Social Media

Ligue 1 (J27) : Lyon a croqué Saint-Etienne lors du Derby (2-0)

120e opposition entre Lyon et Saint-Etienne ce soir, et donc 120e Derby. Lyon, dans la continuité de son match face à la Juve, a complètement dominé son sujet en première période. Un peu en retrait lors de la seconde, les Lyonnais ont réussi à accroitre leur avantage. Le podium est à 7 points, et la victoire en poche. 2-0 pour Lyon !

Deux mi-temps, deux visages

Dès le début du match, le ton était donné. Diony, à la 9e minute, allumait la première mèche. Son pointu, hors cadre, faisait passer les premiers frissons dans les tribunes du Parc OL. Il n’en fallait pas plus à Guimaraes et ses coéquipiers pour se réveiller. Maîtrisant leur sujet, les Lyonnais, très appliqués, ont été récompensés. Sur une faute obtenue par Terrier, ce dernier déposait une merveille de coup-franc sur la tête de Dembélé.

De son côté, Saint Etienne n’en finissait plus de subir. Aucune occasion franche à se mettre sous la dent, des fautes en pagaille, des cartons reçus… Puel, complètement dépassé, avait pourtant tenté une composition audacieuse pour contrer les offensives ennemies. En vain. Les Vert, muets, n’avaient tirés que 3 fois à la pause. Seulement possesseurs du ballon 22% du temps, les Verts courraient clairement après le ballon. Et lorsqu’ils l’avaient, il ne savaient quoi en faire.

Une deuxième mi-temps bien terne

Alors que l’on a eu droit à une première mi-temps très enjouée, pleine d’occasions (du coté Lyonnais), la deuxième fut plus mitigée. Lyon, comme face à la Juve, a perdu en vitesse et en intensité à partir de la 60e minute. les protagonistes s’échauffaient, le ton montait, et une bagarre (inévitable) éclatait.

Pour rajouter de l’huile sur le feu, deux buts étaient refusés aux Lyonnais, de manière plus ou moins discutables. Si l’on est Lyonnais, les deux buts sont refusés très sévèrement. Si l’on est Stéphanois, une petite voix dans la tête a hurlé de soulagement. Qu’importe, les Lyonnais essayaient encore un peu de faire le jeu. Les Stéphanois également, ceci dit.

Un très bon Lopes a du s’employer à deux fois, d’ailleurs, devant Diony (50e) puis Bouanga (75e). Insuffisants pour les Verts, qui se seront fait punir en toute fin de match. Karl Toko-Ekambi, très remuant, a frappé sur le bras de Kolodziejczak. Carton jaune pour le défenseur, et penalty pour Lyon. Dembélé n’en demandait pas plus pour inscrire son 16e but en Ligue 1, son 12e en 2020.

Une soirée comme celle-ci, Lyon en avait besoin. Pour se replacer en Ligue 1, et pour affirmer son renouveau. Dans un soir de Derby et de Clasico, Lyon aura brillé. Saint-Etienne, toujours plus proche de la relégation, inquiète. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
risus velit, ut facilisis ut Sed mattis mi, venenatis, ut mattis Donec