Jeux olympiques

JO Paris 2024 : le cas Alexandre Bardenet divise

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 débutent dans un peu plus d'un mois. Si certains athlètes sont toujours en quête d'une qualification, l'escrimeur Alexandre Bardenet ne devrait pas être de la partie. Néanmoins, il s'estime lésé et a demandé sa réintégration. 

Deux fois champion du monde par équipe, trois fois vainqueur en individuel en Coupe du monde, Alexandre Bardenet, 34 ans, est une référence de l'escrime tricolore. Pourtant, surprise, l'épéiste ne fera pas les Jeux Olympiques de Paris 2024. C'est en tout cas ce qu'a décidé l'équipe de France masculine. Presque une anomalie pour l'athlète, 15e mondial et troisième français. Mais l'intéressé ne compte pas en rester là. Le CNOSF lui donnera-t-il gain de cause ?

JO Paris 2024 : le CNOSF à la rescousse pour Alexandre Bardenet ?

Concrètement, Alexandre Bardenet a demandé à ce que son cas soit réétudié devant la conférence des conciliateurs du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Une première étape prévue le mardi 25 juin prochain à 14h30. L’athlète de 34 ans estime payer son conflit avec Hugues Obry, ancien manager de cette équipe de France, qui a quitté le navire en février dernier, et sa volonté de s’entraîner loin de l’INSEP dans son club de Levallois-Perret. La Fédération pourrait donc être contrainte d'établir une nouvelle liste en vue de l’ultime vague de sélectionnés pour Paris 2024, fixée le 5 juillet.

Ses coéquipiers Romain Cannone et Yannick Borel espèrent que la situation va évoluer pour Alexandre Bardenet. La Fédération Française d'Escrime, elle, estime avoir tranché sur des critères uniquement sportifs. Durant les prochains jours, la situation devrait être cocasse à l'entraînement, du côté de Levallois, entre Alexandre Bardenet et Paul Allègre, coéquipier en club et rivaux à distance pour faire les JO 2024. Dasn une ambiance forcément particulièrement, avec un timing très serré pour les deux hommes, comme pour les institutions concernées.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut