Les Raptors s’emparent de Brooklyn

0

Au terme d’une rencontre rythmée, Toronto renoue avec le succès après son non-match face à Miami il y a deux jours. Les canadiens s’imposent 121-102 sur le parquet de Brooklyn, pour qui la période de galère ne semble pas vouloir s’arrêter.

Vingt minutes new-yorkaises 

Tout avec pourtant bien commencé pour les coéquipiers de Caris LeVert, de retour de blessure et sorti du banc après presque deux mois d’absence. Avec une adresse insolente, notamment à longue distance de la part de ses snipers Joe Harris et Garrett Temple, les Nets récitent leur basket. Spencer Dinwiddie et sa clique enchaînent les actions de classe et spectaculaires, en témoigne ce alley-oop pour DeAndre Jordan.

 

Après un nouveau shoot derrière l’arc signé Taurean Prince à 3:38 de la fin du deuxième quart-temps, Brooklyn mène de 16 points face à des Raptors qui ne semblent pas avoir digéré leur défaite face au Heat il y a deux jours. Les pourcentages aux tirs sont d’ailleurs assez semblables.Tout semble rouler pour des Nets en mode showtime devant leur public.

Une nouvelle ère jurassique 

Mais les Dinos aiment les comebacks. Juste après avoir subi le plus gros écart du match, Toronto va faire un run (12-0) et revenir à 4 points des Nets à la mi-temps. Menée par un Serge Ibaka qui aura été la seule arme offensive fiable jusqu’alors, l’équipe canadienne retrouve de l’adresse (45% aux tirs) avec un Fred VanVleet qui n’aura pas hésité à dégainer et à aller au contact. Avec un double-double comportant 29 unités (11/19 en tirs et 5/8 à 3 pts) et 11 passes décisives, le cycliste termine meilleur marqueur du match. Son pivot espagnol finit lui aussi en double-double avec 21 pts et 12 rebonds.

 

Le monologue final des Raptors 

Avec un Kyle Lowry clutch à souhait et auteur de 26 points, Toronto va outrageusement dominer une équipe des Nets qui ne rentre plus rien et enchaîne les mauvais choix. Les hommes de Kenny Atkinson, dont les pertes de balles auront été le péché mignon ce soir, (24 au total) ont concédé 32 points dus à celles-ci. Difficile d’espérer gagner un match en offrant autant de munitions à un adversaire mort de faim en témoignent les apports défensifs de Chris Boucher et Rondae Hollis-Jefferson, qui aura bénéficié d’une vidéo hommage sympathique de la part de son ancienne franchise. Après avoir tourné à environ 60% à 3 pts dans le premier quart-temps alors que Toronto était à 10%, les Nets terminent finalement avec un taux de réussite inférieur à longue distance (40% contre 37%). Les Raptors concluront le match avec un ultime run (10-0), leur meneur all-star à la baguette.

Victoire solide pour les hommes de Nick Nurse malgré un début de match plus que laborieux. Les Raptors consolident leur quatrième place à l’Est alors que la mauvaise passe continue pour les Nets avec une cinquième défaite consécutive qui permet au Magic de se rapprocher de leur septième place à l’Est. Orlando qui sera d’ailleurs le prochain adversaire de Brooklyn alors que Toronto devra se défaite de Portland à la Scotiabank Arena.

Crédit photo de couverture : @Raptors

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here