NBA

NBA Playoffs : Kyrie Irving se moque ouvertement de son coéquipier

C'est fait ! Les Dallas Mavericks mènent 2 – 1 dans cette demi-finale de conférence Ouest. Dans un dernier quart-temps de folie porté par l'éternel Kyrie Irving, les Mavs ont pris le dessus sur la franchise classée 1ʳᵉ de la saison régulière. En interview d'après match, le meneur de 32 ans a aussi fait le show. 

Un joueur des Mavs fuit les lancers francs !

C'est l'une des actions clutch de la nuit. Dans une fin de match très électrique où Kyrie a encore scoré de très précieux points, les Mavs ont pris le dessus 105 – 101 sur le Thunder d'OKC. Alors qu'ils étaient menés au score, les joueurs du Thunder n'avaient plus le choix que de réaliser une faute à quelques secondes de la fin pour espérer obtenir une dernière possession. Une tactique très connue qui pousse l'adversaire à avoir 2 lancers francs et à espérer qu'il en rate au moins 1, sans perdre trop de temps de jeu. Une manière d'obtenir ensuite, un dernier shoot à 3 points afin de recoller au score et d'arracher l'Overtime. Mais même là, tout ne s'est pas passé comme prévu pour le Thunder, puisque Chet Holmgren n'a pas réussi à toucher Dereck Lively II qui s'est échappé en sprint. Le joueur, certainement pas très à l'aise à l'idée de prendre ces deux tirs devant un stade plein, a préféré éviter le contact et laisser un de ses coéquipiers porter cette responsabilité. Une action loufoque que Kyrie Irving n'a pas hésité à commenter en interview d'après match.

Interview : Kyrie tacle son coéquipier pour son manque d'assurance

Dans l'interview d'après match, Kyrie Irving a passé beaucoup de temps pour expliquer d'où est parvenue la motivation de son équipe pour sortir un tel match devant l'une des équipes les mieux classées de la ligue. Il en a également profité pour revenir sur ce fait de match et tacler son coéquipier sur son attitude peu glorieuse : “On est revenu sur le banc et j'étais là…” mec, tu n'as pas à faire cela, laisse-les te faire faute, accepte-le, prends-le comme un compliment et va prendre tes lancers francs. On croit en toi” je veux juste qu'il soit en mesure d'aller sur la ligne de lancer franc et de prendre ces tirs avec confiance.” Des mots forts qui vont certainement piquer au vif Dereck Lively II, qui devra montrer une autre attitude au Game 4 pour aider son équipe à prendre un avantage conséquent dans cette série.

Né avec de l'ADN lyonnais et aussi avec la fierté de vivre l'une des plus grandes ères de l'équipe de France de football. À côté, c'est la NBA, le MMA, le cyclisme à moindre mesure et tous les sportifs français en général qui animent ma passion pour le sport au quotidien. Tellement hâte de couvrir les JO de Paris !

Dernières publications

En haut