Catch

Journée Internationale des femmes : portrait de Becky Lynch

Becky Lynch

Aujourd’hui, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, We Sport a décidé de présenter quelques portraits de femmes qui ont marqué l’histoire du catch. Dans cet article, nous allons donc parler de la première double championne de WWE, Becky Lynch.

De 2015 à 2018 : des hauts et des bas

Becky Lynch arrive dans le roster principal à l’été 2015 où elle intègre le Team PCB en compagnie de Paige et Charlotte Flair. Elle fait partie de la “Women’s Revolution” au sein des 4 horsewomen mais on sent que la WWE reste encore dubitative à son sujet. En effet, elle est la seule des quatre à ne pas avoir remporté le NXT Women’s Championship et elle n’est pas à la tête de son clan comme Sasha Banks ou Charlotte. Dans le Team PCB, c’est souvent elle qui encaisse les tombés quand l’équipe doit perdre et elle est montrée comme vaillante mais naïve. Quand le Team PCB se sépare suite à la grave blessure de Paige et à la trahison de Charlotte, l’Irlandaise se cantonne à la mid-card. Elle obtient quelques matchs de championnat mais Charlotte Flair la bat toujours comme lors du Royal Rumble 2016.

La première chance qu’elle reçoit intervient en même temps que le nouveau brand split du printemps 2016. “The Lass Kicker” est draftée à Smackdown sans Charlotte ni Sasha Banks. Le Main Event lui tend les bras et pour cause, à Backlash 2016 Becky Lynch devient la première championne de Smackdown au terme d’un Six Pack Challenge éprouvant.

Crédit vidéo : WWE

Sa première grande rivalité sera avec Alexa Bliss. Lors de TLC 2016, The Goddess bat Lynch dans un match de table. La feud se poursuit amenant également le retour de Mickie James, d’abord sous le personnage de la Luchadora.

Durant les deux années suivantes, elle doit à nouveau naviguer dans la mid-card. Elle participe toujours aux événements importants comme le Money in the Bank, les Survivor Series ou le Royal Rumble mais elle ne gagne jamais. Le paroxysme de ce phénomène arrive tout de même à Wrestlemania 34. En effet, la native de Dublin participe à la bataille royale féminine dans le Kickoff mais se fait éliminer dans l’anonymat le plus total.

Cependant, lors de l’été 2018 la WWE va décider d’écouter les fans et de miser sur Becky Lynch pour les prochains mois. Un pari plus que gagnant.

Summerslam 2018 : le déclic et le début de The Man

À Summerslam 2018, Becky Lynch affronte Carmella et Charlotte Flair pour le titre de Smackdown. Dans la storyline, Charlotte s’était incrustée dans le match et volait encore la lumière à Lynch. De plus, Charlotte remporta le match triple menace. Au début, Becky Lynch félicite Charlotte et lui fait un câlin. Néanmoins, c’était avant de lui coller une claque qui restera dans les annales, tout comme les coups qui ont suivi. L’Irlandaise ne se laisse plus faire et affirme sa personnalité.

S’en suit une longue rivalité avec Charlotte durant les prochains PPV. Becky Lynch bat The Queen à Hell in a Cell 2018 et devient championne de Smackdown pour la deuxième fois de sa carrière. Ensuite, la brutalité dans la feud ne cesse d’augmenter. Lors de Super Show-Down à Melbourne, Becky Lynch perd par disqualification contre Charlotte mais conserve son titre. Le point d’exclamation de leur rivalité a lieu à Evolution, un PPV uniquement féminin. Les deux lutteuses s’affrontent dans un Last Woman Standing Match exceptionnel, candidat au match de l’année.

Rivalité contre Ronda Rousey et Main Event de Wrestlemania 35 

Une fois le dossier Charlotte Flair classé, les Survivor Series approchent et sa rivalité avec Ronda Rousey commence. Les deux se cherchent pour savoir qui est la plus badass. Cependant, deux semaines avant le PPV, Lynch mène l’invasion de Smackdown à Raw et se fait casser le nez par Nia Jax. Cet imprévu va rendre la scène encore plus mémorable puisque désormais The Man poursuit l’assaut, le visage ensanglanté. Becky Lynch a dominé Raw et Ronda Rousey. Sa célébration depuis les tribunes est désormais historique.

Crédit vidéo : WWE

Toutefois, les médecins ne l’autorisent pas à combattre à Survivor Series. L’Irlandaise choisit Charlotte Flair comme remplaçante. Elle remonte sur le ring à TLC 2018 où elle défend son titre face à Charlotte et Asuka dans le premier TLC Match féminin. Asuka remportera le titre suite à une intervention de Ronda Rousey, mais The Man se fixe deux missions : reprendre son titre et battre Ronda Rousey. Becky a échoué pour la première car au Royal Rumble 2019, elle abandonne contre la Japonaise. Cependant, elle remporte le Royal Rumble Match le même soir et défie donc Ronda Rousey pour le titre de Raw.

Dans une Road to Wrestlemania compliquée, Becky Lynch gagne sa place de nouveau dans le match à Fastlane. Au passage, Charlotte bat Asuka à Smackdown pour devenir championne. La WWE officialise un Triple Threat Winner Take All Match entre Ronda Rousey, Charlotte Flair et Becky Lynch dans le Main Event de Wrestlemania 35, une première pour des femmes. Ce match est la consécration ultime pour Becky Lynch qui devient Becky2Belts à la fin du show.

Crédit image : WWE

Une fois ces deux titres gagnés, elle est draftée à Raw où elle domine tout pendant un an complet. Lors du Raw post Money in the Bank 2020 elle lègue son titre à Mrs Money in the Bank, Asuka, car elle doit prendre une longue pause à cause de sa grossesse.

Après plusieurs années au plus bas, Becky Lynch est aujourd’hui une star incontournable dans le monde du catch. Son parcours force le respect tant il a été semé d’embûches. Plus jeune, elle avait même arrêté le catch pour être hôtesse de l’air. Désormais, les fans attendent impatiemment son retour sur le ring. Avec Wrestlemania qui approche, il se pourrait que The Man passe au moins dire bonjour. 

Crédit photo : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire