NBA

NBA Bilan semaine 6 : la surprise Indiana, les Suns brillent !

NBA

Comme chaque semaine, Wesport fait le point sur la semaine écoulée en NBA, avec les satisfactions et les déceptions. Cette semaine, si les Celtics et les Bucks continuent de dominer à l’Est, la surprise vient de l’Indiana, où les Pacers enchaînent les succès pour entrer dans le top 4. À l’Ouest, les Suns dominent malgré les pépins physiques alors que derrière, l’homogénéité fait qu’une victoire ou une défaite vous fait grimper ou reculer à toute vitesse ! Retour sur la 6ème semaine de compétition en NBA.

NBA : Un retour à la normale à l’Ouest, les Pacers en surrégime à l’Est ?

Petit tour d’horizon dans la conférence Est où deux équipes semblent se détacher au fil des semaines, et sans surprise, ce sont les 2 favoris, à savoir les Boston Celtics (16-4), et les Milwaukee Bucks (14-5). Le point commun entre ces 2 équipes, le collectif. Touchées par des blessures (M.Smart et R.Williams chez les C’s, K.Middleton et J.Holiday chez les champions 2021), les 2 franchises continuent pourtant de caracoler en tête à l’Est dans le sillage de leur leader respectif, Jayson Tatum à Boston (30,5 pts, 8 rebonds et 4,6 passes) et Giannis Antetokounmpo pour les Bucks (30,9 pts, 11,4 rebonds et 5,4 passes). Mais derrière, une équipe revient bien, et on ne l’attendait pas à ce niveau, les Indiana Pacers (11-8). Promis aux dernières places, l’équipe coachée par Rick Carlisle tourne à plein régime, ou peut-être en surrégime, avec 6 victoires lors des 8 dernières rencontres. Bien guidé par leur meneur Tyrese Haliburton (19,6 pts et 11,1 passes) et aussi le surprenant rookie Bennedict Mathurin (18,8 pts), l’alchimie collective permet jusqu’à présent de déjouer les pronostics de début de saison et d’être devant des équipes comme les 76ers, le Heat ou bien les Nets ! Quelque chose se construit dans l’Indiana…

À l’Ouest en revanche, il est difficile d’y voir clair ! Une seule équipe reste constante depuis le début de saison, les Phoenix Suns. Bien que privés de Chris Paul et de Cameron Johnson, le collectif des Suns compensent les absences et les leaders ne fuient pas leurs responsabilités, à l’image de Devin Booker toujours aussi juste (27,1 pts, 5 rebonds et 6 passes de moyenne) et de DeAndre Ayton qui monte en puissance (16 pts et 9 rebonds). Derrière par contre, beaucoup d’équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. En effet, seulement 2 victoires séparent les Denver Nuggets (12-7) de Nikola Jokic, 2nd , des Minnesota Timberwolves (10-10), 10ème. Des équipes comme les Blazers de Portland (11-9) et le Jazz d’Utah (12-10) rentrent dans le rang alors que d’autres comme les Golden State Warriors (11-10) sortent la tête de l’eau. Mais pour le moment, il est encore difficile de voir une hiérarchie se dessiner.

Les Nets sur courant alternatif, la greffe Rudy Gobert va-t-elle prendre chez les Wolves ?

Vainqueurs à Portland, puis battus chez les 76ers (sans leurs 3 meilleurs joueurs), puis convaincant à Toronto, avant de subir la foudre des Pacers, les Brooklyn Nets (10-11) ne parviennent pas à décoller. Même avec le retour aux affaires après sa suspension de Kyrie Irving et un Ben Simmons plus agressif, l’équipe de Kevin Durant ne progresse pas et ne voit pas la lumière au bout du tunnel. Les questions continuent de fleurir autour de cet effectif, et rien ne dit que l’effectif ne bouge pas d’ici la trade deadline de février.

Une autre équipe pose question également, les Minnesota Timberwolves (10-10). Alors qu’on attendait les Wolves haut dans la conférence Ouest après une saison dernière réussie et prometteuse, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous. L’impact de notre Rudy Gobert national (13,5 pts et 12,8 rebonds) tarde à se faire dans un collectif qui se cherche en attaque comme en défense. On arrive au quart de la saison régulière et beaucoup de choses peuvent encore se passer en NBA et la vérité d’aujourd’hui ne sera pas forcément celle d’après le all-star game !

Une autre équipe est à la peine en ce moment, les Dallas Mavericks de Luka Doncic (9-10). Si le Slovène est irréprochable (meilleur marqueur de la NBA avec 33 pts, 8,7 rebonds et 8,4 passes), les seconds couteaux ont du mal à être régulier en attaque (26ème de toute la ligue). Christian Wood et Spencer Dinwiddie en particulier doivent élever leur niveau de jeu et soulager le meneur des Mavs…à moins que le Slovène laisse le jeu venir à lui plutôt que le contraire.

Le joueur de la semaine NBA : Jayson Tatum (Boston Celtics)

Meilleur bilan de la NBA avec 16 victoires en 20 matchs, les Boston Celtics le doivent en particulier à un joueur qui joue probablement son meilleur basket en carrière, Jayson Tatum. Encore auteur d’une grosse semaine 31,6 pts, 10,6 rebonds et 5,3 passes, le Franchise Player est devenu un leader complet capable de porter toute une franchise, et une ville entière sur ses épaules. Toujours bien secondé par son lieutenant Jaylen Brown, il est peut-être en ce moment le meilleur joueur extérieur en NBA.


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut