Le Djoker peut-il rebondir ?

0
Ligue 1

L’ex numéro 1 mondial entame cette semaine la tournée américaine et la défense de ses titres à Indian Wells et Miami avec une confiance en berne et de grandes inquiétudes sur son niveau de jeu.

Avant Roland Garros, tout allait bien…

5 juin 2016, Novak Djokovic vient enfin de remporter son premier Roland Garros en venant à bout du numéro 2 mondial Andy Murray en 4 manches. Il vient à cette occasion de réaliser le Grand Chelem en carrière, mais également le Grand Chelem calendaire sur 2 saisons (Wimbledon 2015, Us open 2015, Open d’Australie 2016, Rolland Garros 2016). Il remporte là son 12eme tournoi du grand chelem et certains l’imaginent déjà dépasser les 17 majeurs du grand maitre Roger Federer (qui a remporté son 18eme majeur en Australie depuis). Il est le numéro 1 mondial incontesté de sa discipline, avec un nombre de points d’avance jamais vu dans l’ère Open sur son dauphin Andy Murray.

Mais voilà…

Novak Djokovic n’est plus tout à fait le même joueur, depuis cette victoire et certainement plus le même homme avec la naissance de son premier enfant. Celui qui enchainait les victoires tel un robot n’y est plus vraiment : défaite au 3eme tour de Wimbledon face à l’Américain Sam Querrey, en demi-finale du master de Shanghai face à l’Espagnol Bautista-Agut, et en quart de finale du master de Bercy face au Croate Marin Cilic.

Des joueurs qui ne posaient jusqu’alors pas vraiment de problèmes à Nole durant sa période faste. Malgré un nouveau titre en master 1000 au Canada et une finale de l’US Open perdu face à Stan Wawrinka, le Djoker n’est plus l’énorme machine à gagner qu’il était et finira l’année 2016 sur une triste défaite en finale du masters de Londres face à Andy Murray, à qui il cède par la même occasion sa place de numéro 1 mondial.

Conscient de ses difficultés

Il évoque tout de même à l’issue de cette défaite ses ambitions pour la saison 2017 et sa volonté de reprendre la place de numéro 1 mondial. Nous le retrouvons à Doha au Qatar pour l’ouverture de la saison. Novak remporte le tournoi en battant en finale… Andy Murray au terme d’un combat acharné en 3 manches 6/3 5/7 6/4 et on se dit que le Djoker est alors reparti vers les sommets. Mais quelques jours plus tard, il s’inclinera au 2eme tour de l’Open d’Australie « son tournoi du grand chelem » (il a remporté le titre à 6 reprises, record absolu) face à l’Ouzbek Denis Istomin en 5 manches…

De retour la semaine passée à Acapulco au Mexique, tournoi qu’il ne devait initialement pas disputer et pour lequel il a demandé une Wild-Card au dernier moment, le résultat n’est toujours pas au rendez-vous : défaite sans gloire face au fantasque Australien Nick Kyrgios en quart de finale malgré une victoire en huitièmes de finales sur son bourreau des Jeux Olympiques de Rio, l’Argentin Juan Martin Del Potro.

A l’aube de la célèbre March Madness, (célèbre nom donné à cette tournée américaine), le Djoker ne semble donc pas au mieux pour défendre ses titres et réaliser à nouveau le doublé Indian Wells – Miami. Mais qui sait, le tennis est un sport qui nous réserve beaucoup de surprises et un champion reste un champion…

VV.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here