Ligue 2

Ligue 2 – Sochaux ira défier Auxerre

La première rencontre des barrages d'accession à la Ligue 1 opposait ce soir le Paris FC au FC Sochaux Montbéliard. Dans un match aux nombreux rebondissements, ce sont finalement les Sochaliens qui ont décroché leur ticket pour le prochain tour (PFC 1 – 2 FCSM).

La braderie des tickets n'aura pas complètement fonctionné mais les joueurs n'avaient que le gain du match en tête. Quasiment 50 ans après sa dernière apparition au plus niveau français, le PFC avait toutes ses chances devant ses supporters. Mais face à eux, il y avait ce club historique qu'est le FC Sochaux. Lui aussi espère retrouver l'élite de France après l'avoir abandonné en 2014. Avec cette victoire 2 buts à 1 face aux locaux, les p'tits jaunes se laissent le droit d'y croire. Cependant, il faudra montrer un autre visage s'ils veulent aller au bout de cette mission remontée.

Mahame SIBY Paris FC Sochaux

Crédit photo : IconSport

Ce n'est plus une surprise. Depuis plusieurs années, la Ligue 2 nous a habitués à des scénarios rocambolesques tout au long de la saison. Les Lionceaux peuvent d'ailleurs eux-mêmes en témoigner. Encore devant leurs adversaires du soir au moment de la 38e journée, les Doubiens pensaient valider leur 4e place avant que les Dijonnais ne rattrapent leur retard de deux buts. Le Paris FC, à l'époque vainqueur de Grenoble, chipait ainsi la position. Tout cela pourrait sembler anecdotique et pourtant cela a déterminé quelle équipe aurait l'avantage du terrain. Les Parisiens bien contents d'avoir ce privilège ont alors tenté de ramener le plus de monde possible dans un stade Charléty habituellement peu rempli (15e affluence de Ligue 2 avec 20 000 places disponibles).

LE PARIS FC S'EST SABOTÉ, SOCHAUX EN A PROFITÉ

Tout fonctionnait très bien en première mi-temps. Bon, peut-être pas tout, mais durant les 40 premières minutes, les Parisiens ont clairement maîtrisé leur sujet ne laissant pas d'opportunités à Sochaux pour revenir. Si Moustapha Name a loupé son pénalty après seulement quatre minutes de jeu, le PFC ne s'est pas démobilisé pour autant. Au contraire, ils ont continué d'appuyer la récompense est rapidement venue lorsque Mahamé Siby a ouvert le score quelques instants plus tard. Le tournant de ce match est sûrement intervenu à la 12e minute au moment où les locaux obtiennent un nouveau pénalty. Cette fois-ci, ce n'est pas Namé qui a tiré mais son coéquipier Alfarela. Le résultat final est le même puisque lui aussi a tiré à côté de la cage.

Tout de même, le Paris FC a donné l'impression de gérer sa mi-temps. Malheureusement pour eux, Namé a pris son second carton jaune à la 43e. Sochaux a donc évolué en supériorité numérique à partir de cet instant. D'ailleurs, ce fait de jeu a eu le mérite de réveiller des Lionceaux encore trop offensifs auparavant. En effet, les visiteurs ont rugi pour la première fois de la partie dans le temps additionnel par l'intermédiaire de Weissbeck et Ambri. Le second a finalisé un beau mouvement par une frappe sèche dans le petit filet gauche. Les Sochaliens qui paraissaient comme paralysés par l'événement ont vu la tendance s'inverser en leur faveur au meilleur des moments. Au moment de regagner les vestiaires, les équipes étaient certes au coude-à-coude, or le coude du PFC ne semblait plus trop en état de marche.

SOCHAUX S'OFFRE UN MATCH 2

Au coup d'envoi du second acte, la physionomie de la rencontre a complètement changé. Boostée par leur avantage numérique, Sochaux a ainsi repris le contrôle du ballon. De son côté Paris a reculé jusqu'à ne plus jamais approcher la surface de Prévot. 0 tir : c'est la stat à retenir du côté des locaux en deuxième mi-temps. Pour autant, les Sochaliens ont du mal à se procurer des opportunités franches. Les frappes sont présentes, mais toutes ont manqué de précision pour inscrire ce second but. C'est finalement l'entrée de Maxime Do Couto qui a fait la différence. Débarqué sur le terrain à l'heure de jeu, il lui a fallu une trentaine de minutes pour accomplir l'action de la rencontre.

Alors que l'on pensait que le dénouement n'aurait pas lieu dans le temps réglementaire, Do Couto en a décidé autrement à la 92e. Servi sur le flanc gauche, l'attaquant de 25 ans a réalisé un joli numéro plein de spontanéité et de sang-froid avant d'envoyer une frappe dans le petit filet droit. Sochaux décroche son ticket pour le second tour des barrages après avoir dominé les 45 dernières minutes. L'exclusion de Namé ainsi que les deux penalties manqués par le Paris FC ont complètement relancé un match qui semblait pourtant destiné aux Franciliens.

Sochaux a de la ressource et Sochaux a sa place pour aller défier Auxerre. Le match se jouera vendredi à 20h30 au stade de l'Abbé Deschamps. Une nouvelle fois, les Sochaliens évolueront à l'extérieur mais pourront tout de même compter sur le soutien de leurs supporters. Enfin, Auxerre pourra compter sur une grosse affluence dans une rencontre qui donnera accès au vainqueur à l'ultime étape avant l'accession en Ligue 1. Auxerre – Sochaux : deux clubs historiques pour une rencontre au sommet.

Photo : FCSM

Dernières publications

En haut