Etranger

La Roma et l’Inter se quittent dos à dos

Respectivement troisième et deuxième avant le coup d’envoi, AS Rome et Inter avaient aujourd’hui à cœur de l’emporter après la victoire de l’AC Milan devant le Torino hier. Résultat, un match nul prolifique (2-2) qui ne fait les affaires de personne. L’Inter figure désormais à quatre points du leader rossoneri.  

Candidat assumé au Scudetto et auteur d’un sérieux faux pas sur le terrain de la Sampdoria mercredi, l’Inter se devait de réagir cet après-midi en terre romaine. Pour cela, Antonio Conte pouvait compter sur le retour comme titulaire de son sérial buteur Romelu Lukaku. C’est donc le onze type nerazzuri qui se présentait au Stadio Olimpico pour y affronter une Roma évoluant dans son 3-5-2 habituel.

Une première mi-temps romaine

La rencontre débute sur un petit rythme. De part et d’autre, on laisse venir, se contentant de faire tourner le ballon. A l’heure de la digestion, difficile de ne pas plonger. La première tentative est à l’origine de Rick Karsdorp qui, à la 9ème minute, oblige Samir Handanovic à se coucher. Timidement, la Roma prend le contrôle des opérations. Si après treize minutes, l’inévitable Romelu Lukaku oblige le gardien romain Pau Lopez à une superbe claquette à la suite d’un corner mal renvoyé, c’est bien la Roma qui, à la 17ème, ouvre le score par l’intermédiaire de Lorenzo Pellegrini et concrétise sa légère domination. Contrée par Alessandro Bastoni, la frappe de l’international italien ne laisse aucune chance à Samir Handanovic (1-0, 17ème).

Le match s’anime. Déjà à l’origine du premier but romain, Jordan Veretout force Samir Handanovic à une parade décisive à la 22ème minute. En face, l’Inter peine à réagir.

Un peu avant la demi-heure, bien servi par Achraf Hakimi, Arturo Vidal manque une belle occasion d’égaliser. Touché, Matteo Darmian est lui contraint de laisser sa place à Ashley Young. À cinq minutes du retour aux vestiaires, suite à une superbe déviation de Romelu Lukaku, Lautaro Martinez part dans le dos de la défense romaine et trompe Pau Lopez. Malheureusement pour  son équipe, l’argentin voit son but annulé pour une position de hors-jeu. Comme mercredi à Gênes, l’Inter est plutôt décevant dans cette première période.

L’Inter peut s’en vouloir

Au retour des vestiaires, l’Inter semble déterminé à recoller. Pendant que la pluie s’intensifie, la tête de Romelu Lukaku passe de peu à côté du but de Pau Lopez. À la 52ème, le gardien espagnol de la Roma sauve son équipe devant Lautaro Martinez grâce à un arrêt miraculeux. Ça chauffe devant les buts romains. L’Inter est revenu avec de bien meilleures intentions et égalise sur corner à la 56ème sur une belle tête de Milan Skriniar (1-1, 56ème). Les nerazzuris accélèrent encore. Dans la surface de réparation romaine, Romelu Lukaku fait de plus en plus de dégâts. À l’heure de jeu, c’est Achraf Hakimi qui débloque la situation pour l’Inter d’une superbe frappe enroulée du gauche (1-2, 61ème). À la 71ème, encore très bien servi par le tout juste buteur, Arturo Vidal se déchire complètement et manque de faire le break. Dans le dernier quart d’heure, les hommes de Paulo Fonseca tentent bien de revenir mais Bryan Cristante ne parvient pas à tromper la vigilance de Samir Handanovic. Ce n’est qu’à la 86ème que, sur une tête parfaitement décroisée, Gianluca Mancini bat le gardien slovène (2-2, 86ème).

Après un match finalement plaisant, les deux équipes se quittent dos à dos. L’Inter peut s’en vouloir puisque les nerazzuris figurent désormais à quatre points de leur voisin rossoneri.

Crédit photo : Actus Foot

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire