Le Bayern Munich : Empereur du football allemand

0
Photo en une : Flickr Tim Wang
Ligue 1

Après avoir découvert le FC Augsburg c’est vers son voisin que les regards se tournent. Dans les plaines munichoises, la plus grande équipe de Bundesliga écrase, depuis les années 70, le championnat allemand. Bienvenue au Bayern Munich. 

Comment présenter ton club aujourd’hui ? C’est en 1900 que l’histoire commence. Fondée par les membres d’un club de gymnastique (le MTV 1879) le Bayern a, comme de nombreuses équipes allemandes, eu le droit à son lot d’absorptions et de scissions. C’est en 1923, que le nom du FC Bayern Munchen apparaît. Si ton premier titre de champion apparaît en 1932, c’est aussi l’un des pires moments de ton histoire et de celle de l’Allemagne. Avec la montée du Fascisme, ton club, composé de nombreux membres juifs, va rapidement être traîne dans la boue et les personnalités juives de l’équipe ainsi que celles de la direction vont devoir vous quitter. C’est une bien triste période qui va entraîner pour toi et les tiens des années de reconstruction jusque vers la fin des années 60 et la plus glorieuse des périodes.

Le rouleau compresseur allemand

Franz Beckenbauer, Gerd Müller et Udo Lattek (de gauche à droite) symbole de la période dorée du Bayern / Wikipédia.org

Alors oui, tu aurais pu te réjouir de quelques petites coupes nationales entre 1957 et 1967. Mais ton heure de gloire est arrivée. Bienvenue à Branko Zebec, entraîneur croate qui va créer une discipline de fer et t’offrir un magnifique doublé coupe-championnat en 1969. Et puis c’est sans compter sur un trio magistral. Ceux dont les maillots doivent fleurir ta commode et les posters couvrir tes murs. Franz Beckenbauer, véritable roc de ta défense centrale, protégeant Sepp Maier ton gardien et joueur le plus capé de l’histoire du Bayern (696 Matchs). Enfin ton serial buteur Gerd Muller. Cette véritable machine à scorer aura fait trembler les filets avec le Bayern à pas moins de 565 reprises. Record encore à battre aujourd’hui (et oui mon bon Robert, avec tes 230 buts tu ne fais pas le poids).

Pendant que le monde dansait sur le dernier album de Pink Floyd, ton club empilait les titres. Et c’est avec cette sublime équipe que les tiens vont, à trois reprises, en 1974, 1975 et 1976 soulever la coupe aux grandes oreilles.

 

Le Bayern Munich et son incroyable palmarès


Des années 70 à aujourd’hui la concurrence n’aura le droit qu’à quelques pauvres miettes de la part de ton club. Les rouges et blancs, vont littéralement empiler les titres nationaux. Avec d’incroyables joueurs comme Paul Breitner, Karl-Heinz Rummenigge ou encore Lothar Matthaüs pour les plus célèbres. Tu as de quoi voir passer les hivers très sereinement. Ce n’est pas moins de 13 Bundesliga et quelques coupes qui vont venir rassasier ton appétit d’ogre. Véritable colosse d’Allemagne, tu fais désormais partie des géants d’Europe. Mais ce n’est qu’en 2001, soit 25 ans plus tard, que tu remportes une nouvelle fois la ligue des champions. Une finale gagnée face à Valence au cours de laquelle un gardien un peu fou du nom d’Oliver Kahn va particulièrement s’illustrer dans une séance de tirs au but à couper le souffle.

Viendront ensuite d’autre nombreux titres nationaux et une nouvelle ligue des champions remportée face à ton meilleur ennemi le Borussia Dortmund sur le score de 2-1. Le Bayern compte aujourd’hui 29 titres en Bundesliga, 19 coupes d’Allemagne, 6 coupes de la ligue et 5 ligues des champions. La vitrine est bien garnie !

Des noms à ne plus savoir lesquels citer

l’Allianz Arena, stade du Bayern Munich depuis 2005 / Pixabay Drischdi

Il est bien évidemment possible, quand on parle du Bayern Munich, de s’exprimer des heures, d’écrire des pages tant ce club est un monstre footballistique. Il a connu des joueurs d’une classe rare, on peut citer les Ballack, Lahm, Schweinsteiger, Robben, Lizarazu, Ribéry (cocorico), et j’en oublie beaucoup. Mais tu peux être fier de ces noms qui ont porté ce maillot que tu supportes. Tout les week-ends, tu fais trembler l’Allianz Arena en chantant !

Enfin, si tu continues de remporter ton championnat national chaque année ou presque, ta sur domination n’est plus aussi visible qu’elle ne l’a été. Des troubles fêtes comme Leipzig, Dortmund ou encore Mönchengladbach viennent te chatouiller sur tes terres. En Europe, tu es un géant endormi. Mais le public attend le retour de ce grand football allemand caractérisé par des vagues offensives et des défenses de fer. Celui que tu as d’ailleurs toujours représenté avec fierté. Tu peux marcher dans les rues des villes d’Europe avec ton maillot cher supporter, et qui sait, l’attente ne sera peut-être plus très longue, avant un sixième titre dans la plus belle des compétitions…

À lire aussi : FC Augsburg, dans l’ombre de l’ogre Bavarois

La chaine Youtube : We Sport FR

Photo en une : Flickr Tim Wang

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here