NBA

NBA : Les Awards de novembre

NBA

Le mois de novembre 2022 en NBA a livré les premières vérités et même s’il sera encore beaucoup trop tôt pour faire des constats définitifs, certains joueurs ont marqué les esprits. Wesport vous propose ses trophées pour ce premier mois complet de compétition outre-Atlantique dans la plus grande ligue de basket du monde.

Notre MVP NBA du mois de novembre : Jayson Tatum (Boston Celtics)

Statistiques 2022/2023 : 31,6 pts, 7,8 rbds, 4,5 ast, 1,1 contre, 0,9 interceptions.

Leader de la meilleure équipe de la Ligue, Jayson Tatum n’a jamais semblé être aussi fort dans sa carrière. Âgé de seulement 24 ans (on l’oublie bien trop souvent), le franchise player des Boston Celtics (meilleur bilan de la toute la ligue avec 18 victoires en 22 rencontres) a beaucoup de ses premières Finales NBA de juin dernier. Plus en phase dans son shoot, dans ses choix et sa gestion, Jayson Tatum voit également son leadership prendre une autre dimension dans cette saison 2022/2023 dans l’aspect « je porte la franchise sur mes épaules, suivez-moi ». Ses statistiques parlent pour lui avec plus de 31 points de moyenne par match et une présence dans tous les secteurs de jeu, même défensif. On dit souvent que l’on apprend des défaites, et Jay-T l’a bien compris l’été dernier. Pour ce mois de novembre, Jayson Tatum est notre MVP NBA.

Rookie du mois : Paolo Banchero (Orlando Magic)

Statistiques 2022/2023 : 22,8 pts, 7,4 rbds, 3,4 ast, 0,8 contre, 0,7 interceptions.

Après des débuts tonitruants dans la grande ligue avec plusieurs rencontres à plus de 25 points pour commencer, Paolo Banchero a vu son récital être stoppé suite à une blessure qui l’a éloigné des terrains pendant une dizaine de jours. 2ème plus jeune joueur de l’histoire a compilé plus de 30 points et 15 rebonds sur un match, l’Italo-Américain surnage dans une équipe qui ne vise rien dans cette saison (ou peut-être Victor Wembanyama). Ses prestations, entre jeu intérieur et tirs extérieurs, en font déjà un All-star en puissance, et l’avenir s’annonce radieux pour le joueur du Magic.

Meilleur défenseur NBA : Brook Lopez (Milwaukee Bucks)

Statistiques 2022/2023 : 15,5 pts, 5,8 rbds, 1,1 ast, 2,9 contre.

Critiqué pour sa défense lors de ses années à Brooklyn, Brook Lopez est un autre joueur chez les Milwaukee Bucks. Champion NBA en 2021, le pivot a totalement changé de rôle, devant un poste 5 défensif qui écarte la défense avec son tir à 3 points. Et la recette marche ! Toujours aussi impactant en attaque pour permettre à Giannis Antetokounmpo, Brook Lopez est devenu un mur infranchissable dans la peinture des Bucks, avec près de 3 contres par rencontre. 5ème défense de la NBA et surtout premier au rating défensif, Milwaukee le doit aussi à son pivot, très complémentaire du Greek Freak.

Meilleur 6ème homme : Bennedict Mathurin (Indiana Pacers)

Statistiques 2022/2023 : 19,2 pts, 4,0 rbds, 1,5 ast.

Et oui, c’est un rookie qui obtient le trophée de meilleur 6ème homme du mois de novembre ! Dans la course au titre de Rookie de l’année derrière Paolo Banchero, Bennedict Mathurin est une pièce maitresse du succès des Indiana Pacers cette saison. Le Canadien, sortie de la fac d’Arizona, réalise un début de carrière NBA au-delà des attentes avec plus de 19 points de moyenne. Leader offensif de la second unit du haut de ses 20 ans, l’arrière des Pacers surprend par sa maturité. Même si le volume de son jeu doit encore être travaillé, le natif de Montréal a de l’or plein les mains et son association avec Tyrese Haliburton fait déjà saliver dans l’Indiana !

Meilleure progression : Bol Bol (Orlando Magic)

Statistiques 2022/2023 : 13,1 pts, 7,8 rbds, 1,9 contre.

Arrivé cet été en provenance des Denver Nuggets, Bol Bol savait qu’il allait avoir du temps de jeu pour s’exprimer. Et après quelques semaines de compétition, les statistiques parlent pour lui. Bien que dans la plus mauvaise équipe de la NBA, le fils de Manute Bol montre de belles qualités, à la fois proche du cercle, mais aussi à 3 points ! Sa dissuasion est aussi un élément important de son, tout comme l’était son père. Du haut de ses 2m18, le pivot du Magic repousse ses adversaires 2 fois par match, marquant son territoire dans la peinture. On peut clairement parler de révélation de ce début de saison !

Coach NBA du mois : Joe Mazzulla (Boston Celtics)

Propulsé coach principal au mois de septembre après la mise à l’écart pour les problèmes extra-sportifs d’Ime Udoka, Joe Mazzulla avait beaucoup de pression sur ses épaules et se savait attendu. Résultat après 22 rencontres avec son équipe des Boston Celtics ? 18 succès pour seulement 4 défaites. S’il dispose d’un collectif déjà en place, Joe Mazzulla a également gagné le respect de ses joueurs. Jayson Tatum, Jaylen Brown et Marcus Smart en disent le plus grand bien, preuve qu’il a été accepté ainsi que ses méthodes. Il est notre coach du mois NBA.

 


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut