Jeux olympiques

JO – Escrime (F) : les Bleues médaillées d’argent au sabre par équipe

France Sabre par équipe

Comme lors de l’épreuve de fleuret par équipe, les Françaises ont chuté en finale contre le Comité olympique russe (45-41), déjà champion olympique en titre, devant se contenter de la médaille d’argent. Cette médaille est tout de même la deuxième de l’histoire au sabre féminin pour la France, après le bronze de Manon Brunet il y a quelques jours en individuel.

Des Bleues dominatrices toutes la journée

La journée avait parfaitement commencée pour l’équipe de France, qui a soigné son entrée en lice face aux USA. Appliquées, les Bleues, avec une équipe composée de Manon Brunet, Cécilia Berder, Charlotte Lembach et Sarah Balzer ont surclassé les Américaines sans jamais avoir été vraiment menées (45-30).

Face à l’Italie, la France a ensuite été encore plus dominatrice. Menant 15 à 9 après une rotation, les Françaises comptent neuf touches d’avance après le quatrième relais de la médaillée de bronze en individuel Manon Brunet (20-11). Mieux, les sabreuses tricolores augmenteront leur avance à 30-14 avant de se faire une grosse frayeur. Sur le septième relais, Charlotte Lembach est dépassée par la remplaçante italienne Michela Battiston, qui inscrit dix-huit touches contre la Française (18-5). Revenues dans le match (35-32), les Transalpines seront néanmoins à nouveau distancées grâce au travail de Manon Brunet, avant que Cécilia Berder ne finisse le travail (45-39).

Une finale en plusieurs temps

Assurée d’une médaille avec cette qualification en finale, les Bleues font alors face à l’ogre russe, qui compte dans ses rangs la championne olympique (Sofiya Pozdiniakova) et la vice-championne olympique (Sofya Velikaya) de Tokyo. Pas impressionnées, les Françaises vont jouer les yeux dans les yeux avec les Russes. Au contact après deux relais, la France profite du premier passage réussi de Charlotte Lembach (6-4) pour prendre les devants (15-12). En rythme, elles prennent même six touches d’avance sur le second relais de Manon Brunet (20-14), montrant que les favorites sont tout à fait prenables.

Malheureusement, le match va tourner sur le cinquième relais. Face à Olga Nikitina, la tireuse supposément la moins dangereuse de l’équipe russe, Charlotte Lembach prend l’eau et concède onze touches, n’en inscrivant que trois. En quelques minutes, la Russie est à nouveau dans la course et vire en tête (25-23). Les championnes olympiques de Rio vont alors appuyer sur l’accélérateur et faire grossir leur avance. Dans le sixième relais, Sofya Velikaya profite d’abord de plusieurs touches vidéos. Dans le suivant, l’entrée de Sarah Blazer fait du bien aux Bleues, mais la Russie poursuit sa course en tête, avant de rallier les quarante points en première.

Dans le dernier relais opposant Cécilia Berder à Olga Nikitina, la Française va déborder la Russe. Un ton au-dessus, elle grignote son retard, retardant au maximum l’échéance lorsque Nikitina n’est plus qu’à une touche du titre olympique pour son pays. Changeant deux fois de sabre, la Russe est en plein doute mais finira par conclure sur une parade riposte. Valeureuse, les Bleues partaient de trop loin.

À noter que la médaille de bronze a été obtenue par la Corée du Sud, tombeuse de l’Italie lors de la petite finale.

Quatrième médaille pour la France en escrime dans ces Olympiades tokyoïtes, qui obtient donc la première médaille de son histoire au sabre par équipe féminin. Journée prolifique pour la délégation française avec cette médaille d’argent, qui obtient sa sixième breloque du jour grâce aux quatre sabreuses tricolores.

Crédit image en une : Reuters / Luisa Gonzalez

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire