Football

Mercato OM : Antoine Griezmann a joué un rôle dans la venue de Lodi

L'arrivée de Renan Lodi a fait passer le mercato de l'OM à la vitesse supérieure. Amputés par les départs de Kolasinac et Tavares, les Olympiens ont enfin retrouvé un latéral gauche. Le profil offensif du piston brésilien a de quoi impatienter les supporters marseillais. Nul doute que ses montées et ses centres trouveront preneur dans la surface. En attendant, Renan Lodi a accordé une interview au site de l'Olympique de Marseille pour évoquer son arrivée. L'ancien de l'Atlético est ainsi revenu sur le rôle qu'a joué Antoine Griezmann dans sa signature en France.

S'engager dans un club étranger demande toujours un temps de réflexion. Surtout quand vous ne connaissez pas la culture de votre nouveau pays et que vous n'en parlez pas encore la langue. C'est pourquoi il est bon d'avoir des amis pour vous aiguiller. C'est en tout cas ce qu'a vécu Renan Lodi ces derniers jours. Le latéral gauche international brésilien (16 sélections) a pu compter sur les conseils de son ancien coéquipier à l'Atlético Antoine Griezmann. Le numéro 7 de l'équipe de France a souvent témoigné d'une certaine affection à l'égard de Marseille. Lors des vidéos de la FFF pendant les dernières compétitions, on le voyait jouer avec l'OM sur le jeu de simulation Football Manager. S'il devait jouer en France, cela serait sûrement dans les Bouches-du-Rhône. C'est donc tout naturellement qu'il a conseillé son ami Renan Lodi. Voilà ce qu'en dit le Brésilien :

J’ai parlé avec Kondogbia mais plus avec Griezmann. Avec Lemar aussi qui est un joueur français. Griezmann me disait toujours : “tu peux y aller, tu peux y aller, tu ne vas pas regretter. C’est une jolie ville.” Il m’a toujours dit énormément de bien du club“, a déclaré un Renan Lodi fraîchement débarqué à Marseille.

À lire également : Mercato OM : après Lodi, Marseille poursuit son recrutement

Mercato OM : le recruteur Antoine Griezmann envoie un bon latéral gauche en renfort

Si Antoine Griezmann est encore un joueur de foot professionnel, il pourrait très bien penser à une reconversion en tant que recruteur ou agent. Il n'a dit que du bien de l'Olympique de Marseille quand son ancien coéquipier lui a demandé des conseils. En ce qui concerne le Brésilien, il s'était montré très intéressé à l'idée d'une venue à Marseille. Il avait par la même occasion indiqué à son entourage qu'il souhaitait rejoindre le club. Dernièrement, Renan Lodi ne figurait plus dans les plans de Diego Simeone à Madrid. Par conséquent, l'international aux 16 sélections avec la Seleção avait été prêté la saison dernière du côté de Nottingham Forrest. En Premier League, il a ainsi retrouvé un statut de titulaire régulier jouant 28 rencontres dans le championnat britannique.

À l'Atlético Madrid, l'histoire avait pourtant bien commencé à son arrivée en 2019. Le latéral y était titulaire et son jeu tourné vers l'attaque plaisait énormément aux supporters Colchoneros. Le Brésilien a acquis à Madrid une expérience dans un des meilleurs clubs d'Europe. Il y a remporté un titre de champion d'Espagne mais aussi disputé un grand nombre de rencontres en Ligue des champions (27). Au moment de s'en aller, il a quitté la capitale espagnole en ayant joué 118 matches sous les couleurs du club au cours desquelles il a marqué 6 buts et délivré 10 passes décisives. Par ailleurs, à Marseille, Renan Lodi n'arrive pas complètement déboussolé. En effet, il retrouve son ancien coéquipier de l'Atlético Geoffrey Kondogbia. Surtout, il s'empare de la place de piston gauche laissée pour vide depuis la fin du dernier championnat.

À lire également : Mercato LOSC : un demi-finaliste du Mondial remballe le club

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut