Jeux olympiques

JO 2024 : C’est l’hécatombe pour l’Équipe de France de Lutte !

Sport historique des Jeux Olympiques, la Lutte tente de perdurer, tant bien que mal. Malgré son statut de pays organisateur des JO 2024, la France n'aura que très peu de représentants cet été du côté de l'Arena Champs-de-Mars. Ce qui n'empêche pas les Bleus de se montrer ambitieux. 

L'équipe de France de Lutte vise la barre des 20 médailles aux JO 2024

Dans toute histoire olympique, l'équipe de France de Lutte en est à 18 médailles, dont 4 titres. Un joli total, néanmoins très éloigné des États-Unis (151 médailles) ou encore de la Russie (Union Soviétique comprise). Bien évidemment, tout le monde rêve d'imiter Henri Deglane, sacré champion olympique à Paris il y a tout juste un siècle, c'était en 1924. Plus récemment, Steeve Guénot a réédité cette performance, très loin de chez lui. C'était à Pékin en 2008. Pour ces JO 2024 en France, la motivation de l'équipe de France sera décuplée, avec cette barre des 20 breloques à franchir. Hélas, concernant les chances de titre en Lutte, elles seront très fortement réduites dans le clan tricolore.

Seulement deux athlètes tricolores qualifiés à Paris !

Pour faire simple, sur les 288 lutteurs présents aux JO 2024 en août prochain, seuls deux auront la nationalité française. En effet, contrairement à de nombreux autres sports, la lutte n'a accordé aucun quota olympique au pays organisateur. Autrement dit, les membres de l'équipe de France ont dû valider leur qualification sur le terrain. Si Koumba Larroque, chez les femmes (-68 kg) a fait le job dès le mois de septembre dernier à l'occasion des Mondiaux de Belgrade, imité par Mamadassa Sylla chez les hommes (-67 kg) au TQO européen de Bakou le mois dernier, c'est tout. Ainsi, la semaine passée, au TQO mondial d'Istanbul, aucun des douze lutteurs français engagés n'est parvenu à se qualifier pour les JO. Bien évidemment, avec Larroque, quadruple médaillée mondiale à seulement 25 ans, et l'expérimenté Sylla, 30 ans, l'équipe de France de Lutte peut se mettre à rêver de deux belles breloques. Mais avec uniquement 16 lutteurs par catégorie dans ces JO 2024, la concurrence s'annonce féroce, les athlètes étant triés sur le volet. C'est peu de l'écrire.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut