Athlétisme

Mondiaux Athlétisme 2022 : inquiétant pour les Français ?

mondiaux athlétisme 2022

Avec une seule médaille au compteur acquise le dernier jour au Décathlon par Kevin Mayer, la délégation Française n’a jamais semblé au niveau de ces championnats du monde d’Eugene. Si seulement 28 athlètes étaient présents dans l’Oregon suite aux minimas très élevés mis en place par la fédération, on ne peut pas dire que les tricolores ont pesé sur la compétition. Retour sur le bilan des Français aux mondiaux athlétisme 2022.

Mondiaux Athlétisme 2022 : une médaille… puis c’est tout

Une 22ème place au classement des médailles, c’est-à-dire au niveau des Bahamas, du Kazakhstan et du Venezuela, difficile de dire que ces mondiaux athlétisme 2022 ont été une réussite pour le clan tricolore. Mais peut-on parler de surprise ? Souvenons-nous qu’il y a un an, lors des JO de Tokyo, le bilan Français était… d’une seule médaille, en argent. Et de qui d’après vous ? Déjà Kevin Mayer. Le mal est donc profond pour l’athlétisme Français.

Si Kevin Mayer a répondu aux attentes en décrochant un 2nd titre mondial en carrière, au rayon des satisfactions, la liste est bien maigre. Et Wilfried Happio en fait partie. Le coureur du 400m haies est passé tout proche de la médaille (2 centièmes), mais en arrivant à Eugene avec un record personnel à 48’’57, le voir échouer à 4 petits centièmes du record de France (47’’41 contre les 47’’37 de Stéphane Diagana) est déjà un exploit. Le jeune coureur de 23 ans a donc fait plus que ce que l’on pouvait attendre de lui.

Difficile également de faire des reproches à Gabriel Tual (6ème du 800m), Quentin Bigot (4ème du lancer du marteau), Jean-Marc Pontvianne (8ème au triple-saut) et Renaud Lavillenie (6ème à la perche 5m87) qui ont été à leur niveau durant ces championnats du monde. On attendait cependant mieux sur le 110m haies, où aucun Français ne rentrèrent finale.

Chez les femmes, la situation est encore plus alarmante. En individuel, Alice Finot (10ème du 3000 m steeple), Ninon Chapelle (11ème à la perche), Melina Robert-Michon (10ème au disque) ont été dans le standard. La seule satisfaction est venue du relais 4*400m, qui termine 5ème, mais loin du podium.

Justement, les relais, hommes et femmes, ont souvent permis durant plusieurs décennies de limiter la casse, avec un savoir-faire que seuls les techniciens Français possédaient. Cependant, depuis quelques années déjà, la magie n’opère plus. Pas aligné chez les filles sur le 4*100, les hommes ont quant à eux été disqualifiés lors de la finale. À l’image malheureusement du sprint tricolore.

Pas d’inquiétude selon le directeur de l’équipe de France

Si le maigre bilan Français est vu comme un constat de la situation actuelle de l’athlétisme tricolore pour beaucoup de spécialistes, il ne l’est pas pour Romain Barras, directeur de l’équipe de France, chez nos confrères de Ouest France : « C’est un bilan positif, dans un contexte international très relevé. On avait pour ambition de retrouver un caractère dans cette équipe de France, avec des athlètes ambitieux. Et c’est ce qu’on a pu observer sur la piste. Au-delà de ce caractère, on a aussi vu des performances françaises très bonnes, avec des gens proches du podium ».

L’ancien champion d’Europe du Décathlon n’oublie pas de souligner que l’objectif reste 2024 et que ces étapes sont utiles aux athlètes pour se confronter au haut niveau, puis travailler : « C’était une étape. Et même, on a deux grandes étapes avant 2024, et Eugene n’en faisait pas réellement partie. On plaçait notre première grande marche sur Munich, qui va voir une équipe de France élargie, sur laquelle on va pouvoir s’appuyer pour les Mondiaux de Budapest 2023. »

Les Championnats d’Europe comme prochain objectif

La prochaine échéance arrivera très rapidement, avec les Championnats d’Europe disputés à Munich du 15 au 21 août 2022. La première étape selon Romain Barras donc. Si le continent Européen a baissé de niveau cette année, avec seulement un tiers des médailles récoltées à Eugene lors des mondiaux athlétisme 2022, le niveau et l’homogénéité seront tout de même bien présents. Pour cette compétition, le groupe France sera également plus élargi, avec déjà 42 athlètes sélectionnés contre 28 dans l’Oregon. La liste complète sera annoncée au début du moins prochain.

Mondiaux Athlétisme 2022 : tous les résultats des Français engagés

Résultats hommes

  • 200m: Mouhamadou Fall éliminé en série
  • 800m: Gabriel Tual 6ème, Benjamin Robert éliminé en 1/2 finale
  • 10 000m: Jimmy Gressier 11ème
  • Marathon: Hassan Chahdi 17ème
  • 110m haies: Sasha Zhoya, Pascal Martinot Lagarde et Just Kwaou-Mathey éliminés en 1/2 finale
  • 400m haies: Wilfried Happio 4ème
  • 3000m steeple : Mehdi Belhadj 13ème
  • Perche : Renaud Lavillenie 6ème, Thibaut Collet et Valentin Lavillenie éliminés en qualifications
  • Triple-saut: Jean-Marc Pontvianne 8ème, Benjamin Compaoré et Enzo Hodebar éliminés en qualifications
  • Marteau: Quentin Bigot 4ème
  • Décathlon: Kevin Mayer 1er
  • 35km marche: Aurélien Quinion 14ème
  • 4*100: 8ème et disqualifié
  • 4*400: 7ème

Résultats femmes

  • 800m: Rénelle Lamote éliminée en 1/2 finale
  • 100m haies: Laeticia Bapte éliminée en 1/2 finale, Cyrena Samba-Mayela éliminée en série
  • 3000m steeple: Alice Finot 10ème
  • Perche : Ninon Chapelle 11ème, Margot Chevrier 14ème
  • Disque: Melina Robert-Michon 10ème
  • 4*400: 5ème

 

Crédit photo Ouest-france.fr

Dernières publications

En haut