LEC Week 6 Night 2 : G2 qualifié pour les playoffs, Vitality cale

Après les premiers matchs de vendredi, hier avait lieu la deuxième journée des LEC pour ce 6ème week end de compétition. G2 s’est qualifié pour les playoffs tandis que les concurrents sont à la traine. Résumé de la soirée, match par match.

Excel (2-9) vs G2 (10-1)

Draft

Une phase de bans très mal entreprise par Expect et une Elise open pour Jankos alors que l’on connait le niveau du jungler polonais dessus. Une compo G2 très agressive et qui devrait se montrer dangereux rapidement dans la partie vu la mobilité qu’elle possède. Expect décide de jouer avec un carry top, seulement un tank sur le support, c’est off-meta, mais très peu fort en combinaison.

Déroulement de la game

G2 tente un gank lvl 2 sous tour au bot qui n’aboutit pas et donne le first blood à Caedrel venu aider sa botlane. Malgré tout, un fight 2v2 au bot remettra les pendules à l’heure avec un kill de Mikyx sur Jeskla. Dans la jungle G2, Special prendra un kill sur Perkz à la 10ème minute et permettra à Excel de prendre l’avantage en gold… Durant 30 secondes avant que le midlaner se fasse catch sur sa midlane par Caps et Jankos. La franchise anglaise reprendra le lead une minute plus tard en volant le drake et tuant Jankos.

Pendant qu’Excel prend la première tourelle bot,  G2 prend l’Herald et ouvre la midlane en prenant les 2 tourelles. Beaucoup plus présents dans la prise d’objectifs, G2 réalise un 3 pour 1 dans la jungle Excel à 18 minutes. Après un kill sur Caedrel complètement laissé à l’abandon par sa team, G2 engage un Nashor qui ne sera pas contest et ensuite prendra le dessus sur les joueurs adverses. G2 enchaine les solo kills et un avantage sur la macro play pour mettre au fond Excel. Un dernier fight dans la base avec un ace donnera la victoire à G2 qui a réussi son snowball sans difficulté.

SK Gaming (5-6) vs Schalke (7-4)

Draft

SK profite de l’erreur de choix de Schalke pour se concocter une équipe avec un bon scaling et capable de zoner facilement des adversaires. Le Yorick permettra de créer un splipush en mid-game pas inintéressant. Pour Schalke, une compo sans grosse engage mais avec une grosse capacité de pressure en early game.

Déroulement de la game

Une partie très calme avec du farm et de la prise d’objectifs. Il faut attendre la 10ème minute avant de voir Selfmade ulti le mid et tomber Abedagge. Memento avait prédit le R au mid mais a préféré lancer sa Stopwatch pour se protéger et laisse mourir son midlaner. SK en profite pour prendre une première tourelle top à 12 minutes de jeu pendant que Schalke possède déjà 2 drakes de l’air à 13 minutes de jeu. Un excellent fight amorcé au bot 2 minutes plus tard permet à SK de réaliser un 2 contre 1 et prendre une tourelle supplémentaire.

SK profite de son avance pour réaliser un 1-3-1 pour effectuer son splitpush. Pendant 10 minutes, les 2 équipes vont se croiser autour du Nashor sans pour autant s’attaquer. SK va engager un premier Nashor mais sera steal par Memento qui donnera de sa vie pour permettre à ses mates de profiter du buff. Mais SK sonnera la charge et réalisera un 3 pour 2 et prendra une tourelle mid.

Les fights s’enchainent mais la partie gèle un peu : pas de split particulier, quelques kills par ci par là, mais pas d’animosité débordante. SK arrivera à steal le Nashor effectué par Schalke, effectuer un 3 pour 1 et finir la game.

 

Misfits (5-6) vs Origen (6-5)

Draft

Misfits dispose d’une composition centrée ADCentrique avec un Ivern jungle et une Orianna à la mid lane pour protéger Hans Sama. Pour les lapins le plan est simple, donner de l’avance à Hans Sama sur Kai’Sa pour en faire une machine à snowball. De son côté Origen mise sur le scaling avec une Tristana et un Karthus, tout en ayant une excellente capacité de split push avec Yorick.

Déroulement de la game

Des premières minutes assez calme avec une priorité donné au farm pour les deux équipes. Le first blood intervient pour Hans-Sama à la 8ème minute de jeu sur Mithy après un fight 2v2 au bot. Un permier drake infernal renforce le snowball sur Hans. Origen ne se laisse pas faire pour autant. Un kill sur sOAZ qui permet de prendre l’Herald et prendre les 2 tours top. Une première à la 13ème minute et la seconde une minute plus tard. Pas mal de splitpush et deux tourelles pour Misfits permettent de revenir petit à petit sur la formation danoise. Mais Alphari semble bien embarqué et prendre à la 24ème minute la T2 bot.

Misfits prendra le Nashor à la 26ème minute aux dépens d’une T3 et inhibiteur top. Le buff permettra de prendre toutes les T2 d’Origen et un léger avantage en golds. Après une période de push de 10 minutes, OG tente un Nashor à la 34ème minute mais se fera punir par des Misfits plus entreprenants qui s’adjugent le buff une nouvelle fois dans la partie. Les lapins continuent de profiter de leur avantage pour enfoncer la base ennemie sans aucune résistance. Pendant qu’OG prend le dessus au fight pour l’Elder Dragon, Misfits décide de s’attaquer au Nash, et n’auront aucune contestation de leurs adversaires. Un dernier fight dans la base Origen permettra à Misfits de finish la partie.

 

Rogue (2-9) vs Splyce (6-5)

Draft

Composition très violente en mid game pour les Splyce face à une composition plutôt safe, qui mise sur le scaling pour les Rogue avec notamment un Corki au mid pour Sencux face à la LeBlanc d’Humanoid. De la mobilité et pas mal de possibilité de catch pour Splyce.  Première pour Orome qui remplace Vizicsacsi, très affaibli par des soucis de santé et ne se sentait pas capable de jouer.

Déroulement de la partie

Dès la 5ème, minute de jeu, Xerxe décide de profiter de l’avancée trop lointaine de Sencux sur la midlane pour engager un gank et réaliser le first blood. Rebelote 5 minutes plus tard, même scènario, même tueur, même victime. Mais cela ouvrira la porte à un Herald pour Rogue. Cela leur permettra de prendre la première tourelle au bot à 15 minutes de jeu dans une partie où pas grand chose ne se passe, beaucoup de farming et de roams pour la vision.

Quelques kills interviennent de la part de Splyce sur Kikis et Vander, qui en plus de mener au farm, possède déjà 4K golds d’avance à 16 minutes de jeu. Rogue ne lésine pas et possède 3 dragons différents à 22 minutes de jeu (air, montagne et infernal). Il faut attendre la 25ème minute pour avoir de l’animosité et un fight 5v5 dans la river top. Un 3 pour 0 de la part de Splyce qui prend le large et 8K golds d’avance. Un nouveau fight au drake à la 27ème minute de jeu victorieux pour Splyce et un 2 pour 1 qui permet à Splyce de réaliser le drake infernal mais sera contest au Nashor qui sera reset.

Cela marque enfin le début d’animosité. 3 fights se succèdent en 9 minutes : 2 en faveur de Splyce et un en faveur de Rogue. Tous autour du Nash et le dernier se soldera par un ace pour les serpents qui prendront le Nashor malgré les morts de Xerxe et Humanoid. Un gros problème de fkanking permettra à Splyce de prendre les objectifs bot et mid à la 38ème minute de jeu avant d’amorcer un fight qui scellera le sort d’une game en sens unique.

 

Fnatic (4-7) vs Vitality (8-3)

Draft

Vitality part sur une composition plutôt défensive mis à part un pick Fizz pour Jiizuke. Vitality doit profiter de son important contrôle en lane pour favoriser les ganks d’Elise et snowball l’early game et gagner des dégâts rapidement. De son côté Fnatic dispose de lane très agressives et puissantes dans cet early game, notamment au bot et au mid. Pour obtenir la victoire, les tenants du titre européen vont devoir appliquer une forte pression pendant les phases de lanes.

Déroulement de la partie

Grâce à une invade early et un excellent chemin de jungle Broxah réussit à totalement nullifier l’impact de Mowgli dans les 10 premières minutes. C’est finalement Jiizuke qui s’offre le first blood sur Nemesis mais au prix de sa vie à la 9ème minute. Fnatic reste cependant en avance grâce à un avantage majeur aux CS à la mid lane et au bot, plus des ganks réussis de Broxah. Fnatic prolonge son avance avec un teamfight à la mid lane où les oranges et noirs trouvent un 3 pour 2 et une tourelle après une engage agressive sur Jiizuke. Première tourelle pour Fnatic au bot à 12 minutes de jeu.

Pendant 15 minutes, la priorité fut mise sur le farm et la prise d’objectifs. Les deux équipes n’ont qu’1K gold d’écart, avantage FNC. Il faut attendre la 30ème minute et un fight mid qui se soldera par un trade kill 2 contre 2 pour retrouver un minimum d’animosité dans ce match à la coréenne. Un fight au Nashor pris par Fnatic tournera à l’avantage de Vitality qui prendra 4 kills sur les champions d’Europe. A la 39ème minute pendant un fight au drake qui se solde par un 2-0 pour Fnatic, le reste de l’équipe tente une percée dans la base mais n’arrivent pas à aller jusqu’aux tourelles de Nexus.

Une minute plus tard, Fnatic s’empare du Nashor une minute plus tard, réalise un 2 pour 0 après avoir abattu le buff et se dirige vers la base adverse. En 2 minutes, ils siègent et réalisent un dernier teamfight qui se solde par un 4 pour 1 et s’adjugent le Nexus.

 

Crédit Photo : Red Bull

A propos de l'auteur

Rédacteur football, basket, eSport pour We Sport FR et chroniqueur radio pour l'émission Soyons Sports à Shalom Besançon. Fan du FC Sochaux depuis qu'un certain Teddy Richert a fait des merveilles en finale de Coupe de France 2007.

Poster un commentaire

porta. ipsum libero. adipiscing luctus consectetur quis, risus id, accumsan vulputate, eleifend