Marseille-Lille : le match des ambitions contrariées

L’OM reçoit le LOSC pour le match inaugural de la 22è journée de Ligue 1. Marseille-Lille, le match des ambitions contrariées.

Le Grantatakan qui ne marquait plus

Après les rebondissements d’un transfert avorté cet été, l’Olympique de Marseille a enfin réussi à s’attacher de Mario Balotelli. Pour 6 mois, et à court de forme. Sans temps de jeu depuis le 4 décembre dernier et un match contre Angers, l’international italien est une recrue à la mesure de l’Olympique de Marseille version 2018-2019 : 759 minutes sans marquer depuis le début de cet exercice de Ligue 1. A se demander si le renfort offensif de l’OM tient d’un choix sportif éclairé, ou d’une réaction d’orgueil. A titre de comparaison, le peu académique Kostas Mitroglou, a marqué 3 buts en 506 minutes jouées.

Incapable de conclure cet été le deal avec la direction niçoise, aujourd’hui renouvelée, l’encadrement marseillais avait fait l’objet de toutes les railleries et de toutes les circonspections quant à sa capacité à vendre son projet, et à le faire vivre. Depuis, le niveau des recrues estivales, à l’exception, peut-être, d’un Strootman qui retrouve un peu d’allant, laisse planer un doute plus qu’obscur sur leur clairvoyance. Le recrutement cette semaine de Mario Balotelli, qui ne devrait pas être en mesure de commencer ce Marseille-Lille, pourrait passer pour le va-tout d’une direction à court d’idées pour relancer sportivement une machine bien enrayée.

Same as it ever was

De son côté, Lille connait un destin bien différent. Au bord du naufrage économique en début de saison, interdit de recrutement par la DNCG, le club de Gérard Lopez a dû faire avec les moyens du bord. Il faut croire que cela a suffit pour l’équipe de Christophe Galtier : 2è de Ligue 1, les Dogues comptent trois points d’avance sur Lyon. Surtout, il semble que le club nordiste ne sera pas obligé de se départir de ses éléments les plus bankables avant la fin de saison. Pour le moment, seul son latéral gauche Fodé Ballo-Touré a été cédé (à Monaco pour 11M€).

Il n’y coupera cependant pas au mercato estival. Pour maintenir le bateau à flot, le président luxembourgeois du LOSC devra vendre, et pas n’importe lesquels de ses joueurs. Parmi les plus courtisés, Nicolas Pepe pourra s’assurer de rejoindre le club de ses rêves tant les propositions de clubs prestigieux semblent faire florès pour l’international ivoirien.

On est loin, cependant de l’ambition initiale du projet lillois de faire du LOSC une place forte du football en France. Il est vrai que l’expérience manquée avec Marcelo Bielsa et le classement catastrophique de la saison passée n’y sont pas pour rien.

Il en va donc d’un même mouvement pour l’OM et le LOSC, celui d’un projet en ressac, tôt ou tard. Marseille-Lille, c’est ce soir, à 21h.

Crédit photo : LCI

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

Praesent ipsum ut Phasellus commodo facilisis elit. porta. efficitur.