Cyclisme

Lecture cyclisme : l’analyse du livre de Guillaume Di Grazia

Guillaume Di Grazia est un journaliste de sport français. En juillet dernier, il a sorti son premier livre, intitulé “Orage et désespoirs – Pourquoi Julian Alaphilippe pouvait gagner le tour de France ?”. Trois rédacteurs de We Sport cyclisme se sont intéressés au livre, et partagent leur avis.  

“La véracité d’un événement vaut par la qualité de celui qui en fait le récit”. La première phrase du livre prend tout son sens puisqu’il s’agit d’une histoire de cyclisme racontée par Guillaume Di Grazia. En fait, cet événement s’appelle Julian Alaphilippe. Certes, un homme ne peut pas être un événement, mais après tout, Julian Alaphilippe s’en rapproche. 14 jours en jaune, deux victoires d’étapes, et une France qui a vécu pour lui. Nous avons retenu notre souffle le 26 juillet, pour un caprice météorologique

L’avis de Juliane Delecroix

Ce livre accompagne les esprits dubitatifs après cette journée du 26 juillet. Mieux encore, il aide à accepter et à comprendre ce qu’il s’est passé au sommet du col de l’Iseran. En lisant ce livre, on devient cette personne qui voit tout ce qui passe, dans les détails et les non-dits. Pour les passionnés de journalisme et de cyclisme, c’est aussi une véritable bible sur le Tour de France.

On est plongé dans le fonctionnement de la Grande Boucle : sa grandeur, son ambiance, ses fans, mais aussi sa simplicité. Les dirigeants d’ASO n’auront plus de secret pour les lecteurs. Les voitures de l’organisation qui précèdent les coureurs sont des lieux de vrais lieux de décisions et de stress, on le réalise vraiment avec ce livre. Le Tour de France est un mythe, et ce livre nous invite à plonger dedans.

L’avis de Zélie Germain

J’ai trouvé ce livre excellent. Guillaume Di Grazia arrive à nous plonger au coeur de cette folle journée avec un réalisme impressionnant et nombre de détails. A la croisée entre l’enquête journalistique et le roman policier, le livre nous offre tous les points de vue des différents acteurs. Cette force peut devenir un point faible car il est simple de se perdre avec les dizaines de noms cités. Autre point fort, il est très intéressant de découvrir toutes les coulisses de la plus grande course du monde, que ce soit du côté des organisateurs, des médias ou des coureurs. Néanmoins, le récit reste parfaitement accessible aux néophytes et saura également ravir les initiés. Et si vous étiez sceptique sur le titre “Pourquoi Julian Alaphilippe pouvait gagner le Tour de France”, rassurez-vous : ce n’est pas un titre mensonger, et Guillaume Di Grazia répond à la question avec de vrais arguments. Bref, une lecture très agréable que je conseille à tous les fans du Tour !

L’avis de Romain Gitton

Le Tour de France est une série d’histoires qui reviennent chaque année, les plus belles histoires sont toujours celles qui sont le mieux racontées. Guillaume di Grazia est un conteur d’histoire, un commentateur pour une appellation plus vulgaire. À travers ce livre, il est devenu quelqu’un qui raconte le Tour et les histoires qui lui sont liées, voilà pourquoi cette histoire est belle. Dans une interview à l’Equipe, ce dernier expliquait et témoignait son admiration pour Antoine Blondin, la référence des écrits sur le vélo. Il expliquait que Blondin ne voyait rien de la course mais faisait les plus beaux articles. Aujourd’hui, Guillaume di Grazia ne pouvait rien voir des coulisses pendant qu’il nous contait l’histoire du Tour pendant ce 26 juillet 2019, mais c’est pourtant lui qui nous les a le mieux racontées. Le grand fan de Julian que je suis était venu chercher dans ce livre des réponses, il est reparti avec bien plus que ça. Alors merci Guillaume. 

Crédit photographie en une : Guillaume Roulland

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire