NBA

NBA : Les Spurs de Victor Wembanyama tiennent enfin le meneur de jeu tant souhaité

Véritable serpent de mer de la première saison de Victor Wembanyama avec les San Antonio Spurs, la faiblesse au poste de meneur de jeu va être enfin comblée. Libéré par les Warriors, Chris Paul va ainsi venir apporter de la stabilité aux Texans.

Il va falloir sabrer le champagne du côté de San Antonio : un meneur de jeu est sur le point de rallier les Spurs ! Cette phrase anecdotique sur le papier est pourtant un véritable soulagement au lendemain d'un exercice 2023-2024 peu transcendant et marqué par une faiblesse affligeante à un poste pourtant si indispensable. Le coach totémique des Spurs, Gregg Popovich avait tenté une expérience originale en positionnant un ailier fort, Jeremy Sochan à ce poste. Un échec total. Puis, Tre Jones a été installé. S'il a fait le job, ce dernier est plutôt un joueur de sortie de banc, et non un titulaire en puissance en NBA.

Enfin un meneur élite pour Victor Wembanyama !

Avec un Victor Wembanyama déjà ultra dominant et rookie de l'année, les dirigeants texans se devaient d'agir lors de la Free Agency. Et c'est ce qu'ils ont fait à merveille en allant chercher tout simplement l'un des meilleurs meneurs de l'histoire ! Libéré par les Golden State Warriors après une année difficile, Chris Paul était disponible sur le marché. Malgré des pépins physiques récurrents et son âge avancé (39 ans), CP3 reste une référence absolue en NBA. Véritable général sur un parquet, capable de contrôler le tempo d'un match comme jamais, son arrivée va être forcément bénéfique au groupe puisqu'il coche toutes les cases.

Pour Wembanyama, cela est donc du pain béni. Et l'on peut déjà saliver à l'avance de cette future association. Déjà impressionnant dans un collectif défaillant, on peut sans trop s'avancer imaginer que la science exceptionnelle du jeu de Chris Paul lui sera bénéfique. Les séquences frustrantes où le géant n'est pas servi par ses partenaires ne sera sans doute plus qu'un mauvais souvenir. Le vétéran va donc s'engager pour une saison à hauteur de 11 millions de $. Un tarif correct, d'autant plus que les Spurs doivent dépenser cet été, eux qui disposent encore d'une flexibilité salariale conséquente.

Suiveur assidu de sport au sens large, je partage ma passion depuis une dizaine d'années peu importe le terrain ! Basket, hockey sur glace, cyclisme, tir, escrime, je consomme tout ce qui se présente avec gourmandise.

Dernières publications

En haut