri. Quand il y a des nouveaux, cela prend un peu de temps avant d'avoir le bon rythme. Je pense qu’il fait du très bon boulot. Nous continuons de travailler sur tous les points qui pourront nous permettre d’être rapides en piste. » 

 

Russell heureux d’avoir un tel coéquipier

De l'autre côté du garage, même son de cloche. Arrivé cette année, George Russell a pu découvrir une nouvelle vision de son travail aux côtés de Lewis Hamilton. “C'est très enrichissant pour moi d'avoir la possibilité d'être son coéquipier, d'être directement en tête-à-tête avec lui. C'est vraiment une aventure qui nous unit tous les deux, avec les autres membres du team, pour que Mercedes soit de retour sur la plus haute marche du podium.” 

Devant son coéquipier en début de saison, le N°63 a pu attester de lui-même que le septuple champion du monde n'avait rien perdu de son coup de volant, lorsque ce dernier a retrouvé un bon rythme en milieu d'année. “Il a prouvé qu'il n'avait pas enlevé son pied de la pédale d'accélérateur. Sur les dernières courses, il a sûrement mieux performé que jamais.” 

Futur numéro un de la firme à l'étoile, George Russell n'est cependant pas pressé de voir son compatriote prendre sa retraite. “Je pense que nous avons une très belle relation donc ce serait bien d'être encore coéquipiers pendant plusieurs années.” Reste à voir si l'entente sera toujours aussi bonne quand les deux voitures se battront pour la victoire chaque week-end, voire même pour une couronne mondiale.


Dernières publications

En haut