National

National 2022-2023 : une ultime journée d’anthologie ?

Avec seulement deux montées et pas moins de six descentes, le Championnat de National 2022-2023 s'annonçait pour le moins spectaculaire. Il l'est. Dans la course à la Ligue 2, personne n'a encore validé son accession. Pour le maintien, plusieurs formations peuvent toujours trembler. Autant dire que la 34e et dernière journée de vendredi devrait être énorme ! 

Quatre équipes pour deux places en Ligue 2

Concarneau et Dunkerque mènent la barque

Avant-dernier de Ligue 2 la saison dernière, Dunkerque faisait figure de favori cette année en National. Après un départ mitigé, les Nordistes ont clairement passé la seconde pour s'emparer de la deuxième place, peut-être au meilleur moment. L'USLD, qui possède la co-meilleure défense de ce Championnat de National, validera automatiquement son retour au sein du monde professionnel en cas de victoire sur la pelouse du Mans ce vendredi. Des Sarthois qui, de leur côté, auraient bien besoin d'un petit point pour assurer leur place au troisième échelon du foot français. Autre écurie en position favorable, Concarneau. Les Thoniers ont réalisé un exercice sérieux et régulier. Avec leur attaque de feu, ils ont mis à mal les défenses de National cette saison. Comme les Dunkerquois, les Concarnois seront forcément promus en Ligue 2 s'ils parviennent à s'imposer à Orléans ce week-end. Dans le cas contraire, il faudra sortir la calculatrice. Le club du Loiret, qui reste sur deux revers de rang, voudra peut-être boucler une saison mitigée par une victoire devant ses supporters.

À lire aussi : National : quel calendrier et quels enjeux pour la course à la montée en Ligue 2 ?

Martigues et le Red Star peuvent toujours y croire

Dans le rôle des poursuivants, on trouve le Red Star et Martigues. Les Audoniens, emmenés par l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille Habib Beye, ont loupé plusieurs occasions en or massif de terminer le travail. Néanmoins, ils conservent un espoir de retrouver une Ligue 2 qu'ils avaient quittée en 2019. Au programme des Franciliens, la réception de Saint-Brieuc, une équipe aux portes du National 2, mais qui voudra s'offrir le droit de rêver, encore un peu. Enfin, le FC Martigues, champion de National 2 Groupe C au printemps dernier, surfe sur la dynamique du succès. Les Martégaux, qui ont connu le monde professionnel par le passé, rêvent d'y retourner. Néanmoins, l'écurie des Bouches-du-Rhône reste sur trois matches consécutifs sans le moindre succès et a peut-être laissé passer sa chance. À elle de terminer par une victoire à la maison devant Versailles pour continuer d'espérer.

Sept clubs de National veulent éviter le siège éjectable

Quatre relégations en National 2 d'ores et déjà actées

Dans la course au maintien, de suspense il n'y a plus pour Bastia/Borgo, Paris 13 Atlético, Le Puy et Saint-Brieuc, tous quatre assurés d'évoluer en National 2 la saison prochaine. En revanche, les deux autres sièges éjectables sont toujours en jeu. À 90 minutes du terme de cet exercice, Bourg-en-Bresse et Nancy sont les moins bien placés. Hasard du calendrier, les Burgiens s'apprêtent à recevoir les Nancéiens. Malheur au vaincu ! Les Briochins, on le disait, sont attendus à Saint-Ouen pour y défier le Red Star. Une victoire et pas mal de circonstances favorables seront obligatoires pour espérer rester en National cet été pour les Griffons. On parle bel et bien d'un repêchage administratif, le maintien sportif étant mathématiquement impossible.

À lire aussi : National : quel calendrier et quels enjeux pour la course au maintien ?

Le stade Marcel-Picot de Nancy, bientôt un terrain de National 2 ? (iconsport)

Le stade Marcel-Picot de Nancy, bientôt un terrain de National 2 ? (iconsport)

De grands noms peuvent trembler

De leur côté, Châteauroux, Avranches et Le Mans seront dans la position du chassé. La Berri, encore en Ligue 2 en 2021, espérait relever la tête grâce au rachat par un fonds saoudien. Il n'en est rien. Ce vendredi, les Castelroussins, qui restent sur quatre défaites consécutives, iront à Paris 13 Atlético le couteau entre les dents. En sachant qu'au moins un de ses deux premiers poursuivants, Nancy et Bourg, prendra des points, les deux formations étant opposées ce week-end. Concernant les Avranchinais, les deux derniers succès en date ont clairement fait du bien. À l'occasion de cette dernière journée de la saison, une troisième victoire de suite, à domicile contre Cholet, pourrait bien être obligatoire pour éviter toute désillusion. Enfin, on le disait, les Manceaux sont en ballotage favorable, mais peuvent trembler en cas de revers face à Dunkerque, comme à l'aller (3-0). Même constat pour Villefranche, qui devra éviter la défaite à Sedan s'il souhaite ne compter que sur lui-même.

Vous l'aurez compris, en haut comme en bas de tableau, le suspense est total, ou presque. Ce qui nous promet huit derniers matches absolument époustouflants. On en oublierait presque Le Puy – Bastia/Borgo, duel de futurs relégués, qui auront pour seul et unique objectif de quitter ce Championnat de National par la grande porte. Avant d'y faire leur retour dès la saison prochaine ?

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut