Social Media

NBA Playoffs : Philadelphie recolle, les Clippers craquent d’entrée

NBA Playoffs

Philadelphie qui corrige l’affront du Match 1 et Utah qui profite d’une défaillance des Clippers pour empocher la première manche, retour sur ce qu’il s’est passé la nuit dernière lors des NBA playoffs.

Embiid taille patron

Dominés et logiquement battus lors du Game 1, les Sixers devaient réagir pour ne pas être menés 2-0 avant de prendre la direction d’Atlanta. Piquée dans son orgueil, la franchise de Pennsylvanie a sorti le grand jeu derrière un Joël Embiid auteur de son record en carrière en playoffs (40 pts) pour revenir à égalité dans la série.

Dès les premiers instants de la rencontre, Philadelphie prend le contrôle. Avec un Trae Young parfaitement muselé par Ben Simmons, Atlanta bafouille offensivement et n’a pas les moyens de répondre aux assauts adverses. Les Sixers s’envolent déjà (23-6) dans le sillage de Tobias Harris (22 pts, 6 rbd) même si les Hawks tentent de rester au contact à l’image d’un Danilo Gallinari combatif (21 pts, 9 rbd). Dans la lancée de cette fin de quart-temps prometteuse et grâce à l’énergie apportée par leur banc, les Hawks reviennent dans le match, recollant même à une possession (35-33), mais vont à nouveau laisser les Sixers dérouler. Après s’être fait postériser par Clint Capela, Joël Embiid réveille les siens qui repartent de l’avant et comptent à nouveau dix points d’avance jusqu’à une saute d’humeur du Camerounais. Écopant d’une technique, l’intérieur doit temporairement quitter le parquet pour le plus grand bonheur de ses adversaires qui en profitent pour revenir à -2 (57-55) juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, ce jeu de yo-yo se poursuit avec Philly qui prend de l’avance avant qu’Atlanta ne recolle quelques minutes plus tard. Les Sixers se donnent tout de même un peu d’air avant d’entrer dans le dernier quart-temps (91-84) grâce à Shake Milton (14 pts), auteur des premiers points du banc de la franchise dans cette partie. Dans le sillage de l’arrière remplaçant, le banc fait finalement mal aux Hawks qui concèdent un 14-0 à cheval sur les deux derniers quart-temps et se retrouvent relégués à dix-huit longueurs. Philadelphie a définitivement pris le match en main tandis que les hommes de Nate McMillan sont sans solution, incapables d’arrêter les Sixers ou de percer la défense adverse. L’écart ne bougera plus et Philadelphie peut souffler, les deux équipes sont à nouveau à égalité.

Utah derrière mais L.A. à terre

Ce fut serré jusqu’au bout mais c’est finalement Utah qui est ressorti vainqueur de ce Game 1 entre le Jazz et les Clippers. Malmenée en début de rencontre, la franchise de Salt Lake City a pu s’appuyer sur un Donovan Mitchell des grands soirs (45 pts) pour renverser le score et s’imposer sur le fil.

Si Utah démarre fort en passant un 10-2 à leurs adversaires du soir, les Clippers ne paniquent pas et vont tranquillement réagir pour prendre l’ascendant dans cette partie. En enchaînant les tirs primés à l’image d’un Luke Kennard déchaîné (18 pts), Los Angeles inscrit un cinglant 22-2 pour passer de -8 à +12 dans cette rencontre. Jordan Clarckson limite la casse en sortie de banc mais les Clippers virent en tête près douze minutes de jeu (25-18). Les joueurs de Tyronn Lue sont clairement plus en rythme et font mal à un Jazz qui peine encore à régler la mire. Les Clippers sont dans leur match et se sont créés un petit matelas d’avance à la pause (60-47) mais rien n’est encore fait dans cette partie.

À la peine en début de partie, Donovan Mitchell va totalement se relancer au retour des vestiaires, insufflant un souffle nouveau à sa franchise qui impose enfin son jeu. L’avance des Clippers s’est volatilisée et les deux équipes sont à nouveau dos à dos, Utah réussissant même à reprendre momentanément les devants. Le dernier quart-temps se profile alors et Jazz et Clippers sont à égalité après une très grosse période pour les hommes de Quin Snyder (79-79).

La dynamique est clairement pour le Jazz en cette fin de partie et Donovan Mitchell aide les siens à compter jusqu’à dix points d’avance. Los Angeles résiste tant bien que mal dans le sillage de Kawhi Leonard (23 pts, 7 rbd) mais reste derrière jusqu’aux derniers instants de la partie. Au mental, les Clippers réussissent finalement à revenir à -3 et s’offrent une balle de prolongation sur leur dernière possession. Pas forcément en réussite dans cette rencontre, Rudy Gobert se montre alors décisif en contrant Marcus Morris pour permettre au Jazz de l’emporter à l’issue d’une première manche indécise jusqu’au bout.

Rendez-vous ce soir pour la suite des NBA Playoffs avec le deuxième match de la série entre les Phoenix Suns et les Denver Nuggets, un match à suivre dès 3h30.

Crédit image en une : AP Photo/Matt Slocum

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire