Buzz

Mondial 2018 : Tout était écrit

Il ne faut pas dire que vous n’étiez pas au courant. Le 28 mai 2018, deux mois avant le sacre des Bleus en Russie, un groupe de supporters avait prédit exactement la destinée des hommes de Didier Deschamps dans la quête pour la deuxième étoile. Enquête sur la prophétie des Bleus.

Plusieurs faits de l’histoire évoquent des cas de prémonitions. Hasard, coup de génie ou simplement don de la nature, peu importe comment les définir, les faits sont là. Par le passé, les exemples sont nombreux. Le naufrage du Titan, œuvre publiée en 1898 décrivait à la lettre près le parcours tragique du Titanic qui arrivera 14 années plus tard. La voyante Baba Vanga aurait prédit de nombreux événements de l’histoire tel que l’élection d’un président afro-américain, la date du décès de Staline ou encore les attentats du 11 septembre 2001. Il est également inutile d’énumérer les nombreuses prémonitions de Nostradamus et de la série animée « Les Simpson ».

Dans le monde du sport, les prémonitions sont également présentes. Plusieurs fois, des twittos inspirés viennent à prédire la minute exacte de certains buts. Prémonition un peu plus tragique lorsque les parents de Reeva Steenkamp informaient que leur fille avait prévu son assassinat par son mari, Oscar Pistorius alors qu’elle n’avait que 14 ans. Dans le monde du combat, le rappeur Booba disait, en 2008, sur le titre RAS « Rendez-vous en Suisse b*** si tu veux régler ton compte ». Tout cela plus de dix ans avant son futur combat contre Kaaris et bien avant l’affaire du Duty Free.

En football, la France a récemment été témoin d’une prophétie qui allait annoncer le sacre des Bleus en Russie lors du Mondial 2018. Nous sommes le 28 mai 2018 et l’équipe de France affronte l’Irlande dans une rencontre remportée 2-0. Les coéquipiers d’Olivier Giroud se préparent petit à petit à disputer la Coupe du Monde avant d’affronter l’Italie et les Etats-Unis en joute amicale. En tribunes, un nouveau chant est entonné. La scène est filmée et largement diffusée sur la toile.

Une autre « Marseillaise »

L’air est entrainant et rappelle un chant déployé par les supporters marseillais ces dernières semaines. Dans la version originale, les phocéens interpellaient le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas et l’informaient qu’ils allaient gagner l’Europa League chez lui voire « tout casser » chez lui. En effet, la finale de ce trophée européen se jouait dans l’enceinte lyonnaise et opposait l’Olympique de Marseille et l’Atlético Madrid. Les paroles sont peu élogieuses envers Aulas mais l’air rest en tête. Finalement, les marseillais ne la gagneront pas. Mais cet échec aura inspiré un groupe de supporters, Les Irrésistibles Français.

Ces supporters des Bleus voient en ce chant une « autre Marseillaise ». A l’instar d’un Rouget de l’Isle, le Stade de France entonne sa version de « On Va Tout Casser Chez Toi ». Comme l’original, les paroles prennent pour cible une personnalité locale et lui annonce un futur succès chez lui. Le Mondial se disputant en Russie, c’est une figure du cinéma tricolore vivant dans le pays de Vladimir Poutine qui est choisi : Gérard Depardieu. L’acteur né à Châteauroux en 1948 a, depuis 2013, la nationalité russe.

La cible est connue : Gérard Depardieu. Les paroles originales insultent Jean Michel Aulas, ici le chant doit pouvoir être chanté par n’importe qui. Il est donc décidé de solliciter celui qui a longtemps interprété Obelix sur un détail de sa vie avec une spécialité locale. Très portée sur la boisson, il est donc facile de lui proposer de sortir un liquide alcoolisé originaire de Russie : la Vodka. L’accroche est trouvée : « Gérard Depardieu, sort-nous ta Vodka ».

Prémonition, promesse ou confiance ?

« On va la gagner chez toi ». C’est ainsi que se termine le chant entendu dans le Stade de France. Ces quelques mots peuvent paraitre très (trop) ambitieux à quelques semaines du début du Mondial. Les Bleus ne sont pas étincelants et Didier Deschamps est taclé sur certains choix. Ce qu’est reproché au technicien bayonnais : le manque de leader, le choix extra-sportif d’écarter certains joueurs tels que Karim Benzema pour prendre Olivier Giroud, une dentition hasardeuse ou encore une équipe trop jeune. Et pourtant, ils vont le faire. Deux mois plus tard, les Bleus iront broder une deuxième étoile sur le maillot. « Gérard Depardieu sort-nous ta vodka, on va la gagner chez toi »

La suite, on la connait. Des victoires face à l’Australie, au Pérou, l’Argentine, l’Uruguay, la Belgique et la Croatie. Une Coupe du Monde soulevée. Une deuxième étoile. Adil Rami. Une équipe inoubliable. Pour moins que ça, par le passé, certains sorciers seraient passés sur bûcher. Tout est parti d’un délire entre supporters français puis les événements ont dépassé la prémonition. Tout est allé si vite, personne ne s’y attendait. La liste des prémonitions de l’histoire s’allonge et accueille celle de « Gérard Depardieu ».

L’histoire ne nous dit pas si Gérard Depardieu a sorti sa vodka mais les Bleus l’ont gagné chez eux. Le chant fût légèrement oublié et laissa sa place aux odes à la gloire de Benjamin Pavard et N’Golo Kanté. L’hymne des Bleus reste « I Will Survive » ou encore « Ramenez la Coupe à la Maison » de Vegedream. Mais il ne faut pas oublier que cette rengaine lancée le 28 mai 2018 était un chant prophétique à la gloire des Bleus.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
venenatis tristique odio ipsum elementum Aliquam felis ut mi, lectus ut consectetur