Milan-San Remo : W. Van Aert trop fort pour J. Alaphilippe

0
Un Milan - San Remo sous la chaleur donne la victoire à Wout Van Aert, déjà vainqueur de la Strade Bianche. © Marco BERTORELLO / AFP
Ligue 1

Comme l’an dernier, Julian Alaphilippe passe devant le peloton sous la flamme rouge. Après avoir crevé à 35 km de l’arrivée, le tenant du titre réussit à revenir à l’avant du peloton pour lancer son attaque avant le sommet du Poggio. Wout Van Aert le suit et règle le français au sprint a l’issue du monument italien. 

L’Italie ne résiste pas à Wout Van Aert. Après 300 km de course durant ce Milan–San Remo inédit sous la chaleur, le Belge était encore frais ce samedi 8 août. Encore victime de crevaison, Alaphilippe s’est imposé un effort pour rattraper le peloton avant le rush final. À l’arrivée, l’Auvergnat perd d’une demi-roue. Derrière le Français, Michael Matthews complète le podium, Peter Sagan se contente de la 4e place.

Les sept derniers kilomètres ont fait vibrer les Français derrière leur écran. Seul à un moment, après quelques frayeurs dans la descente, Julian Alaphilippe attend son successeur aux “strade”, pour le relayer jusqu’à l’arrivée. Stratégie risquée lorsque l’on connait la rapidité de Van Aert au sprint.

25 derniers kilomètres très animés

Après une échappée rattrapée à 34 km de l’arrivée, Trek est opportuniste, lançant Mosca et Ciccone. À l’entrée de la Cipressa, Vliegen pour Circus attaque, suivi de Mosca pour Trek. À cette partie de la côte de 5,6 km, Deceuninck-Quick Step temporisait pour remettre Julian Alaphilippe, favori, à l’avant.

La CCC de Greg Van Avermaet n’espérait plus la victoire après l’abandon de Matteo Trentin. L’Italien, placé au milieu du peloton, est tombé avant même les deux ascensions.

Caleb Ewan et Fernando Gaviria décrochent prématurément. Les autres sprinters français : Arnaud Démare et Nacer Bouhanni sont enfermés dans un Poggio di San Remo où les équipes devaient se placer à l’avant.

Durant la montée du Poggio di San Remo, Daniel Oss, équipier de Peter Sagan sera quelques kilomètres à l’avant.

Avant Alaphilippe, Moscon, coéquipier de Kwiatkowski pour Ineos, attaque également. Il sera vite rattrapé. Le peloton gardera toujours une petite distance d’une dizaine de secondes au maximum aux petites échappées lancées.

Une semaine après les strade bianche, le Belge Wout Van Aert s’offre le premier monument de sa carrière. Jour important pour cet ancien champion du monde de cyclo-cross. Il nous donne rendez-vous dans quelques mois dans les flandriennes. Quant à Julian Alaphilippe, sa 2e place est de bon augure pour le reste de sa saison. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here