NBA – Lillard cartonne, Spurs et Suns se rapprochent

0
NBA
(Crédits : Getty Images)
Ligue 1

Soirée riche en enseignements et en rebondissements hier dans la bulle NBA, avec pas moins de sept rencontres au programme. Retour sur le déroulé de cette nuit haute en couleurs.

Brooklyn s’offre un duel sans enjeu

Brooklyn Nets [35-36] @ Orlando Magic [32-40] : 108-96

Assurés de terminer respectivement septième et huitième à l’Est, les Nets et le Magic ont profité de cette rencontre pour faire jouer leurs remplaçants. Et à ce petit jeu, c’est Brooklyn qui s’est imposé, surfant sur sa bonne dynamique actuelle et derrière et très bon Timothée Luwawu Cabarrot (24 pts, 7 rbd). Le français va contrecarrer les plans du Magic dès le début de rencontre. En effet, après une bonne entame de match des floridiens, il va inscrire douze points dans l’unique premier quart-temps et son équipe va passer devant à la faveur d’un run de 16-0.

L’écart va flirter plusieurs fois avec les +20, et Brooklyn arrivera tranquillement à la mi-temps avec dix-sept points d’avance (60-43), s’appuyant également sur un Jeremiah Martin auteur de son record en carrière (24 pts). Après la pause, les Nets vont se contenter de gérer leur avance et se dirigeront vers un succès facile pour leur avant-dernier match de la saison NBA.

Les Spurs restent dans la course

Houston Rockets [44-26] @ San Antonio Spurs [32-38] : 105-123

San Antonio avait besoin d’une victoire pour pouvoir continuer de rêver aux play-in, et San Antonio a réussi à décrocher ce succès. Face à des Rockets privés de James Harden et Eric Gordon, les Spurs ont livré une prestation sérieuse et ont profité des manquements de Houston qui n’a jamais vraiment trouvé le bon rythme. Après un premier quart-temps assez disputé (25-31), Houston prend l’eau dans la reprise suivante. L’écart grimpe jusqu’à +21, et les Rockets peuvent à peine limiter la casse en rentrant aux vestiaires à -17 (49-66).

Houston tentera de revenir après la pause grâce à son collectif, mais San Antonio ne flanchera pas. Plus constants derrière l’arc et développant un jeu plein d’énergie, à l’image du rookie Keldon Johnson excellent hier soir (24 pts, 11 rbd). Les Rockets reviendront bien à -14 à plusieurs reprises, mais San Antonio est en contrôle et ne laissera jamais filer son avance. Succès capital pour les Spurs qui continuent de rêver aux play-in, même si les joueurs de Greg Popovich n’ont pas leur destin entre leurs mains.

7/7 pour les Suns

Phoenix Suns [33-39] @ Philadelphia Sixers [42-29] : 130-117

Sans la moindre défaite dans la bulle NBA, Phoenix s’est fait peur hier soir mais a poursuivi sa série d’invincibilité. Pourtant, ce sont les Sixers qui démarrent mieux la rencontre. Privés de ses titulaires (Simmons, Richardson, Harris, Horford, Embiid), Philadelphie aligne des remplaçants décomplexés qui prennent le match par le bon bout. Phoenix a du mal à défendre, et les Sixers en profitent pour conserver l’avantage pendant une bonne partie de la première mi-temps. Néanmoins, Phoenix finit par trouver le rythme, et derrière son métronome Ricky Rubio la franchise de l’Arizona finit par prendre l’avantage avant la pause (63-58).

Combatifs, les Sixers continuent à se battre après la pause, à l’image d’un Kyle O’Quinn presque en triple-double (9 pts, 10 rbd, 11 ast). Les Suns s’appuient beaucoup sur Devin Booker (35 pts, 9 rbd, 7 ast), mais ils parviennent tout de même à faire gonfler leur avance. Philadelphie aura un sursaut d’orgueil et reviendra à -3 au cours du dernier quart-temps, mais Phoenix décidera alors d’accélérer et tuera définitivement tout espoir de victoire des Sixers. Les Suns n’ont pas leur destin entre leur main mais peuvent toujours croire aux play-in à un match de la fin de la saison régulière NBA.

Boston trop fort pour Memphis

Boston Celtics [48-23] @ Memphis Grizzlies [33-39] : 122-107

Les Celtics n’avient plus rien à jouer en cette fin de saison régulière, la franchise étant assurée de terminer troisième à l’Est, mais ont été sans pitié avec des Grizzlies plus que jamais en danger à l’Ouest. Au complet, les C’s ont contrôlé la rencontre et n’ont jamais vraiment été inquiétés par une équipe de Memphis pourtant combative derrière un bon Ja Morant (26 pts, 13 ast).

Après un début de match défensif, Memphis manque d’adresse et laisse Boston prendre les commandes. Les Celtics profitent ensuite du deuxième quart-temps pour passer un 11-0 à leurs adversaires du soir et consolide déjà son avance. Malgré les efforts des Grizzlies et quelques ajustements de Taylor Jenkins, Boston est à +16 à la mi-temps (56-40).

Memphis continuera à se battre après la pause et grappillera une partie de son retard grâce à un Ja Morant plein d’envie. Toutefois, Boston ne fait pas de cadeau à la franchise du Tennessee et l’écart oscille régulièrement entre +10 et +15. Les Grizzlies commettent trop d’erreurs lorsqu’ils n’ont pas le ballon et les Celtics en profitent pour contrôler la fin de rencontre et ainsi se diriger vers une nouvelle victoire. Memphis s’incline donc et perd sa huitième place au profit de Portland, et pourrait même perdre sa place en play-in en cas de contre-performance lors de leur dernier match de saison régulière NBA.

Lillard guide Porland vers un succès capital

Portland TrailBlazers [34-39] @ Dallas Mavericks [43-31] : 134-131

Après un match à 51 pts dans la victoire face aux Sixers il y a deux jours, Damian Lillard a à nouveau flambé hier soir en égalant son record en carrière (61 pts) pour permettre à Portland de venir à bout de Dallas. Dans un match accroché, ce sont les texans qui débutent le mieux grâce notamment à Kristaps Porzingis (16 pts dans les dix premières minutes). Damian Lillard réplique pour son équipe, mais les Blazers attendre la fin du quart-temps et un 17-3 pour recoller et passer devant (38-31).

Les Blazers continuent sur leur lancée et se mettent à défendre, ce qui leur permet de conserver leur avance. Les Mavs restent au contact et finissent la première mi-temps à -8 (66-58). Dallas enclenche un retour après la pause, mais Damian Lillard est en feu et empêche sa franchise de perdre la main. Néanmoins, Dallas se montre bien plus à l’aise dans cette reprise et le duo Doncic/Porzingis permet à l’équipe d’inscrire un 10-0 et de passer en tête… pour un court instant. En effet, Portland est en difficulté mais s’en remet à un Damian Lillard en état de grâce pour virer en tête à douze minutes du terme (98-95).

La tension monte d’un cran dans le dernier quart-temps, et Dallas continue de montrer de belles choses. Les Mavs débutent cette reprise avec un 11-2 et reprennent la tête avant un nouveau coup de chaud de Lillard. Personne ne peut stopper le meneur des Blazers qui passe la barre des cinquante points puis des soixante points dans le money time. Si l’écart est infime, Portland profite de quelques erreurs de l’équipe adverse pour aller chercher une victoire capitale leur permettant de passer huitième à l’Ouest. La franchise de l’Oregon peut grandement remercier Damian Lillard qui aura porté son équipe sur ses épaules pendant l’intégralité de la rencontre.

New Orleans encore battu par les Kings

New Orleans Pelicans [30-41] @ Sacramento Kings [30-41] : 106-112

Déjà battus par les Kings plus tôt dans la bulle, New Orleans s’est à nouveau inclinés face à la franchise californienne. Ces deux équipes n’ayant plus rien à jouer, presque aucune star n’était sur le parquet et cela a pâti sur le niveau de jeu. Toutefois, la rencontre a été serrée, Sacramento ne comptant qu’un point d’avance à la pause (61-62). L’écart se creusera quelques minutes plus tard, dans le troisième quart-temps, après un coup d’accélérateur des joueurs de Luke Walton. New Orleans réduira l’écart mais manquera d’adresse pour revenir sur les Kings qui décrochent ainsi un succès pour revenir à égalité au classement avec son adversaire du soir.

Giannis éjecté dans une victoire sans enjeu

Milwaukee Bucks [56-16] @ Washington Wizards [24-47] : 126-113

Dans un match sans importance entre des Bucks assurés de terminer premiers à l’Est et des Wizards qui n’ont plus rien à jouer, Milwaukee s’est imposé sans trembler, n’étant jamais vraiment inquiété par son adversaire du soir. Néanmoins un fait de jeu a marqué ce match au cours du deuxième quart-temps. Après un passage en force, le MVP NBA Giannis Antetokounmpo a délivré un coup de boule à Mo Wagner après avoir échangé quelques mots avec lui. Ce coup de sang du grec lui a valu une expulsion et pourrait lui porter préjudice à quelques jours du début des playoffs.

La course aux playoffs NBA est à nouveau totalement relancée à l’Ouest avec seulement un match à jouer pour les équipes encore en lice. Cette course sera cependant en pause cette nuit au cours d’une petite soirée de quatre matchs qui débutera dès 22h00 avec un match entre Pacers et Rockets.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here