Basketball

Nando De Colo n’ira pas à l’Euro

Coup dur pour l'équipe de France de basket. Nando De Colo, joueur majeur de la sélection de Vincent Collet depuis bientôt quinze ans maintenant, a pris la décision de ne pas se rendre en Allemagne cet été, où les Bleus disputeront le premier tour de l'Euro 2022. 

Vincent Collet était au courant depuis quelques temps déjà, et il n'a pas voulu forcer la main à l'un de ses cadres, reconnaissant du travail effectué depuis tant d'années par l'arrière de Fenerbahce. “Il me l'a annoncée il y a quelques mois et je sais que ce n'est pas un arrêt définitif, bien au contraire. Il a besoin de souffler et je suis bien placé pour connaître les cadences des calendriers qui s'alourdissent. Je connais aussi sa situation familiale, avec ses filles qui grandissent et ont besoin de voir leur père. Je ne suis pas surpris, d'autant qu'il fait partie de ceux qui sont toujours venus, dès le premier jour et avec un investissement toujours remarquable“,  a déclaré le sélectionneur. Usé par un rythme effrené, le Nordiste a juste envie d'un break.

Un besoin de souffler

Après une saison à rallonge avec son club, De Colo s'est envolé pour le Japon l'été dernier, où il s'est donné corps et âme, pour rentrer avec une magnifique breloque argentée. A peine remis de ses émotions, il a fallu enchaîner avec la reprise en club, et le Fener, en galère, s'est beaucoup reposé sur lui.. Peut-être trop. L'ancien des Spurs s'est blessé au poignet, et a manqué près de deux mois de compétition. De plus, comme l'a souligné Vincent Collet, De Colo a ressenti le besoin de passer du temps en famille, une fois la saison en cours écoulée. Pas de quoi remettre en cause son engagement envers les Tricolores, lui, le fidèle du maillot bleu.

Stopper.. pour revenir plus fort ? 

Mais ne voyez pas en ce forfait la fin de son aventure internationale, bien au contraire. Ressourcé par un été calme, De Colo a clairement annoncé la couleur pour la suite: il veut participer aux mondiaux 2023 mais surtout terminer en beauté par les JO à la maison, à Paris, en 2024. « J’en ai parlé il y a quelques mois à Vincent (Collet) et aux joueurs, leur ai expliqué qu’il me fallait absolument faire l’impasse sur l’Euro pour moi et ma famille, tout ça dans le but d’être présent jusqu’aux JO 2024, avec l’envie de revenir dès le Mondial 2023, pour avoir cette continuité et se préparer à l’été suivant », affirma-t-il dans l'Equipe.

En grand compétiteur qu'il est, nul doute qu'il se rendra à Paris habité par une seule mission: décrocher l'or olympique, dont il a humé l'odeur à Tokyo. On connaît le dévouement de Nando pour ce maillot qu'il aime tant, et cela annonce de très belles choses pour les prochaines échéances.

Une place à prendre 

En attendant, une belle place se libère dans le roster. De Colo était le meneur titulaire au Japon. Thomas Heurtel, très bon avec Barcelone, devrait occuper ce rôle. Derrière ? Franck Ntilikina, qui continue de disparaître outre-atlantique, et Andrew Albiciy, l'homme de base des qualifications de Vincent Collet, devraient logiquement être de la partie. Quid de Théo Maledon? Malgré un début de saison chaotique (envoyé en G-League par le Thunder), l'ancien de l'ASVEL revient en puissance et il incarne l'avenir de l'équipe de France. Sur le poste 2, que pouvait parfois occuper De Colo, Fournier a une longueur d'avance sur la concurrence. Derrière en revanche, cela semble ouvert.

Si le vide risque d'être grand tant sa présence est indispensable en Bleus depuis des années, De Colo a ses raisons, acceptées par le staff qui aura le temps de s'en accommoder. Et ce n'est qu'un au revoir : dès l'été prochain, le grand Nando sera de retour pour repartir à la chasse aux médailles. Et pourquoi pas finir en beauté, à la maison, en 2024.

Crédit photo: basketeurope

Dernières publications

En haut