LeBron et Giannis sortent le grand jeu ; Pacers, Kings et Nuggets faciles

0
LeBron
Ligue 1

Huit matchs étaient au programme de cette nuit NBA. Retour sur les belles performances des capitaines All Star LeBron et Giannis, mais aussi sur les victoires tranquilles des Pacers, Kings et Nuggets.

Indiana déguste Charlotte sans modération :

Indiana devait relever la tête après plusieurs matchs décevants et une humiliation il y a quelques jours face aux Raptors. La réception des Hornets était le moment parfait et les Pacers n’ont pas laissé passer leur chance. Les joueurs de Nate McMillan y vont fort dès le début de rencontre, passant un 18-2 à leurs adversaires sous l’impulsion de Domantas Sabonis (21 pts, 15 rbd, 9 ast). Indiana est alors devant, et ne lâchera pas l’avantage durant toute la rencontre.

Dominateurs, ils vont voir leur avance inexorablement monter et flirter avec les 45 pts. Charlotte n’est pas dedans, et laisse très rapidement filer le match. Les Pacers se sont un peu rassurés avec cette rouste (+39), et devront confirmer dans les prochains jours.

Large succès 119-80 des Pacers [34-26] face aux Hornets [19-38].

Un Giannis taille patron guide les Bucks :

C’était le choc de la nuit et les Bucks, en back to back, se sont offert un succès de prestige face aux Raptors. Dans ce remake de la dernière finale de conférence Est, ce sont d’abord les défenses qui font parler d’elles. Au coude-à-coude, seuls deux points séparent les deux équipes après un quart-temps. Toronto revient alors en jouant un jeu plus rapide profitant de la maladresse de Milwaukee et cela fonctionne. Les Raptors prennent jusqu’à douze points d’avance à 2 min de la pause. Toutefois, les Bucks vont montrer qu’ils ne sont pas la meilleure équipe de la ligue pour rien et vont revenir au contact (-2) avant la pause.

Milwaukee repart sur les mêmes bases en seconde période et prend les commandes dans cette rencontre. Toronto a perdu le rythme, et va courir après le score toute la rencontre. Les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo (19 pts, 8 ast, 19 rbd), bien parti pour conserver son titre de MVP malgré sa lutte avec LeBron, ne lâcheront pas l’avantage, et s’assureront un succès face à de valeureux canadiens.

Victoire 108 à 97 de Bucks [50-8] face aux Raptors [42-16].

Le Thunder s’est fait peur dans l’Illinois :

Dominateurs pendant la majorité de la rencontre, Oklahoma City a joué avec le feu en laissant Chicago revenir et doit son succès à un tir manqué de Zach LaVine en fin de rencontre. Le match fut directement à l’avantage des joueurs de Billy Donovan. Grâce à un Danilo Gallinari adroit à 3 pts et un Chris en mode métronome, le Thunder contrôle et compte déjà 22 pts d’avance à la pause. Chicago va cependant rehausser son niveau de jeu et relancer l’intérêt de la rencontre.

Comme souvent cette saison, la révolte est menée par Zach LaVine (41 pts), bien aidé par un Coby White survolté en sortie de banc (35 pts, nouveau record en carrière), permettant aux Bulls passer devant au terme du troisième quart-temps (+2) ! Le Thunder ne panique pas et reprend le contrôle, leur sérieux en défense les aidant à stopper la furie des Bulls. ZachLavIne ratera donc son tir en fin de match, et Oklahoma City s’offrira ainsi une nouvelle victoire dans une fin de match tendue.

Victoire 124-122 du Thunder [36-22] face aux Bulls [20-39].

Denver contrôle face à Detroit :

L’affiche était déséquilibrée sur le papier (Denver est deuxième à l’Ouest, Detroit douzième à l’Est et en chute perpétuelle), et cela s’est traduit sur le terrain. Les Nuggets ont montré leur supériorité dès les premiers instants de la partie, et n’ont jamais été vraiment inquiétés par les Pistons. Les joueurs de Dwayne Casey n’ont pas été ridicule, et ont même réussi à résister plus longtemps que prévu. Toutefois, Denver restait bien supérieur et a repoussé toute tentative de retour de la franchise du Michigan, bien aidé par un Jerami Grant auteur de son record en carrière (29 pts).

Succès maîtrisé 115-98 des Nuggets [40-18] face aux Pistons [19-41].

LeBron plus fort que Zion :

Pour la première fois de sa jeune carrière, Zion Williamson (29 pts) affrontait LeBron James (40 pts) et les Lakers. Au terme d’une belle rencontre, c’est bien le leader de la conférence Ouest qui s’est imposé face à une des équipes les plus prometteuses de la ligue. Si les angelinos démarrent mieux, les Pelicans réagissent vite et comble un retard qui était rapidement monté à 10 pts. Les deux équipes sont côte à côte au tableau d’affichage, mais Los Angeles va peu à peu créer un nouvel écart. À la pause, les Lakers mènent de 6 pts. Le match dans le match entre Zion et LeBron (respectivement à 17 et 15 pts à la mi-temps) tient déjà toutes ses promesses.

Au retour des vestiaires, King LeBron inscrit 11 pts d’affilé et permet à son équipe de doubler son avance. Les Pelicans restent dans la course, profitant de l’apport offensif de leur All Star Brandon Ingram (34 pts), et arrivent à revenir à 95 partout ! Cependant, LeBron est excellent dans ce match et va conduire les Lakers à un nouveau succès, passant la barre des 40 pts pour la première fois de la saison.

Victoire 118-109 des Lakers [44-12] face aux Pelicans [25-33].

Jayson Tatum et ses Celtics dominent Portland :

Toujours privés de Kemba Walker, les Celtics se déplaçaient au Moda Center pour affronter des Blazers qui avaient eu toutes les peines du monde à battre les Pistons il y a quelques jours. Et face à un cador de la conférence Est, Portland n’a pas pu résister et s’est logiquement incliné. Pourtant, Portland démarre bien la rencontre. Avec un CJ McCollum qui passe rapidement les 10 pts, la franchise de l’Oregon bataille avec son adversaire. Les stars sont au rendez-vous, mais Boston va faire la différence grâce à ses seconds couteaux pour prendre huit points d’avance à la pause.

Après la pause, Portland revient avec de belles intentions. Toutefois, CJ McCollum est moins en réussite et l’attaque s’essouffle vite, permettant à Boston de prendre une première fois le large (+17). Boston a pris le contrôle, et Jayson Tatum se charge de conserver cette avance tout en annihilant les espoirs de retour des Blazers grâce à son adresse extérieure (36 pts, 8/12 derrière l’arc). Portland tente, mais est lâché et Boston va droit vers un nouveau succès.

Victoire 118-106 des Celtics [40-17] face aux Blazers [26-33].

Sacramento facile face aux Warriors :

Dans cette affiche 100% californienne, les Kings se sont tranquillement imposé face à des Warriors qui, bonne nouvelle, devraient enregistrer le retour de Stephen Curry dimanche face aux Wizards. Sur le terrain, Harrisson Barnes (21 pts) montre la voie à suivre à son équipe avec 14 pts dans le premier quart-temps. Maladroits de loin (4/28 à  pts sur le match), les Warriors se font rapidement distancés. À -11 après douze minutes, Golden State continue d’arroser de loin et perd trop de ballons. Sacramento en profite et fait grimper son avance à +12, avance qui aurait pu être plus importante si Andrew Wiggins (16 pts) n’avait pas eu un sursaut d’orgueil.

De’Aaron Fox prend le relais offensivement après la pause, et les Kings continuent leur ballade au Chase Center. Les Warriors vont tout de même réagir, infligeant un 16-2 aux Kings pour revenir à -4. Les joueurs de Steve Kerr ne font pas illusion longtemps, et Sacramento creuse rapidement un nouvel écart. Buddy Hield est chaud à distance, et les Kings comptent 17 pts d’avance. Golden State ne luttent plus, et Sacramento se dirige tranquillement vers un succès qui maintient leurs espoirs de playoffs.

Victoire 112-94 des Kings [24-33] face aux Warriors [12-46].

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here