Equipes de France

Les Bleus prennent les deux points contre l’Algérie (29-26)

La France a montré des faiblesses ce soir face à de vaillants Algériens mais s’est tout de même imposé de trois longueurs (29-26). Les Bleus prennent deux point vitaux pour la suite de la compétition.

Choc des extrêmes dans ce premier match du tour principal. L’Algérie s’est montrée irrégulière depuis le début de la compétition. Leur qualification sur une première rencontre miraculeuse contre le Maroc (24-23). Les Fennecs entament ce deuxième tour avec zéro point tandis que les Bleus en ont quatre, le maximum possible. Cette Equipe de France s’est fait peur contre la Suisse avec un court succès d’un but. Les Helvètes qui ont d’ailleurs battu l’Islande un peu plus tôt dans cette journée du 20 janvier.

La France devra se méfier de ces Algériens dont beaucoup jouent en Lidl Star Ligue. Le sélectionneur n’est autre que le Français Alain Portes.

C’est l’Algérie qui met le plus d’intensité dans ce début de partie. Les Français ont du mal avec le jeu de transition défense/attaque et butent plusieurs fois sur l’ex portier du Vardar Skopje Khalifa Ghebdane. Ayoub Abdi apporte sa classe avec déjà deux buts (1-4 : 7e). Et si la solution était à l’intérieur ? Nicolas Tournat est trouvé plusieurs fois en position à 6 mètres, sans que les Algériens ne puissent faire grand-chose. Valentin Porte réussit également deux de ses tirs sur son aile droite (5-9 ; 13e).

 Tendance inversée

Tendance inversée, les Bleus montent en puissance. Tout rentre dans l’ordre avec de moins bonnes inspirations offensives de l’Algérie et plus de vitesse dans le jeu français, notamment grâce à un Melvyn Richardson bien inspiré. Vincent Gérard effectue quelques parades (12-11 ; 23e). Les Maghrébins semblent déjà usés par leur entame tonitruante. La réussite au tir s’est effondrée en peu de temps et cette Equipe de France obtient des intervalles plus aisément. Néanmoins, deux petits buts importants des Verts et Blancs dans la dernière minute (16-14 ; 30e).

Un peu trop de naïveté en défense du côté des Bleus dans ce début de seconde période, l’Algérie obtient des solutions sans forcer. Les transmissions françaises sont tout de même plus rapides, les entrées de Kentin Mahé et Dika Mem y sont pour quelque chose (20-18 ; 38e). Ce match se joue par période. Léger trou d’air des hommes de Guillaume Gille et les Algériens recollent immédiatement. Comme en première mi-temps, les solutions sont trouvés, cette fois-ci, par l’intermédiaire de Ludovic Fabregas (22-22 ; 46e).

Final explosif

Les deux équipes se rendent coup sur coup. Un puis deux buts d’écart, l’écart est faible. Les Bleus se mettent en danger à moins de 8 minutes avec une double infériorité numérique sur des fautes de Jean-Jacques Acquevillo et Hugo Descat. Les Fennecs n’en profitent pas mais Kentin Mahé rate un important jet de 7 mètres (26-25 ; 55e). Plus que 120 secondes à jouer et Alain Portes pose son dernier temps mort. Juste avant Acquevillo puis Fabregas ont donné deux buts d’avance à leur équipe. Vincent Gérard sort un arrêt après un tir trop rapide de l’Algérie. Cette dernière a été vaillante mais ça ne suffit donc pas pour battre cette Equipe de France irrégulière (29-26 ; 60e).

C’est un 4 sur 4 pour la France depuis le début de la compétition malgré trois rencontres accrochées. C’est une belle opération du point de vue comptable mais encore des doutes pour ce groupe avant un match extrêmement important vendredi soir contre l’Islande.

Crédits photo : Petr David Josek/AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero. dolor. Donec ut libero ipsum eleifend venenatis