Moto GP

MotoGP : Viñales s’impose, Zarco sur le podium !

La longue attente est terminée et le premier Grand Prix de la saison MotoGP a eu lieu en ce dimanche 28 mars. Au terme d’une magnifique course, Maverick Viñales a réussi à s’imposer 

Viñales en maître

Maverick Viñales est victorieux ! Le pilote espagnol a réussi à déjouer les pronostics et a pu placer sa Yamaha en tête devant le drapeau à damier. Dès le départ, les 4 Ducati de Bagnaia, Zarco, Miller et Martin se sont placés en tête, tandis que Quartararo et Viñales se positionnaient juste derrière eux. Les deux pilotes Yamaha ont rapidement pu dépasser Jorge Martin puis Jack Miller, avant que le pilote espagnol ne décide d’attaquer son coéquipier. Un tour plus tard, Maverick Viñales dépasse non sans difficulté le pilote Pramac Johann Zarco. Puis, après de multiples essais s’étant soldés par des échecs, il réussit à dépasser le leader de la course Francesco Bagnaia dans le fameux virage 10, à huit tours de la fin. Décidé à s’imposer, le pilote de la Yamaha officielle s’échappe et ne sera plus inquiété par ses concurrents. Tout comme en 2017, il remporte le premier Grand Prix de la saison, son neuvième en MotoGP, tout en empochant le meilleur tour.

Ducati domine, mais ne concrétise pas

Au début du week-end, la marque italienne était vu comme favorite pour placer un de ses pilotes sur la plus haute marche du podium. Francesco Bagnaia avait même réussi à battre le record de la piste, samedi, pour être en pole position. Mais, après un départ tonitruant, les pilotes de la marque de Bologne ont dû petit à petit s’effacer face au vainqueur, à commencer par Jorge Martin, auteur d’un magnifique départ. Le rookie s’est directement placer en quatrième position, mais s’est fait dépasser petit à petit par les autres pilotes du plateau. Il termine ainsi la course en quinzième position, empochant le premier point de sa jeune carrière en catégorie reine. Il en va de même pour Jack Miller : placé en deuxième position après le premier virage, il s’est lui aussi progressivement fait rattraper par nombre de ses pairs, et termine son premier grand prix au guidon de la Ducati officielle en neuvième position. En revanche, Johann Zarco et Francesco Bagnaia se sont montrés bien plus convaincants lors de cette course. Ce dernier a en effet mené les 14 premiers tours de la course avant de céder sa place à Viñales. Johann Zarco et Joan Mir l’ont par la suite attaqué à leur tour, le pilote espagnol réussissant pendant un court instant à se placer devant le Cannois. Ce dernier a fait preuve d’une régularité exemplaire durant la course, naviguant entre la deuxième et la troisième place pendant l’ensemble de ces 22 tours. Les deux pilotes Ducati ont finalement bénéficié de la puissance moteur de leur machine, et ont déposé le champion du monde en titre dans la ligne droite finale, pour s’adjuger les deux places restantes du podium. Johann Zarco, deuxième, peut ainsi être très satisfait de ses débuts chez Pramac, commençant son aventure par un magnifique podium.

Un bilan mitigé pour Yamaha

Bien que la marque japonaise ait vu son pilote principal se placer sur la plus haute marche du podium, tous ses pilotes n’ont pas eu d’aussi bons résultats. Celui qui a le plus sauvé les meubles est tout de même Fabio Quartararo. Ayant débuté la course de la même manière que son coéquipier, le pilote français s’est placé pendant quelques tours à la troisième place. Mais il a ensuite perdu du terrain tandis que Maverick Viñales progressait toujours dans le classement. Se plaçant à la septième place, El Diablo a finalement réussi à récupérer de la vitesse, et au terme d’une belle bataille face au pilote Suzuki Álex Rins, il termine à la cinquième position. Mais les pilotes Petronas ne peuvent pas se targuer d’avoir eu un aussi bon résultat, à commencer par Valentino Rossi. Parti en quatrième position, le septuple champion du monde MotoGP s’est trouvé à la septième place à la fin du premier tour. Puis il a progressivement perdu du terrain, face aux pilotes Suzuki, puis Aleix Espargaró… Relégué au douzième rang au début du douzième tour, le pilote italien a été victime d’un léger accrochage avec Brad Binder, il s’est retrouvé en seizième position. Il a pu tout de même récupérer quelques places et termine son premier grand prix de la saison à la douzième place, loin des espérances qu’il avait au départ. Le bilan est bien pire pour Franco Morbidelli qui n’a jamais été en mesure de se battre aux avant-postes. Il ne s’est en effet jamais retrouvé dans les points, et termine cette terrible course à la dix-huitième position.

KTM en grande difficulté, Honda ne brille pas

Ce week-end de course a été très compliqué pour la marque autrichienne, et dimanche n’a pas changé la donne. Miguel Oliveira termine la course à la treizième place seulement, devant son coéquipier Binder. Le pilote Tech3 Iker Lecuona n’a pas été en mesure de marquer des points et finit la course en dix-septième position. Son nouveau coéquiper Danilo Petrucci n’a quant à lui pas terminer la course, ni le premier tour, chutant au deuxième virage.

Honda n’est, elle non plus, pas en mesure de célébrer ce week-end. Pour sa première course au sein de l’équipe Repsol, Pol Espargaró a tout de même pu terminer à la huitième place, perdant sa bataille pour la septième position face à son grand frère. Stefan Bradl termine cependant en dehors du top 10, en onzième place, ne marquant donc pas beaucoup de points pour l’équipe principal Honda. Mais le pire n’est pas de ce côté : les deux pilotes LCR n’ont pas terminé la course. Les hommes de Lucio Cecchinello se sont faits remarquer lors des essais hivernaux par leur nombreuses chutes, mais le team manager ne pouvait pas s’imaginer que ses deux pilotes finiraient dans le bac à gravier. Un dimanche donc bien compliqué pour le team satellite Honda, qui ne rapporte aucun point de ce weekend.

Quid des débutants ?

Les rookies n’ont pas tous été à l’honneur aujourd’hui, excepté un : Enea Bastianini à effectuer une très belle course. Pointant à la dix-neuvième position à la fin du premier tour, il a été l’auteur d’une magnifique remontée et termine le premier grand prix de sa carrière MotoGP en dixième place. Son coéquipier Luca Marini ne peut pas bénéficier de tels éloges, échouant à la porte des points, en seizième position. Le dernier rookie, Lorenzo Savadori, a eu un dimanche extrêmement compliqué au guidon de sa Aprilia : il termine en dernière position, à 23 secondes du pilotes le précédant, Franco Morbidelli.

À noter qu’en Moto3, le pilote espagnol Jaume Masia s’est imposé devant son coéquipier Pedro Acosta et le Sud-Africain Darryn Binder. Sam Lowes a quant à lui dominé la course Moto2, s’imposant devant Remy Gardner et Fabio Di Giannantonio.

La fin d’un weekend de course signifie la préparation d’un second ! Et les pilotes n’auront pas beaucoup de temps pour se reposer puisqu’ils ont rendez-vous dès vendredi pour la première séance d’essais libres, sur ce même circuit, pour le Grand Prix de Doha !

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire