Football

Ligue 1 – Nantes n’y arrive toujours pas face à Metz

Le FC Nantes est maudit ou tout simplement maladroit. Les Nantais ont de nouveau échoué dans leur quête d’une série de deux victoires consécutives face à des Messins plus qu’opportunistes aujourd’hui à la Beaujoire. Voici le résumé de la rencontre.

Des canaris séduisants

Privés d’Imran Louza, suspendus, les Nantais n’ont pas laissé pour autant leur 4-2-3-1. Chirivella est de nouveau laissé sur le banc pour laisser place au duo Abdoulaye Touré – Mehdi Abeid. Les Nantais, comme à leur habitude, ont été fidèles à leur principes de jeu, le 4-2-3-1 laissant place à un 4-4-2 pour gêner la première relance avec un bloc relativement haut. Cela a permis aux Nantais de bien se projet grâce à Marcus Coco ou Kader Bamba sur les ailes, le tout coordonné par un Ludovic Blas qui ne cesse d’éblouir par ses qualités techniques dont il aura encore fait la démonstration cet après-midi. Offensivement, les Nantais ont développé un jeu intéressant, avec beaucoup de jeu très court et rythmé, pour ensuite chercher les joueurs de couloir dans le dos de la défense. Sébastien Corchia notamment d’ailleurs a montré une superbe aptitude à faire de bons appels dans le bon tempo pour prendre à revers Mathieu Udol, c’est d’ailleurs sur une action comme celle-ci que l’ancien sochalien trouve ensuite en retrait Kolo Muani qui fusille un Oukidja de nouveau héroïque cet après-midi, 1-0 à la demie heure de jeu. Nantes séduit.

Mais Nantes est rattrapé par ses démons

Le scénario va comme souvent mal tourner pour les Nantais. Un peu moins offensifs, ils laissent les hommes de Frédéric Antonetti se procurer quelques occasions, dont la dernière de la seconde période qui amène à une frappe contrée de la main par Fabio. Pénalty logique, parfaitement transformé par Aaron Leya Iseka. Le hold-up parfait pour des Messins amputés de Pajot et Maiga sortis sur blessure tôt dans le match ainsi que Centonze, pilier de l’équipe lorraine.

En seconde mi-temps, les Nantais continuent à proposer du jeu, certes moins dominateurs que dans le premier acte, mais un grand Oukidja empêche les Canaris de trouver le chemin des filets. Deux points de perdus pour les Canaris, un bon point pris par les Messins, invaincus en 8 matchs, une première au 21e siècle !

Nantes est toujours 14e de Ligue 1, loin de son vrai niveau, tandis que Metz est 9e.

Crédit photo : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
consectetur commodo ipsum eleifend accumsan tristique elementum Aenean venenatis, adipiscing