Le Bayer Leverkusen : bien installé dans le wagon de tête du championnat

0
Le Bayer Leverkusen, actuel 5ème de Bundesliga
Ligue 1

Ca y est nous arrivons dans le top 5 du championnat. Composé de très bonnes équipes, chacune à sa place dans les compétitions européennes. Aujourd’hui c’est la saison du Bayer Leverkusen qui est passée au crible. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette bonne équipe est très intéressante à observer. 

“Nous  sommes toujours dans les trois tableaux” voila la première phrase que l’on retiendra de l’entretien avec Roya, le Community Manager du compte twitter de Bayer Leverkusen France. Les rouges et noirs réalisent une bonne saison. Comme à leurs habitudes dans les dernières années. 5ème de Bundesliga avec 47 points le TSV est aussi en demi finale de DFB Pokal et a joué un bon match: aller en huitième de finale de ligue Europa sur la pelouse des Glasgow Rangers (1-3). Les supporters ont de quoi attendre la fin du confinement et la suite de la saison avec impatience.

l’effet rétro

 

Le collectif du Bayer Leverkusen, sa première force cette saison / Eurosport.fr

C’est une bonne saison. Personne ne peut dire le contraire pour le Bayer Leverkusen. Avec 47 point en 25 rencontres le constat est vraiment bon. 14 victoires, 5 nuls et 6 défaites. Pourtant avec le départ de Julian Brandt au Borussia Dortmund certains auraient  pu s’attendre à une baisse de régime. Mais un bon mercato a permis de palier à ce départ. Bonjour aux jeunes nouveaux …

Le début de saison n’a pas été mauvais pour le Bayer mais peut être un peu trop inconstant. Le temps pour les joueurs de retrouver les automatismes, de se comprendre et la saison était lancée. Malgré cela des blessures importantes comme celle de Kevin Volland, le serial buteur des rouges et noirs, ont affaibli l’attaque. Mais le collectif a réussi à palier à l’absence du numéro 9. Résultat dans les neufs derniers matchs, seulement une défaite face au TSG Hoffenheim le 1 février sur le score de 2 buts à 1. Sinon c’est 7 victoires.

Seule ombre au tableau, le parcours en Ligue des Champions. La marche était trop haute pour le Bayer qui était dans le groupe de l’Atlético, la Juventus et le Lokomotiv Moscou. Avec deux victoires et 6 points, c’est vers la ligue Europa que Leverkusen s est  tournée. Pour l’instant le parcours semble bon et les quarts de finales sont en vue après la bonne prestation sur la pelouse des Rangers.

Enfin une finale de DFB Pokal est à  prévoir. Si Saarbrücken est encore sur la route du Bayer, le petit Poucet est loin d’être favori face au TSV. Pourquoi ne pas remporter enfin un trophée, le temps commence a être long.

Le tournant de la saison

si le Bayer était déjà mieux en deuxième partie de saison, il y a un match qui fait référence. La rencontre face au Borussia Dortmund à la BayArena le 8 février dernier. Pour les amateurs de football ce match était un vrai régal. Après une courte défaite Leverkusen devait se ressaisir. A l’inverse, le Borussia venait d’écraser l’Union Berlin sur le score de 5-0. Un match très attendu entre deux équipes offensives.

C’est d’ailleurs dès la 20ème minute que Kevin Volland a ouvert le score sur frappe croisée imparable. Rapidement Matt Hummels d’une belle tête avait remis les deux équipes à égalité avant la merveille de ce match. Un but des 30 mètres pour Emre Can, fraichement arrivé de la Juventus. Mais juste avant la mi-temps Kevin Volland avait permis au Bayer de revenir à égalité. C’est Guerreiro, le latéral portugais qui remettait le Borussia devant au retour des vestiaires. Mais Leon Bailey, puis Lars Bender remettait le TSV devant et permettait lui de se remettre sur les bons rails.

Selon Roya « le coach fait un choix tactique en faisant un changement avant le commencement de la seconde mi-temps et fait pousser l’équipe à se battre plus et ses tactiques nous ont fait gagner ce match ! » c’est donc une victoire collective avant tout. A l’image de son capitaine courage Lars Bender, Leverkusen n’a jamais rien laché dans ce match. Cette victoire a permis aux hommes de Peter Bosz de se lancer dans une belle série.

Ce que l’arrêt du championnat change

Deux  possibilités pour le club du Rhin. D’un coté la fin d’une série. Oui c’est peu probable mais lorsque qu’une équipe était en forme, la dynamique peut être brisée avec un arrêt du championnat. Mais quand on voit la forme du 6ème du championnat (Schalke 04) on se dit que le Bayer ne risque pas grand chose.

Finalement le scénario le plus probable, une bonne fin de saison. « pour l’après confinement on va récupérer nos 5 blessés les jumeaux Bender, Amiri, Volland et Alario c’est déjà un bon point » voila les mots de Roya qui laisse croire à une suite optimiste du championnat. De Plus ce qui manquait à Leverkusen au début de la Bundesliga c’était principalement les automatismes. Le temps pour les recrues de réussir à se trouver sur le terrain. Désormais, l’équipe est rodée. En espérant qu’il profite de ce confinement pour se reposer, et mettre au point des stratégies pour maintenir son état de forme.

les tops et flops


Avec une si bonne saison, les tops sont nombreux coté Bayer mais il existe tout de même certains joueurs qui n’ont pas été au niveau attendu.

les tops

une très bonne équipe de recrutement.

