Tennis

Imbattable en Indoor, Anett Kontaveit peut-elle remporter un Grand Chelem ?

Kontaveit

Anett Kontaveit a remporté 20 matchs en salle d'affilée après avoir gagné le titre de Saint-Pétersbourg, mais comment peut-elle atteindre le niveau supérieur dans un Grand Chelem et dépasser (enfin les quarts de finale) ? Kontaveit a été dans une forme remarquable au cours des six derniers mois, remportant cinq titres et se hissant à la sixième place du classement mondial. Elle a également participé aux finales de la WTA l'année dernière, s'inclinant en finale contre Garbine Muguruza.

Annett Kontaveit ne se cache pas elle adore jouer en intérieur.  “J'aime frapper la balle. En intérieur, il n'y a pas de vent, il n'y a pas de soleil, il n'y a rien qui vous affecte. Mais je pense que cela aide aussi les autres concurrentes” a t-elle déclarait après son sacre en Russie. Pour le moment, cela ne semble profiter qu'à l'estonienne. Avec sa victoire au St Petersburg Ladies Trophy dimanche, Kontaveit est sur une série de 20 matchs sans défaite en salle.

Elle est seulement la sixième joueuse à enregistrer 20 victoires consécutives en salle depuis 1989 et la première depuis Justine Henin qui en a remporté 22 matchs d'affilée de 2007 à 2010. Avant le début de l'année 2021, son seul titre en carrière avait été remporté à ‘s-Hertogenbosch en 2017. Kontaveit pointait alors au 23e rang au classement ATP. Cependant, l'estonienne a passé à cap la saison dernière en remportant 4 titres. Elle a également égalé Ons Jabeur pour le plus grand nombre de victoires de match dans l'année, participant aux finales de la WTA, où elle a atteint la finale, et terminant l'année au 7e rang mondial. Le fait que Kontaveit n'ait pas reçu le prix WTA de la joueuse la plus améliorée de l'année montre à quel point la lauréate de ce prix, Barbora Krejcikova, a également réalisé des progrès la saison dernière et surtout une victoire en Grand Chelem.

“Je suis très heureuse d'être en mesure de poursuivre cette forme de l'année dernière à cette année et de garder un niveau élevé et constant”, a déclaré Kontaveit à WTA Insider. “Je pense que c'est la chose dont je suis la plus fière parce que je pense que chaque fois qu'une nouvelle année commence, vous avez en quelque sorte ces doutes et vous n'êtes pas tellement sûr de comment l'année va se dérouler. Mais je suis vraiment heureuse d'avoir été capable de jouer du bon tennis et d'avoir des résultats positifs cette année.”  Avant de gagner à Saint-Pétersbourg, le début de saison de Kontaveit avait été mitigé. Elle a atteint les demi-finales à Sydney, mais a ensuite subi une défaite surprise au deuxième tour face à la jeune Clara Tauson à l'Open d'Australie. “C'était vraiment difficile à encaisser”, a déclaré Kontaveit à propos de sa défaite 6-2 6-4. “Bien sûr, j'attendais tellement plus de moi-même et de cet Open d'Australie. Je suis rentrée à la maison et j'ai travaillé très, très dur”.

“Une partie de l'entraînement d'avant-saison que je n'ai pas pu faire à cause de la longueur de la saison et de mes problèmes de santé, j'ai réussi à faire un très bon bloc d'entraînement et à me mettre un peu plus en forme. Je pense que le tennis est formidable parce que nous avons une nouvelle chance presque chaque semaine.” Il semble y avoir peu de doutes sur le fait que Kontaveit a le jeu pour réussir sur la scène du Grand Chelem. Depuis qu'elle a commencé à travailler avec l'ancien numéro 20 mondial Dmitry Tursunov l'été dernier, elle joue avec plus de puissance et est plus souvent sur le devant de la scène. Elle est plus régulière et a clairement trouvé – et conservé – la touche gagnante au cours des six derniers mois.

J'avais l'impression qu'elle était naturellement assez agressive, mais qu'elle ne l'utilisait pas vraiment”, confiait Tursunov à Tennis Majors au début de l'année. “Je pense qu'elle jouait le rôle d'une joueuse qu'elle n'est pas. La question est donc de savoir pourquoi cela se produit. Et la question est aussi de savoir si elle peut jouer comme une joueuse plus agressive, ou si elle doit développer certains coups ou mieux comprendre le positionnement sur le court. C'est mon travail de trouver ce qu'elle peut ajouter au jeu pour vraiment correspondre à son caractère et l'aider à faire ressortir le meilleur de sa personnalité dans son jeu.”

Kontaveit a déclaré en Australie que l'un des grands changements qu'elle a opérés concernait le côté mental de son jeu. “J'ai commencé à prendre beaucoup plus de plaisir à mes matchs. Le changement que j'ai opéré était très mental dans la mesure où j'ai commencé à aborder les matchs différemment et de manière un peu plus positive. Lorsque je les ai considérés comme un défi de plus, j'ai pu me mettre moins de pression, ce qui m'a donné beaucoup de liberté.”

Un long parcours en deuxième semaine de Grand Chelem est maintenant le prochain grand défi de Kontaveit. Jusqu'à présent, elle n'a atteint qu'un seul quart de finale majeur, à l'Open d'Australie 2020, et n'a franchi le quatrième tour qu'à quatre reprises.
Elle a montré qu'elle pouvait battre les meilleures joueuses du monde. À Saint-Pétersbourg, elle a battu Belinda Bencic, cinquième tête de série, Jelena Ostapenko, septième tête de série, et Maria Sakkari, première tête de série, pour remporter le titre. Elle a également battu Krejcikova, Karolina Pliskova, Garbine Muguruza, Simona Halep, et bien d'autres, au cours des six derniers mois.

Comparez cela à la série de Casper Ruud sur terre battue, qui compte maintenant 15 matchs après avoir remporté le titre à Buenos Aires dimanche. La série de victoires de Ruud est impressionnante, mais elle ne comprend que trois victoires contre des joueurs du Top 50 et une seule contre un autre joueur du Top 20. Il est beaucoup plus difficile d'imaginer Ruud passer à l'étape suivante et concourir pour les majors que Kontaveit, qui a déjà élevé son jeu à un autre niveau l'année dernière. Atteindre le très haut niveau lorsqu'elle ne joue pas en salle est le prochain défi.

À lire aussi – Novak Djokovic : “Je préfère manquer Roland-Garros et Wimbledon plutôt que de me faire vacciner”

Dernières publications

En haut