Basketball

JO – Basketball (F) : les Bleues s’offrent l’Espagne au finish et filent en demies

France Espagne Basket

Au terme d’une rencontre au dénouement irrespirable, les Bleues ont battu l’Espagne (67-64) et disputeront donc leur troisième demi-finale consécutive aux Jeux olympiques. Une première victoire pour la France face à cet adversaire depuis près de six ans.

Les Bleues dans leur match

Si le tableau masculin ne nous a pas offert cette année un nouveau classique entre la France et l’Espagne, Françaises et Espagnoles se retrouvaient elles en quart de finale pour un nouveau duel entre ces deux pointures du basketball européen. Moins dominante sur la scène féminine, l’Espagne se présentait tout de même face à la France après avoir terminé première d’un groupe où figurait la Serbie, championne d’Europe il y un mois en battant les Bleues en finale. Décomplexées, les coéquipières d’Astou Ndour, 12 points en première période, ne doutent pas et prennent jusqu’à cinq points d’avance dans le premier quart-temps (11-6). Légèrement bousculées, les Françaises ne paniquent pas et vont se lancer dans cette partie avec un run de 15-5 pour boucler les dix premières minutes en tête avec deux possessions d’avance (21-16).

Enfin en rythme, les Bleues vont accélérer et faire très mal aux Espagnoles. Profitant notamment des points d’une excellente Marine Johannès, onze en première mi-temps, la France accentue son avance et, après un nouveau run de 12-3, compte désormais quatorze points d’avance. L’Espagne est en plein doute, notamment après une grosse séquence de Gaby Williams, mais va se rassurer en réduisant l’écart avant la pause. Limitée par les fautes, Alba Torrens montre néanmoins la voie à ses partenaires qui rentrent aux vestiaires avec six points de retard (36-30). Bien plus adroites au tir (53.3% pour la France contre 32.4% pour l’Espagne), la France est donc logiquement devant, et ce malgré des pertes de balle à répétition (12) qui auraient pu pénaliser les joueuses de Valérie Garnier.

Des Bleues en contrôle

Alors qu’elles semblaient contrôler la rencontre, les Françaises vont se faire peur en début de deuxième acte. Entraînées dans un faux rythme, Sandrine Gruda et ses partenaires voient l’Espagne revenir à une seule possession (-2), plus petit écart du match depuis la fin du premier quart-temps. Alors que le momentum semblait changer de camp, les Bleues vont s’en remettre à Marine Johannès pour retrouver du rythme et de la confiance. Faisant étalage de toute sa palette en attaque, celle qui évolue notamment au New York Liberty en WNBA enchaîne les paniers avec notamment un gros tir primé pour relancer son équipe. Imitant sa meneuse de jeu, Endy Myiem inscrit alors un 3 points important qui replace la France à +10 dans cette rencontre. Les Bleues maintiendront leur avance jusqu’en fin de reprise malgré un léger coup de chaud d’Alba Torrens, et s’engagent alors dans le dernier quart-temps en tête dans cette rencontre (55-48).

Après avoir remporté chacun des trois premiers quart-temps, la France va continuer à jouer avec le feu en laissant l’Espagne dans le coup. À l’entame de la dernière reprise, Maite Cazorla donne le ton pour les Ibériques qui se rapprochent à -2 (55-53) en profitant notamment d’une charge à l’encontre de Gaby Williams, forçant un temps-mort de Valérie Garnier. Dans le dur, les Françaises subissent et voient les Espagnoles prendre les devants. Dominées au rebond, les Bleues ont mal, notamment au rebond à l’image d’une séquence conclue par Astou Ndour, en double-double dans ce match, pour mettre l’Espagne à +3 (60-57).

Une fin de match irrespirable

S’engage alors un mano a mano entre les deux équipes à l’entame du money time. La France recolle et repasse devant, mais l’Espagne reprendre un point d’avance grâce à un layup compliqué de Queralt Casa (62-61). Le match aurait alors pu basculer une première fois sur une possession espagnole emmenée au bout des 24 secondes par les Bleues où les arbitres rendent la balle à l’Espagne, mais Laura Gil se manque sous le panier et la France est encore dans le coup. Précieuse, Gaby Williams provoque alors deux fautes et obtient deux lancers, convertis par la Franco-Américaine qui remet les Bleues devant (63-62). Il faut un stop à la France, et le destin va sourire aux Bleues.

Malgré d’énormes problèmes au rebond, les joueuses de Valérie Garnier emmènent une nouvelle fois la possession espagnole au bout des 24 secondes et s’offrent une occasion de faire le break à 48.7 secondes de la fin de la rencontre. Une occasion que va saisir Marine Johannès. Égrainant le chrono au maximum, l’équipe de France donne finalement le ballon à sa meneuse (18 pts) qui prend un tir en déséquilibre en toute fin de possession pour mettre la France à +3. Maite Cazorla ramène l’Espagne à -1, et s’offre une dernière possibilité de passer devant avant le 1/2 d’Alix Duchet sur la ligne des lancers-francs (66-64). Après un temps-mort pour mettre en place un système, l’Espagne perd alors un ballon précieux, qui permet aux Bleues d’accentuer légèrement leur avance après un nouveau 1/2 sur al ligne de Gaby Williams (67-64). Maite Cazorla ne peut rien faire de mieux qu’un air ball sur la possession suivante, et la France file vers les demi-finales du tournoi olympique pour la troisième fois consécutive.

Qualification pour l’équipe de France qui retrouvera le Japon en demies (vendredi, 13h00), une équipe qui avait battu l’équipe de France lors de la phase de poules.

Crédit image en une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire