Avis de changement en C1

0
ligue des champions

L’Atalanta Bergame et le RB Leipzig tenteront tous les deux, ce mardi soir, de décrocher leur ticket pour le premier quart de finale de Ligue des champions de leur Histoire. Les deux clubs sont en ballottage favorable, et constitueraient deux outsiders de choix au milieu de six prétendants à la victoire finale a priori.

L’Atalanta y est presque

En l’emportant (4-1) à l’aller en Lombardie face à Valence, les hommes de Gasperini ont un fait un pas de géant vers les quarts. Surtout, ils ont affiché une telle maîtrise technique et tactique durant une bonne partie de la rencontre, qu’il semble improbable de les voir s’écrouler à Mestalla ce mardi soir. Néanmoins, le but marqué à l’heure de jeu par Cheryshev, consécutif à un coup de mou des Italiens, et la fin de match un peu plus débridée, peuvent laisser quelques espoirs aux Valencians qui doivent penser qu’ils ont un coup à tenter. Les dernières éditions se sont bien chargées de nous le rappeler : aucune équipe n’est à l’abri d’une élimination, même avec une victoire fleuve à l’aller.
Dans un stade à huis-clos pour cause de Covid-19, l’Atalanta sait ce qu’il lui reste à faire : réaliser le même début de match qu’il y a trois semaines où la Dea n’avait laissé aucun répit à son adversaire, en menant (2-0) à la mi-temps. Si les Bergamasques venaient à ouvrir le score, la tâche risquerait de fortement se compliquer pour Valence.
Côté Murcielagos, il s’agira surtout d’afficher un tout autre visage qu’au match aller, ou ils avaient été complètement asphyxiés pendant plus d’une heure. En espérant que les joueurs d’Albert Celades ne regretteront pas leur manque de réalisme lors de la première manche, et notamment l’énorme raté du buteur Maxi Gomez à une demi-heure de la fin, qui frappe sur le gardien Pierluigi Gollini seul devant le but presque vide.

Leipzig aurait-il fait le plus dur ?

Après sa victoire (1-0) à Tottenham, le RB Leipzig a certes frappé un grand coup, mais n’a pour autant pas (encore) de quoi vraiment parader, car un petit but des Spurs ce soir et tout serait remis en question. Là encore, il s’agirait de ne pas regretter toutes les occasions manquées, notamment en première période, face à un Hugo Lloris certes en grande forme, mais dans un match archi-dominé par les hommes de Julian Nagelsmann.

Pour ne pas prendre prématurément la porte, Tottenham, finaliste sortant, devra en tout cas afficher un tout autre visage que celui entrevu depuis plus d’un mois : les joueurs de José Mourinho restent sur cinq matches sans victoire et pointent à une indigne 8e place au classement de la Premier League. Sans Kane, Sissoko, Son et Bergwijn, l’entraîneur portugais va encore devoir innover pour aligner une équipe compétitive.
De son côté, Leipzig arrive quasiment au complet, et en pleine confiance malgré le (0-0) concédé ce week-end à Wolfsburg, où Nagelsmann a fait reposer certains cadres comme Werner qui a débuté sur le banc.

Rendez-vous ce soir 21h pour connaître le dénouement de ces deux affrontements. Vous retrouverez d’ailleurs les notes de ces deux matches sur notre site !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here