Handball

Ligue des champions handball : Magdebourg s’offre le titre

Au bout du suspens que Magdebourg s'offre son 4ᵉ sacre en Ligue des champions. Le club allemand bat sur le fil les Polonais de Kielce (30-29). Une finale marquée par le drame d'un journaliste décédé suite à un arrêt cardiaque.

Sur un fil. Dimanche à Cologne, Magdebourg s'est offert son 4ᵉ succès européen en venant à bout de Kielce 30-29. Au bout des prolongations, le club allemand a surpris son monde, après Barcelone en demi, c'est le club polonais qui tombe face à l'outsider allemand. Vingt et un après, Magdebourg retrouve les sommets européens et un quatrième succès en Ligue des champions après 1978, 1987 et 2002. Le premier sous le format de Final Four. Interrogé par l'Équipe, le gardien de Magdebourg, Nikola Portner a exprimé sa joie après la rencontre :

“C'est assez spécifique car c'est une saison spécifique. Le club fait son retour. Rien qu'arriver au Final Four était incroyable. Alors la remporter ? Je ne sais pas quoi dire. C'est irréel, incroyable.”

Pour le club polonais de Kielce c'est un nouvel échec. Battu l'an passé par Barcelone, le club fondé en, 1965 cherche son deuxième sacre après le premier acquis en 2016. Longtemps devant au score, le 20 fois champion de Pologne a craqué dans les dernières minutes de la rencontre. Champion de Pologne pour la neuvième fois consécutive, ils avaient sorti le PSG en demi-finale. Les Parisiens se sont inclinés dans l'après-midi face aux Catalans et terminent 4ᵉ.

À lire aussi : Cyclisme : Johannes Staune-Mittet s’offre le Giro Next Gen

Le drame…

À la 48ᵉ minute, un malaise en tribune provoque l'arrêt du jeu pendant un quart d'heure. Journaliste polonais de 51 ans, Pawel Kotwica est évacué inanimé par les secouristes. La Fédération européenne de handball annonce son décès quelques minutes plus tard avant la conférence de presse. Cette dernière est annulée et une minute de silence est observée. L'Echo Dnia le journal ou travaillait l'homme de 51 ans, a rendu hommage à l'homme qui a travaillé plus de 30 ans dans ce quotidien régional.

Pawel Kotwica était un grand journaliste, un remarquable expert du handball, qu'il aimait plus que tout. Nous parlions des heures et des heures de matches, de joueurs, de tactiques. Toute la rédaction d'Echo Dnia pleure, c'est difficile d'exprimer notre tristesse et notre chagrin.

“Pawel, nous reviendrons et nous gagnerons, mais personne ne te rendra à nous“, a tweeté le club de Kielce

Fernando Alonso me fait vibrer, les Girondins de Bordeaux me font pleurer, Will Ospreay me fait trépider !

Dernières publications

En haut