Tout d’abord Moussa Diaby, comme nous l’explique le CM de Bayer Leverkusen France  « il a eu besoin d’un temps d’adoption avant de s’intégrer dans l’équipe sur le terrain, il est un de nos meilleurs joueurs de la saison ! » arrivé cet été du Paris Saint Germain, l’ailier français a su s’imposer dans un bel effectif. Avec 4 buts et 3 passes décisives, les dribbles et les courses de l’ancien titi on fait mal aux adversaires du Bayer.

Autre satisfaction en défense centrale Edmond Tapsoba.  « il a directement pris les commandes en défense centrale » Roya est enthousiaste lorsqu’il s’exprime sur le burkinabé et il y a de quoi. Le jeune de 21 arrivé en janvier fait parler sa grande taille et son intelligence de jeu. Résultat, une place en défense centrale dans l’effectif du TSV en seulement 5 rencontres. Bravo a lui, son avenir semble radieux.

Enfin toujours dans les recrutements, Nadiem Amiri. Le milieu offensif de 23 ans, en provenance du TSG Hoffenheim pour 9 millions d’euro semble s’être très bien acclimaté a sa nouvelle équipe. « Un excellent sens du ballon et une grande vivacité » voila les caractéristiques chez la recrue qui plaisent aux supporters. Le joueur allemand possède aussi un gros volume de jeu, lui permettant d’être sur tous les fronts de Leverkusen. En 22 rencontres il a inscrit 1 but et donné 5 passes décisives. Une belle surprise donc.

Mention honorable 

Finalement on est obligé de parler de Kai Havertz. Après le départ de Julian Brandt il a eu du mal à trouver ses marques. Pourtant l’allemand pétri de talent était très attendu au tournant. Si son début de saison n’a pas été exceptionnel, il a su faire évoluer son jeu au fil des matchs. Aujourd’hui il est le créateur du jeu du Bayer Leverkusen. Mais peut on considérer que c’est un top quand on sait qu’il est clairement le joueur vedette de cette effectif ? A vous d’en décider. A son actif tout de même 6 buts et 4 passes décisives.

Si certains ont prouvé leurs qualités, d’autres n’ont pas rassuré.

les flops

premier joueur décevants cette saison : on parle bien évidemment de Demirbay : « il devait remplacer sa Brandt, mais il n’a pas fait ses preuves, c’est notre recrue la plus chère. Si sa saison n’est pas catastrophique, il est en dessous du niveau de jeu attendu »  nous explique Roya. On ne peut que lui donner raison. En 17 matchs, il n’a délivré que 3 petites passes décisives. C’est très peu pour une recrue à 32 millions d’euro. Espérons que le confinement lui permette de se ressaisir et de proposer une meilleure fin de saison.

Kerem Demirbay, une des déceptions du Bayer cette saison / transfermarkt.fr

Autre flop notable, Aleksandar Dragovic. Le défenseur de Leverkusen ne rassure a aucune de ses prises de balle.

Absolument pas rassurant défensivement, il semble très limité techniquement et dans sa vision de jeu. Lui qui n’a joué que 9 matchs cette saison n’a pas été une fois à la hauteur de son équipe. Un recrutement toujours difficile à comprendre pour une somme de 15 millions d’euros.

Enfin, une remarque concernant pourtant un joueur connu de cette équipe. Leon Bailey. Le jamaïcain est un bon joueur, nul doute la dessus. Rapide, technique, et avec une bonne finition il est capable de faire des ravages, notamment contre les grandes équipes comme le Bayern ou encore le Borussia Dortmund. Mais il est bien trop irrégulier. On ne peut pas qu’être bon dans les matchs que l’on choisis. Attention ! Qu’il ne devienne pas un talent caché comme on en connait tant. De plus, son comportement sur le terrain laisse à ésirer. Avec ces deux cartons rouges, il est le joueur ayant été le plus souvent expulsé avec le Bayer. 5 buts et 1 passes décisives. Même s’ils ont de l’importance, c’est insuffisant. On ne veut pas voir ce très bon joueur gâcher son talent.

Les perspectives d’avenir

Finalement les nuages ne semblent pas à l’horizon pour le Bayer. Pourtant des gros matchs attendent encore les rouges et noirs. Le Bayern, Mönchengladbach ou encore Schalke se hisse sur la route européenne de Leverkusen. Mais avec sa forme des derniers matchs, le retour des blessés, et les automatismes enfin trouvé chez les recrues, on peut envisager l’avenir sereinement. A deux petits points de Mönchengladbach, le TSV pourrait encore monter dans la hiérarchie de la Bundesliga.

Mais malgré cela, certaines équipes semblent encore un cran au dessus. Maintentant avec une défaillance de Leipzig par exemple, le Bayer pourrait envisager un podium. En plus de ca ,une finale de coupe et à leur portée un quart de Finale d’Europa League. L’inquiétude reste toujours de mise chez le CM du compte twitter  «Je pense que cette saison pouvait être magnifique mais la pandémie a tout ralenti ! »
Maintenant on a envie de croire dans le Bayer.

En tout cas c’est tout le bien que l’on souhaite à cette équipe qui propose un jeu offensif agréable à regarder 

À lire aussi : Schalke 04 : Les Mineurs au bord du précipice
La chaine Youtube : We Sport 

Photo en une : Montage We Sport

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here