L’AuGeo-Portrait #10 : Zinédine Zidane - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

L’AuGeo-Portrait #10 : Zinédine Zidane

Moi, Geoffrey Pollet, vous présenterai chaque semaine un joueur qui a marqué l’histoire du Football. Par son talent, sa personnalité, ses titres. Tout ce qui a fait la légende des footballeurs de mon enfance (et d’autres) vous sera présenté. Retrouvez l’Augeo-Portrait tous les Lundis. Aujourd’hui 10ème numéro avec la présentation du meilleur joueur de tous les temps « Zizou » : Zinédine Zidane !

 

La carrière est simple, rectiligne, et toujours dans une évolution constante. AS Cannes, Girondins de Bordeaux, Juventus Turin, Real de Madrid, le tout avec la tunique tricolore française sur les épaules l’été. Zidane, c’est le football. Pas le football de Mourinho, ou le football italien des années 90. Non Zizou c’est le football beau, élégant, tête haute. Le geste simple rendu beau par la perfection du talent… A l’école de foot on vous apprend 2 choses au début : Plat du pied sécurité, puis un peu plus tard, Je prends, je donne, je me déplace… Zidane a rendu ces 2 phrases simples que chaque enfant passé par un club a entendu au rang d’art suprême. Aujourd’hui on retrace pas la carrière de l’idole des foules, on rend hommage à l’un sinon le meilleur footballeur de tous les temps…

Zizou, la France avant le monde…

Zidane As Cannes
Crédit Photo : sofoot.com

Né en 1972 à Marseille, Zinédine Zidane démarre sa carrière dans le Sud-Est de la France à l’AS Cannes. De 1987 à 1992 Zizou fait des allers retours entre la réserve et l’équipe première… La découverte de la D1, son premier but face au FCNantesA, la découverte de la coupe de l’UEFA et le départ direction les Girondins de Bordeaux à l’été 1992.

Zidane à Bordeaux
crédit photo : Charentlibre

Aux Girondins de Bordeaux, Zinédine Zidane obtient son surnom de Zizou de la part de son coach Rolland Courbis. 4 ans en Gironde pour des coup francs à la pelle, une amitié mythique avec Dugarry et Lizarazu, un titre de meilleur espoir de D1, un titre de meilleur joueur de D1 mais peu de résultats collectifs. Pourtant lors de sa dernière année, Zizou et les Girondins réalisent l’une des plus belles campagnes européennes de l’histoire du football français. Victoire en Coupe Intertoto qui qualifie Bordeaux pour la Coupe UEFA, 5buts en 8 matchs… Et puis, cette folie bordelaise, marquée par un but extraordinaire de Zizou de plus de 40m de volée face au Betis Seville, se terminera en finale face au Bayern Munich ou les girondins n’ont jamais pu rivaliser. Cet été là, Zidane franchit les Alpes pour s’engager à la Juventus Turin et découvrir la SerieA.

D’Italie en Espagne… Zizou raffle tout sur son passage

Zidane meneur de la Juventus Turin

A Turin, Zidane aurait pu tout perdre, tant la préparation physique l’a épuisé. Mais Zizou a pu compter sur son compatriote Didier Deschamps et sur la confiance de son coach Marcelo Lippi pour progresser. Le déclic, un match contre l’Inter Milan en Octobre 96. Zidane rayonne, Zidane score et Zidane convainc tout son monde. La légende est en route. Scudetto, Supercoupe d’Europe, mais défait en finale de Ligue des Champions face à Dortmund.

Zizou est repositionné en 10 derrière les deux attaquants. A la Juventus, Zizou est un créateur, un facilitateur de jeu, il régale pendant 4 ans. Sa complicité avec Alessandro Del Piero (légende du club) et David Trezeguet saute aux yeux. 2 Scudettos, des buts exceptionnels, des gestes de très grande classe, un ballon d’or, un second qui lui échappe de très peu. Zidane règne sur l’Europe et le monde. Et sa côté de popularité ne va faire que croître puisque Zizou rejoint à l’été 2001 le plus grand club du monde dans son projet galactique : le Real Madrid.

Tête de gondole du projet Galactique

Zidane au Real Madrid
crédit photo : goal.com

Une visite à Madrid et 75 millions d’euros plus tard, Zidane rejoint Raul, Roberto Carlos, Figo, Ronaldo, Casillas… à la Casa Blanca. L’exposition madrilène à travers le monde propulse davantage Zizou au rang de superstar. Et puis, un soir de Mai 2002, le miracle de Glasgow, Zizou inscrit le plus beau but de l’histoire de la Ligue des Champions. Une volée mémorable à l’entrée de la surface en finale face au Bayer Leverkusen. Si jamais quelqu’un ne connaissait pas Zizou, l’hérésie est réparée.

Mais en Espagne, Zidane et les madrilènes ne connaissent pas le succès escompté. Une ligue des champions, une Liga et rideau. Si le football offensif du Real Madrid fait vibrer la planète foot, les errements défensifs de cette équipe lui coûte nombre de succès. Mais une fois encore, Zidane rayonne, Zidane brille. Puis Zidane pleure, lors de son dernier match à Santiago Bernabeu, un vibrant hommage est rendu aux meilleurs joueurs de tous les temps. Ce jour là, Zizou rend l’une de ses partirions les plus quelconques, mais peu importe, Zizou tire sa révérence après 20 de football de haut niveau. Il lui reste tout d’abord une dernière compétition à disputer. Le mondial 2006 avec les bleus.

Le bleu d’amour pour le n°10

Zidane n°10 des Bleus
Crédit Photo : Francefootball.fr

L’histoire d’amour de Zinédine Zidane avec les bleus démarre dans son jardin de Lescure en 1994 alors que la France est menée 2-0 par la République Tchèque. Zizou fait son entrée et fait basculer le match. Un coup de tête (le premier d’une longue série) et une frappe de 25m du gauche qui permettent aux bleus d’éviter la déconvenue.

Zidane et les bleus c’est l’une des plus grande histoire d’amour du sport français. Double buteur en finale de coupe du monde 98 face au brésil (2 buts de la tête), champion d’Europe en 2000, cette blessure en Corée du Sud et cette élimination précoce du mondial 2002 alors que la France a de loin la meilleure équipe du monde. L’échec de 2004, la retraite, puis le retour quelques mois plus tard, accompagné de C.Makelele, et L.Thuram. Et puis qui peut se vanter d’avoir jouer son dernier match en finale du Mondial. Car oui Zinédine Zidane joue son dernier match de football professionnel en finale du mondial 2006 face à l’Italie. Et dans ce match, toute la carrière de Zizou est résumé. Une performance sublime, un but en panenka sur penalty pour permettre à la France de mener. Et puis le coup de sang (un coup de tête), comme un symbole. Zidane prend un carton rouge, le dernier de sa carrière qui en compte de nombreux. Et c’est comme ça que le meilleur joueur de tous les temps tire sa révérence.

Champion, d’Espagne, d’Italie, vainqueur de la Ligue des Champions, de la Coupe du Monde, de l’Euro, ballon d’or meilleur joueur de la décennie 2000, meilleur joueur du siècle, du monde, de tous les temps. Aujourd’hui Zidane est l’entraineur magnifique du Real Madrid. Double tenant de la Ligue des Champions, en passe pour un triplé. Champion de la Liga. Zidane a transformé le Real en machine à gagner des titres, et notamment cette LDC. Alors pour les plus jeunes, oui Zidane est déjà un grand coach, mais Zizou est surtout le meilleur joueur à avoir pratiqué ce jeu. Et sans aucune contestation possible. Alors Mr Zidane, Merci. Merci pour tous ces moments qui ont fait aimer le football à des millions d’enfants tels que moi. Merci d’être resté vous-même jusqu’au bout. Merci pour tous ces coups de tête légendaires, et tous ces gestes que vous seul saviez faire. Zidane c’est le football, et le football c’est Zidane. Merci !!!

Beckham : « S’entraîner avec Zidane pendant trois ans a été un rêve. Pour moi, c’est le meilleur de tous les temps. »

Roberto Carlos : « Zidane, c’est le meilleur joueur du monde et pour moi, il le sera toujours. Il ne faut pas qu’il prenne sa retraite. Pour moi, c’est un professeur. J’ai beaucoup appris avec lui. C’est un maestro. »

Thuram : « Le joueur le plus technique à Barcelone ? C’est Messi. Mais ça ne vaut pas Zizou quand même. Voilà. »

Ronaldo : « Il est beaucoup plus qu’un coéquipier, un ancien joueur. C’est un ami et, pour moi, une idole. J’ai profité de sa présence cinq saisons. Et vraiment, ce fut un plaisir. »

Peace…

 

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

adipiscing suscipit ut vel, Aenean libero