NBA

NBA Finals (G3) : les Bucks empochent le Game 3

Menés 2-0, les Bucks accueillaient les Suns au Fiserv Forum cette nuit à 2h00. Une question : n’ont-ils déjà plus le droit à l’erreur ? Ce qui est sûr, il vaudrait mieux pour eux qu’ils réagissent rapidement.

Des Bucks de gala

D’entrée, les Bucks se montrent conquérants et à la hauteur de l’événement. Le duo Middleton-Holiday commence fort et compense la sortie hâtive de Giánnis, apparemment gêné dans sa respiration. L’absence de leur chef de meute n’aura pas gêné les daims qui font la course en tête dans la moitié du premier quart-temps. En sortie de temps mort, les Suns s’appuient sur un axe 1-5 efficace, Chris Paul en gestion et Deandre Ayton profitant des missmatchs qu’ils trouvent en dessous du panier. Ce dernier finira la première période avec 12 points à 6/7 au tir. Côté Bucks, le retour de Giánnis ne provoquera pas de run massif et Milwaukee affichera un déficit de 3 points (25-28) à la fin du premier quart-temps.

Dès le début de la deuxième manche, les Suns accélèrent et prennent légèrement le large. Mais, combatifs, Giánnis et ses camarades vont inscrire un run de 14 à 2. Ce run va être le point de départ d’un excellent second quart-temps de la part des Bucks. Beaucoup plus appliqués et toujours aussi physiques, les joueurs à domicile vont imposer leur rythme. Leurs efforts seront récompensés au tableau d’affichage (60-45 à la pause). De leur côté, les Suns subissent un peu ce deuxième quart-temps mais ils peuvent garder espoir. En effet, Devin Booker passe à côté de sa première période, il stationne à 7 points à 2/11 au tir.

Cette première période pose beaucoup de questions : est-ce que les Bucks vont continuer à dérouler ? Est-ce que Booker et/ou Jrue vont se réveiller ? Comment arrêter ou ralentir la paire Middleton-Giánnis ? Ce sera aux deux prochaines manches d’y répondre.

Booker porté disparu 

Le troisième quart-temps débute comme le second s’était terminé, Phoenix, en retard, n’arrive pas à raccrocher la locomotive Milwaukee. Finalement, le premier coup d’accélérateur viendra de Cam Johnson. L’ailier des Suns marquera 10 points dont un gros poster sur P.J. Tucker. Les Suns recolleront à 4 points, mais la réponse des Bucks ne se fera pas attendre. Elle viendra d’ailleurs en grande partie de Jrue Holiday. Décrié pour son début de série, l’ancien Pelican inscrira 4 tirs primés dans la troisième période. Sous l’impulsion de son meneur, Milwaukee passera un run de 16-0 pour terminer le quart-temps. L’absence de Deandre Ayton (foul trouble) coupera les jambes et bras des Suns. Offensivement, la relation entre le pivot et Chris Paul ne peut plus déstabiliser les Bucks. De l’autre côté du terrain, les Bucks se baladent avec 20 points après rebond offensif (contre zéro pour les Suns).

Avec un épilogue inauguré à 98-76, on voit mal les Suns revenir. D’autant plus que Deandre Ayton prendra sa cinquième faute alors que Devin Booker reste spectateur. Côté Milwaukee, Brook Lopez prend part à la fête et les Bucks prennent 24 points d’avance (106-82). Plus tard dans le quart-temps et comme depuis le début du match, Giánnis continuera son chantier : il finira à 41 points, 13 rebonds et 6 passes décisives. À noter, un très beau 13/17 sur la ligne des lancers.

Les Bucks auront tué dans l’œuf la révolte des Suns dans le troisième quart-temps. Jrue Holiday (21 points à 8/14) aura haussé son niveau en seconde période. À Phoenix, les problèmes de fautes de Ayton, un Booker fantomatique et un Mikal Bridges en sous-régime auront été trop d’arguments en leur défaveur pour cette fois. Fin du match, 120-100 Bucks.

Cela faisait 47 années que la franchise des Bucks n’avait pas gagné de match en finale, ils ont choisi leur moment. Ils ne sont désormais plus qu’à une longueur des Suns. Prochain rendez-vous : 3h00 dans la nuit de mercredi à jeudi pour le G4. 

Crédit image : NBA
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire